The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Que pensez-vous des récompenses alimentaires en travail etho à pied ? Je n'y ai jamais fait appel mais les grands noms en équitation ethologique ne sont pas d'accord entre eux...

Que pensez-vous des récompenses alimentaires en travail etho à pied ? Je n'y ai jamais fait appel mais les grands noms en équitation ethologique ne sont pas d'accord entre eux...
Vos réponses sont éclectiques et c'est intéressant :) J'ai une 3 ans et un 14 que je travaille à la caresse et à la voix mais il est parfois peu motivé. Je vais voir ce que ça donne avec un morceau de carotte et sans mais uniquement pour les "tours" :)
Je ne donne jamais de récompenses alimentaires dans mon travail etho à pied, car sinon il se focalise dessus et ne se concentre pas sur ce que je lui demande. Depuis que je récompense en caresses et en compliments avec le ton, il travaille bien mieux et fait ce que je lui demande volontiers. La complicité s'est bien mieux installée. On fait ça ensemble et non pour la friandise.
Je l'ai beaucoup utilisée pour motiver mon poney de 18 ans pour l'acquisition de "tours" et il n'y a eu pour moi que des avantages à ça.
Et je l'utilise aussi fréquemment pour l'éducation de mon 4 ans jusqu'à aujourd'hui. Ça marche bien, ça le motive et il ne m'a jamais rien réclamé !
Pas d'intérêt pour ma part du moins avec les 4 cas que j'ai eu qui au final se focaliser plus sur la bouffe que sur moi et mes demande. Je récompense à la voix et au caresse mais la meilleur des récompense reste pour eux le retour avec les copain à bouter. Je suis pas fermer au friandise tout dépend le cheval et sa personnalité certains vont préférer les grosse grassouillet d'autre un bout de carotte. Je pense qui faut prendre chaque cheval comme indivue à part entière et non généralisé massivement car ce qui s'applique à un peu bloqué un autre.
Et je précise que pour le travail éthologique j 'en donne pas,juste pour 2,3 tours,précision :)
Oui.Personnellement j'en donne une quand elle a fait un gros progret.Lever la gambette de 3cm et réclamer,nanana,faut pas m'entuber,mais une belle jambette tel saumur,la j'en donne,MAIS pas toujours non plus,juste les premières fois a la limite.
Je parle bien de récompense alimentaire pendant le travail. Après la séance, évidement ça n'a aucun impact sur la suivante et croire le contraire s'apparente à de l'anthropomorphisme. Bien sûr qu'il a des friandises avant et après, quelque soit le résultat d'une séance ^^ La je m'interroge sur la recherche de motivation dans le renforcement positif. Je pense en effet utiliser la friandise pour des exercices difficiles afin de le motiver davantage ^^ Merci de vos réponses :)
je ne suis pas pour quand c'est trop utilisé, moi je garde tj un peu de friandises dans ma poche et j'en donne en cas de choses vrm bien sinon c'est à la gratouille, la voix et l'arrêt de la demande. Après moi, après chaque séance mon cheval a un mélange (carottes,pommes, clémentine ou meme friandises industrielle...) que je faus le soir ou avant et il a donc l'habitude après la séance il a sa récompense parce qu'il est jeune (et meme quand il sera grand) ca l'aide à ne pas assimiler sortie avec travail ou chose pas agréable. J'aime bien ce principe car il permet d'avoir une bonne "dose" de friandises tout en ne rendant pas son chevak accro. Je suis contre les bonbons quand on est à cheval car sinon le chevak a tendance à toujours ramener sa tete ce que je ne supporte pas. Sinon quand je vais le voir je donne un bonbon ou une carotte 1/2 fois pour ne pas trop l'habituer et en même temps lui faire plaisir, mais n'oubliez pas que je chevak ne doit pas nous assimiler à une carotte géante !😉
De base, je suis contre, je pense que ça dépend des chevaux. Certains reste calmes à la vue d'une friandise, et ça peux les motiver, mais d'autres, ça les excitera et les déconcentrera.
Ma jument étant dans le deuxième cas, je suis contre. En plus, construire une relation avec un cheval sur la base de la carotte, très peu pour moi. Je veux que ma jument soit motivée pour travailler avec moi, pas avec un bonbon.
Pour moi, la récompense c'est des grosses gratouilles aux endroits où je sais qu'elle adore, une pause dans le travail, voir l'arrêt de la séance dans certains cas, et des féliçitations à la voix. La carotte c'est quand je la remet au pré, quand je viens seulement la voir, bref quand je ne la travaille pas.
Bonjour personnellement je fais beaucoup d'éthologie avec ma jument et je la récompense toujours pour son écoute! Je trouve que c'est une bonne idée!
Merci de vos réponses. Je vais tester et je vous dirai ce que les 2 ont donné ;)
J'avoue que je suis pas pour (enfin du moins avec le mien). J'ai essayé une fois et je me suis rendue compte qu'après il été plus concentré que sur la poche à bonbons plutôt que sur l'exercice. Je ne suis pas contre la récompense mais après le travail. Quand je travaille à pied, durant les exercices je récompense à la voix et une caresse. A la fin de la séance, c'est là qu'il a une récompense et uniquement à ce moment là.
Je suis pour (travail en renforcement positif) mais pour autant que des bases claires aient été instaurées, c-à-d, que le cheval n'insiste ou ne s'énerve pour la friandise ou quand le cavalier met sa main dans la poche pour chercher. Le mien a très très vite compris, il sait qu'il a beau fouiller ou insister, il n'aura rien, je ne bouge pas. Dès le moment où il tourne la tête à l'opposé, même d'un millimètre ou même s'il fait juste mine, je donne. Et ça va tout seul...
C'est d'ailleurs une des 1ères étapes indispensables au travail au clicker (ou sans clicker mais renforcement positif dans tous les cas). ;-)
@jasmijnvdt c'est le clicker, tu n'étais pas loin ;)
Le cheval risque après de travailler seulement pour la récompense, le problème ça sera le jour où tu n'auras pas de récompenses sur toi 😕 Il y en a qui préfère travailler au click (je crois que ça s'appelle comme ça) ☺
Personnellement, je suis pas pour la récompense alimentaire. Oui, je donne des carottes à ma jument mais plutôt quand je viens la voir ou que je passe dans son boxe, sans réelle raison. Mais je ne veux pas assimiler la nourriture au travail. Déjà, parce qu'il peut devenir très envahissant pour réclamer à manger ou utiliser ce qu'il apprend contre nous dans l'espoir d'avoir à manger.
Pour moi, la meilleure récompense est d'arrêter de demander, la gratouille bien sûr ( comme ils les feraient entre eux ) et les récompenses vocales aussi.