The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Mon cheval tique à l'appui, que faire ?

Mon cheval tique à l'appui, que faire ?
Merci pour ces précisions. Très intéressant.
L'arrêt du tic a été très long, car il a du réapprendre à créer des liens sociaux avec les autres chevaux. Il a ensuite longtemps tiqué au moment des rations, on a donc pris le temps de le papouiller séparément pendant que les autres finissaient de lécher les seaux.
Même si maintenant papy ne joue plus beaucoup à la bagarre (du haut de ses 29 ans) il s'est mis à jouer plus ou moins en même temps qu'il a cessé de tiquer régulièrement on a vraiment vu un cheval qui réapprenais à vivre.
Mais bon peu de personne peuvent offrir une vie dans de grands espaces en troupeaux à leurs chevaux il faut avouer, donc je comprend parfaitement d'où vient la rumeur comme quoi il est impossible de voir un cheval arrêter de tiquer.
Merci pour ce témoignage Louison. Très intéressant. ça à quand même pris 3 ans à ce cheval pour "décrocher". c'est vrai que le seul fait de remettre en pré avec les copains peut faire diminuer ce comportement qui est dû à la vie en box, mais ce n'est pas non plus immédiat. C'est la première fois que j'entends parlé d'un cheval qui arrête complètement. ce comportement libère des endorphines et donc c'est comme une drogue... c'est une bonne chose de savoir que même si ça peut prendre plusieurs années, un cheval peut arrêter ce tic.
Un cheval tiquant à l'appui peut parfaitement arrêter de tiquer j'en ai un exemple à la maison. Il est arrivé à 18ans en tiquant à l'appui en permanence dans son paddock malgré son copain. Après 3ans chez nous il a progressivement cessé de tiquer et aujourd'hui ça fait plusieurs années qu'il n'a plus tiqué.
Les chevaux vivent en troupeau sur 17ha avec différents terrains (bois, parcelle un peu humide, grandes prairies vallonnées ...).
Un cheval vraiment bien dans sa peau va perdre l'habitude de tiquer pour prendre de vrais habitudes de cheval
Effectivement c'est lié au mode de vie, mais une fois qu'un cheval tic, il n'arrête jamais, sauf à lui mettre un collier anti-tic. Je n'aime pas trop ce gadget, mais je ne connais rien de mieux
Le cheval est craintif car il na jamais rien fait d'autre que de la carrière ... Je regrette que le circuit jeunes chevaux en CSO/dressage n'implique pas plus d'activités "de cheval" et pas d'humain, du genre PTV de trec, mini endurance ou autre pour apprendre au jeune cheval à gérer ses émotion en terrain inconnu, ce serait très profitable en concours en plus !
Une désensibilisation en carrière pour commencer serait déjà un bon point je pense, et pourquoi pas des balades en main ensuite. Il faut lui faire voir des choses pour qu'il se détende et soit mieux dans ses sabots ... La routine box/paddock/carrière ça fait un peu metro/boulot/dodo d'où l'ennui, le mal-être et l'ingérablilité en extérieur entre l'euphorie de changer d'air et la panique de l'inconnu.
Il faut parfois se mettre à la place de nos chevaux, pour de vrai et sans anthropomorphisme. Mais ce n'est pas agréable de voir ce que l'on fait subir à nos compagnons en voulant bien faire.
Je vous remercie vraiment pour votre aide! Je vais veiller à tout cela ! Malheureusement je ne suis pas autorisée à le sortir En promenade car c'est un cheval assez craintif ce qui me limite assez au niveau des activités Plus "ludiques" que je pourrais faire. Je vais voir comment arranger ce problème. UN tout grand merci pour votre réponse
Les tics (et non tiques qui sont des parasites) apparaissent avec l'ennui et le mal-être chez les chevaux. Le cheval en question ayant l'air de tiquer principalement au moment des rations, vérifier qu'il a bien un accès à volonté permanent à du fourrage de qualité.
Au pré, a-t'il des compagnons ? Un contact quotidien prolongé et libre avec des congénères est indispensable pour un équidé.
Le pré doit être le plus spacieux possible pour qu'il puisse déambuler, s'il y a des points d'accès aux fourrages il faut qu'ils soient le plus dispatché possible pour forcer les chevaux à se déplacer au maximum.
En tant que DP ton pouvoir d'action est très limité c'est bien dommage ...
Pour le travail, varies-tu aussi avec des sorties et trottings ? Remplace aussi certaines séances de carrière par de la désensibilisation, pour qu'il n'associe pas carrière à travail en permanence. Une ballade (sportive ou non) par semaine est pour moi une bonne moyenne pour un cheval travaillé régulièrement, ça fait du bien au moral de tout le monde et ça lui fait voir beaucoup de choses, des nouveaux bruits et des odeurs étranges ...
Des jouets de box peuvent aussi aider en complément de tout le reste, mais c'est une béquille qui crée un nouveau tic de jeu (juste moins embêtant que le tic premier)
En réalité, je ne suis pas propriétaire de ce cheval, je l'ai en demi-pension (3-4 jours/semaines). Il est sorti tous les jours, que ce soit pour être travaillé et/ou pour aller en prairie. Les séances sont variées avec des alternances de dressage, d'obstacle (C'est un zangersheide il adore sauter), et de séances de longe. Il a ce tique dès que je lui donne une carotte ou une pomme, dans l'immédiat il tique à l'appui et c'est ce qui a retenu mon attention.
Les tics sont un signe de mal-être, la meilleure solution est donc d'augmenter le bien-être de ton cheval : grand pré avec des terrains variés, troupeau d'équidés, sorties variés elles aussi (en foret, randos ...), dispatcher les points d'alimentation pour le faire marcher ! Un cheval est fait pour se déplacer un grand nombre d'heures dans la journée avec son troupeau, interagir avec ses camarades etc ... Bref, tout ce qu'on cheval actuel ne peut pas faire