Martin Rivelo Voltige | 29 Questions | 12 Réponses

L'herbe du printemps est-elle assez riche pour nourrir une poulinière ? Comment peut-on complémenter ?

L'herbe du printemps est-elle assez riche pour nourrir une poulinière ? Comment peut-on complémenter ?
2
Salut Martin,
Ma première réponse sera, ça dépend du temps qu’il fera en fin d’hiver et en début de printemps. Bien alimenter la jument allaitante, c’est assurer une bonne croissance du poulain sans nuire aux capacités de reproduction de la mère. Les besoins nutritionnels en cours de gestation augmentent de façon très graduelle et tardive. La lactation est l’état physiologique qui demande le plus d’apports nutritionnels : les besoins de la jument en début de lactation représentent le double de ses besoins d’entretien. 
Il y a deux cas, le premier est si le moulinage est décalé par rapport à la pousse de l’herbe (avant janvier-mars, ou après n juin-juillet). La quantité (< 5 cm de hauteur d’herbe) et/ou la qualité de l’herbe offerte (herbe montée à épi) est insuffisante : Il faut complémenter par du fourrage de bonne qualité (enrubanné/foin récolté jeune), et un aliment complémentaire couvrant ses besoins en protéines de qualité.
Le second cas est quand le poulinage est synchrone avec la pousse de l’herbe (printemps). La quantité (entre 5 et 15 cm de hauteur d’herbe) et la qualité de l’herbe (stade feuillu) offerte sont suffisantes :
Les compléments (énergie et protéines) ne sont pas nécessaire. Vérifier régulièrement (tous les 2 jours) que la qualité et la quantité d’herbe sont suffisantes.
Bonjour, c'est à voir en fonction de l'âge, de l'état de la poulinière.
Nous avons une poulinière de 20 ans qui est pleine de son dernier poulain, et l'herbe du printemps ( à volonté ) ne lui suffisait plus.
Nous lui donnons juste de l'orge et avoine concassée 2 fois par jour.
Cet hiver, quand il faisait vraiment froid, nous mélangions des granulés avec l'orge et l'avoine.
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X