Comment reprendre sans appréhension les concours après une longue période d'arrêt? Merci

Merci à vous deux !
Bonsoir;

Il y a deux jours j'étais encore un peu dans ton cas Hélène, à défaut que malheureusement, la piste à la maison n'est pas assez grande pour enchainer et travailler plus précisément les tracés et parcours (Moins de 20 sur 40)...Avec un "petit" cheval ça passe, mais avec un bac qui à de l'amplitude et de la galopade, grosse galère.

Je ne sais pas (Mais vraiment...Je me demande encore) pourquoi je me suis laissée aller à m'inscrire dans des épreuves hivernales pour travailler sur un parcours...Alors qu'à la base, j'ai toujours appris à travailler à la maison, même plus gros et technique que le concours du Dimanche. Franchement, grosse erreur n°2...

Pour tout te dire le temps, j'ai arrêté les concours pendant 10/11 ans, à part un de temps en temps en interne quand j'avais l'occasion, mais même encore maintenant je suis bien plus intéressée par le travail à la maison qu'à aller en concours, pourtant j'ai un caractère à avoir la gagne lol

Au final je me suis décidée à me reprendre complètement en main et à travailler comme j'avais l'habitude, et ne plus à écouter personne à par mon instinct et mon cheval, ni me taper la pression au point où je ne savais même plus comment je m'appelle, et même aller à l'encontre de mes propres habitudes et principes tout en sachant qu'à la maison c'est impossible de travailler correctement de vrais parcours...

Mon petit conseil, ou plutôt ce que je pense et compte faire pour ma part, si ça peut t'aider...C'est de travailler normalement à la maison, aller louer en extérieure pour pouvoir sauter et travailler sur du parcours complet pour provoquer le déclic une bonne fois pour toutes (Si tu peux le faire directement chez toi, profite)...Et fixer un objectif un peu loin mais pas trop, sans avoir à se mettre une pression de malade mais plutôt y aller un peu plus à la cool.

Je me suis pré-inscrite à un concours d'entrainement avec des parcours de jeunes chevaux ou de remise en route,...Donc, plus facile pour un concours et moins de pression, ainsi je sais que le 17 Mars j'ai un concours et donc j'ai un objectif bien précis en tête et de quoi travailler...Laisser les exercices de coté pour ne travailler que sur des enchaînements une fois par semaine.

A coté si j'avais pu reprendre ma coach d'obstacle je l'aurai fais sans hésiter mais elle habite beaucoup trop loin pour le coup, donc je suis encadrée mais à distance en attendant de trouver une solution.

J'espère t'aider un peu...En tout cas bonne continuation et n'écoute principalement que toi...Si tu ne te sens pas là de recommencer, ne te fait pas prendre au piège, prend le temps et fait ce qu'il faut pour que tu te sente prête.

Petite note: Quand je dis de ne pas écouter les autres, je ne parle pas des conseils apportés comme ici :)
Je crois que premièrement c'est d'avoir une bonne préparation a la maison et ensuite si c'est possible, faire des sorties pour aller prendre un cours ou juste aller en concours pour faire les warm up. Dans notre région c'est très populaire de s'inscrire comme non participant comme ça tu peux monter dans l'ambiance du concours sans le stress de performer dans une classe. Ca te permet de voir comment ton cheval réagit et ca donne tout le temps de bien travailler dans cette circonstance et lui montrer tout. Bonne chance!
Merci Justine :)
L'idéal, si possible, c'est de commencer par un concours interne ou à la maison quoi... Après si l'occasion ne se présente pas, bah après avoir prit des cours particuliers pour se mettre en condition (donc soit enchaînement type concours, soit dérouler sa reprise dans le rectangle) ca va de soi, commencer un concours pas trop trop loin, ou dans un endroit où l'on avait l'habitude d'aller, et reprendre tranquilou sur une épreuve plus petite :) Quitte à ne faire qu'une seule "petite" épreuve bien entendu, mais au moins pour la première, y aller en mode "ca va c'est petit, je veux juste me faire plaisir" :)
Puis après pour le stress il existe plusieurs méthode pour l'éviter. Perso la veille des cso je m'occupe l'esprit à fond, pour pas du tout y penser, je vais me coucher quand je sais que je vais tomber de sommeil direct (bon parfois je dors que 3-4h mais ca me dérange pas), et le lendemain, dès que je sens que je stresse un coup, je fais un petit exercice de respiration qui me convient bien...
voili voilou.. j'sais pas quoi dire de plus, j'ai peut être oublié certains points...
Pour suivre également :)
Je vais suivre ta question car j'ai arrêté pendant deux ans cause grossesse et je doit reprendre Avec mon jeune étalon :-)