The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Que pensez-vous de l'utilisation du gogue commandé sur un cheval très raide ? Merci !

Que pensez-vous de l'utilisation du gogue commandé sur un cheval très raide ? Merci !
Oui merci c'est ce que je fais 1 à 2 fois par semaine seulement
Bonsoir Blain, je pense qu'il vaut mieux assouplir avant de contraindre pour placer et ou muscler. Après 1 ou 2J/ 7 pour des exercices bien définis, ça ne peut pas lui faire de mal.
Comme le dit Stéphanie, à petites doses au début pour lui faire prendre de la masse c'est une bonne idée mais tu peux aussi très vite tomber dans la facilité, de lui mettre sans cesse, de le blaser. Lors d'un stage avec Andy Booth, on lui a posé la question sur les enrênements. Lui est contre car on habitue le cheval à une pression, on le blase et après ça ne sert plus à rien. Une fille aux écuries monte son cheval en gogue ou en rênes allemandes, quand elle met rien, c'est une catastrophe donc je rejoins complètement ce que dit Michel Robert.
Merci beaucoup ! C'est un enrênement que j'ai utiliser avec mon coach pour le muscler, en travaillant la tête basse
Le gogue commandé peut être une bonne solution, mais seulement pour un moment. Le soucis des enrênements c'est qu'ils deviennent très vite indispensable. On n'apprends pas au cheval à "se soumettre" de son propre gré, on le force. Le jour où il n'y a plus d'enrênement, il peut enfin se lâcher et tout le travail est perdu.
J'ajoute l'extrait d'un article d'un cavalier bien connu, Michel Robert, avec qui je suis complètement d'accord : "Durant ma carrière de cavalier, j’ai testé tous les enrênements possibles et imaginables. Aujourd’hui, je ne les utilise plus du tout. Dans la plupart des cas, leur utilité se limite à masquer l’incompétence ou l’inexpérience du cavalier. Malheureusement, comme avec les médicaments, les effets indésirables peuvent être redoutables.
Un enrênement doit, dans tous les cas, être suffisamment long pour ne pas inciter le cheval à s’y opposer. Vouloir le figer artificiellement dans une certaine position va totalement à l’encontre de l’assouplissement recherché et même si c’est flatteur pour la photo, au final personne n’en tire aucun bénéfice. C’est même une source de grandes souffrances pour les chevaux qui, privés du balancier de leur encolure, n’auront plus aucune chance de travailler dans le relâchement.
Pour faire progresser un cheval, rien ne remplace l’assouplissement des postérieurs et du dos. On ne le répétera jamais assez : 90 % des forces vives du cheval sont derrière vous. Se préoccuper uniquement de l’avant-main, est donc une véritable hérésie.
Si on peut envisager l’utilisation d’un enrênement à petite dose pour mettre en confiance un débutant sur un cheval trop frais, il ne peut s’agir que d’une solution provisoire. Dans ce cas, je conseillerais la martingale fixe. L’avantage étant qu’elle agit sur le chanfrein et non sur la bouche, ce qui en limite les contre-indications. Elle doit en revanche être réglée par une personne compétente qui devra s’assurer que le cheval conserve une liberté de mouvement suffisante, notamment à l’obstacle."
Bon courage pour la suite :)