The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Avez-vous des ouvrages / documentaires / sites à me conseiller sur Nuno Oliveira et sa philosophie de travail en particulier ?

Avez-vous des ouvrages / documentaires / sites à me conseiller sur Nuno Oliveira et sa philosophie de travail en particulier ?
Valérie, Non bien sur il ne faut pas renier ces principes, l'équitation de nuno oliveira est plutôt l'équitation de tradition française (ATF), les chevaux évolué aussi, l'équitation évolué aussi mais pas dans le bon sens, Mais ce problème, On l'à toujours connu même au temps de la gueriniere . Après un cheval , c'est comme nous c'est une âme avant tout et ce qui compte c'est de monter avec l'amour et le respect :-)
Sébastien Pesquerel, évoluer ne signifie pas renier ses principes, mais aller encore plus loin. L'équitation est évolutive, même celle dite "classique". Les chevaux d'aujourd'hui ne sont pas ceux d'hier. L'élevage évolue, l'équitation suit...
Tu peux aussi t'intéresser au roi Dom Duarte, et regarder du côté de Baucher.
Merci beaucoup pour vos réponses ! (désolée de réapparaître si tard!)
J'ai tendance à lire à droite et à gauche des livres de dressage, et il est évident que la façon d'en parler diffère de la personne.. chaque cavalier a sa propre monte, que ça soit en dressage ou en cso, d'après moi. Il y a juste certaines personnes dont il vaut mieux s'inspirer, tant pour leur travail accompli et réussi que pour le respect envers le cheval dont ils font preuve. Je ne recherche pas un cheval tendu et craintif de mes actions, mais bien un cheval à l'écoute, posé, et détendu, engageant correctement et n'étant pas encapuchonné ; et à partir de cela, les exercices plus travaillés (cession à la jambe, appuyer) peuvent commencer. Cet objectif, il me semble qu'il est le même depuis un certain temps déjà, mais surtout le même sur tout types de chevaux..! Je monte un lusitanien pur jus (même s'il n'en a pas la tête), et mon professeur quant à lui ne monte que des chevaux allemands, grands et longs..
Je ne me souviens malheureusement plus de l'auteur de la citation suivante, mais elle résume la recherche d'une équitation, et plus particulièrement d'un dressage, se voulant respectueux : "Un cheval vaincu n'est pas convaincu"
Chaque cavalier devrait garder cette petite phrase en tête, aujourd'hui comme demain, et je parierais cher que Nuno Oliveira l'aurait trouvé adéquate, comme beaucoup de grands cavaliers connus ou inconnus!
Dans les œuvres complètes que j'ai la chance d'avoir, Nuno Oliveira parle justement de ce que dit Valérie, que les consciences et les chevaux évoluent, après à chacun de piocher des idées chez plusieurs personnes différentes et d'en faire sa propre opinion. Je ne pense pas qu'une seule personne ait parole d'évangile si je puis dire et qu'on peut/doit forger son expérience et en tirer les bonnes leçons.
Bonjour, Je ne suis pas trop d'accord Valérie. Aujourd'hui il y à encore des cavaliers qui prônent l'équitation de légèreté, avec des chevaux d'aujourd'hui, Bien qu'effectivement c'est le cavalier qui s'adapte au cheval. La différence c'est qu'En suivant les lectures de mini ouvrira et bien d'autres maîtres on prône une équitation de conscience, qui fait référence à de l'art équestre, dont l'ego, l'orgueil et la vanité n'ont pas leur place.
La réponse de Sandrine est un bon pount de départ, ensuite, il faut se diriger vers de VRAIS élèves qui ont travaillé avec lui et qui ont publié, soit Diogo de Bragance, Michel Henriquet et Sylvia Loch. Le reste c'est un peu de l'utilisation de l'étiquette "Oliveira".
Personnellement (et cela n'engage que moi), je pense que Nuno était aussi l'écuyer d'une époque. Il y a fort à parier que s'il vivait aujourd'hui, son équitation se serait aussi adaptée aux chevaux actuels. On ne produit plus les mêmes chevaux aujourd'hui qu'il y a 40 ans, même (et surtout) au niveau des Lusitaniens.
La question m'intéresse aussi. Je suis. :)
Perso j'ai un bouquin "Œuvres Complètes" qui est très intéressant pour connaitre un peu sa "philosophie" et sa vie. C'est fluide dans la lecture, et surtout, je ne sais pas vraiment comment le dire mais c'est beau quoi.

"Je demande aux cavaliers qui me lisent et qui dressent leurs chevaux, de regarder leur monture lorsqu'ils mettent pied-à-terre après une séance de travail, de contempler, son œil et de faire un examen de conscience pour se demander s'ils ont bien agi envers cet extraordinaire être vivant, ce compagnon adorable : le cheval. On a tendance de nos jours, à oublier que l'équitation est un art. Or, l'art n'existe pas sans amour.Mais celui qui n'a pas la discipline nécessaire et qui ne possède pas la technique ne peut prétendre à l'art. L'art c'est la sublimation de la technique par l'amour. L'amour, afin qu'après la mort du cheval, vous ayez gardé en votre cœur le souvenir de cette entente, de ces sensations qui ont quand même élevé votre esprit au-dessus des misères d'une vie humaine."
Bonsoir, je travaille en librairie, je peux te faire une sélection bibliographique si tu veux :)
Tu peux tenter de contacter sa fille Sarah qui poursuit le travail de son père.