The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

J'ai 15 ans, je montais en club petite et maintenant je monte mais plus en club. Je sais faire les soins etc. Pensez-vous que je peux avoir un poney ?

J'ai 15 ans, je montais en club petite et maintenant je monte mais plus en club. Je sais faire les soins etc. Pensez-vous que je peux avoir un poney ?
J'ai des poneys/chevaux depuis que je suis petite, je ne vais pas te parler des avantages .
Mais penses à :
- plus de vacances
- se lever tôt pour les boxes, pour les nourrir
- plus avoir de vie social
- galère pour les études
- ce n'est pas un poisson rouge ont ne peu pas le laisser moisir au pré
- pension
- maréchal
- veto
- dentiste
- matériel ( selles en autre )
- temps
- même en hivers a 21h si il faut le sortir


Si tu peux pas répondre à ce minimum de critères .... Abstient toi, c'est mieux pour le cheval .
Outre tes connaissances théoriques des soins des chevaux et de tes capacités techniques, une des questions à se poser avant d'acheter son cheval c'est comment tu vas payer la pension ? Vu que tu as 15 ans, ceux sont tes parents j'imagine. Sont ils capables financièrement à payer une pension (box ou pré), à payer le véto, ostéopathe, maréchal, etc. Là tu as 15 ans mais dans 3 ans c'est le bac et peut être des études supérieures (fac ou école privée), des stages qui peuvent se faire loin, des sorties entre amis. Il faut aller tous les jours voir ton cheval, vont ils pouvoir t'emmener ou peux tu y aller seule, même l'hiver quand il fait noir et qu'il a gelé ? Il y a cette part très importante d'investissement (temps et argent) à prendre en compte. Car même si tu as les capacités pour t'en occuper, il faut pouvoir assurer derrière, surtout financièrement.
Il faut que tu saches gérer les transitions alimentaires, adapter l'alimentation (les rations peuvent être calculées par le vétérinaire mais il faut savoir adapter en fonction du travail effectué et donc connaître le rôle des différents aliments), repérer le moment où une visite du maréchal est nécessaire, repérer les principaux problèmes de santé (colique, fourbure, dermite, ...) et soigner les petits bobos de tous les jours, repérer si une selle et une embouchure sont inadaptés, gérer le travail du cheval (savoir sur quels sols on évite de travailler, connaître l'importance de la détente dans une séance, ne pas abuser du galop et du saut, etc...), imposer des règles concernant le respect à ton cheval (car même un cheval de confiance et d'expérience peut-être amené à tester un jour, donc il faut savoir recadrer tout en étant juste), être consciente de ton niveau et accepter de te tourner vers quelqu'un en cas de besoin, savoir gérer des pâtures si ton cheval n'est pas en pension, ... Il est préférable de savoir un minimum longer également. Il faut également être consciente qu'avoir un cheval coûte énormément d'argent et qu'on ne nourrit pas un cheval avec un jardin de 1000m² (je dis ça parce que je l'ai déjà vu) : un cheval a besoin de soins réguliers (maréchal, dentiste, véto pour les vaccins et vermifuges, ...), de compagnie (chevaux, poneys, ânes, voire vaches ou chèvres), de manger toute la journée et à sa faim (1 hectare minimum par cheval en cas de vie au pré), d'avoir du matériel adapté pour ne pas altérer sa santé et il peut y avoir des soins supplémentaires à effectuer (soins des pieds, traitement et couverture pour la dermite, suture de plaies, etc...) qui ne sont pas gratuits non plus. Enfin, je dirais qu'il faut être conscient qu'un cheval ne naît pas avec l'idée d'avoir un cavalier sur le dos et que si les poneys et chevaux en club que tu as pu monter n'étaient pas dangereux, c'est grâce au travail qu'il y a eu derrière. On voit beaucoup de cavaliers de club devenir propriétaires, s'apercevoir qu'un cheval reste un animal qui peut avoir des réactions effrayantes et dangereuses (peur, manque de travail, enfermement, froid l'hiver, humeur, etc...) et se faire très vite peur. Mais si tu maîtrises ce que j'ai cité et que tu as quelqu'un vers qui te tourner en cas de pépin il n'y a pas de raison pour que tu ne puisses pas avoir ton propre cheval. N'oublie pas de te procurer une licence FFE si la tienne n'est plus valide afin d'être couverte en cas de chute nécessitant des soins coûteux et je te conseille de souscrire une assurance pour ton cheval afin d'être couverte s'il venait à provoquer des dégâts, qu'ils soient matériels ou humains. Avant de te lancer je te conseillerai de prendre une demi-pension et/ou de faire un peu de bénévolat en club ou en écurie afin de vraiment voir ce que c'est que de s'occuper de chevaux au quotidien et de voir si c'est vraiment la "formule" qui te conviendrait le mieux.
Je pense que cela est possible a condition que tu arrive à gérer les vaccins de ton cheval,la ferrure si il en n'a besoin et tout plein de petite choses (nourriture, soins, ect) mais c'est totalement possible.