Nina Zedak Saut d'obstacles | 22 Questions | 80 Réponses

Est-ce que les origines d'un cheval peuvent déterminer à peu près quelle hauteur il pourra sauter plus tard avec du travail ?

Est-ce que les origines d'un cheval peuvent déterminer à peu près quelle hauteur il pourra sauter plus tard avec du travail ?
5
La génétique est quelque chose de très complexe, le potentiel du futur cheval sera déterminer par sa génétique d'un côté oui; mais sera aussi déterminé par son environnement c'est à dire tout ce qui détermine son milieu de vie (le niveau de son cavalier, l'alimentation, les conditions de logement... ).
Pour revenir à ce qui tient purement de la génétique, en choisissant un étalon avec un BSO (estimation de la valeur génétique) élevé, tu mets plus de chance de ton côté pour que la génétique du cheval soit favorable à ce qu'il ait un fort potentiel. Un cheval avec un très bon ISO (indice de performance) peut avoir un très faible BSO (ses performances ne sont sans doute pas liées à sa génétique ou très peu) et inversement un cheval avec un faible ISO peut avoir un très bon BSO. Ainsi tu mettras plus de chance de ton côté en choisissant un étalon avec un fort ISO accompagné d'un fort BSO. Après tout cela reste de la théorie et il faudrait aussi tenir davantage compte du potentiel génétique de la mère (étude des parents, des descendants, des frères et soeurs) et non seulement du père....
Image Horsealot's top user
Faut surtout voir par rapport à son geste, sa morphologie, son impulsion etc etc :)
Apres je ne cherche pas un poney qui monte jusqu'en 125 mais mais un bon poney et de pouvoir à peu près voir jusqu'où on pourra aller il na pas dès origine d'exceptions mais il a quand même un bon pere (atao ar park) et une assez bonne mere (curieuse du crano ) et d'estimer jusqu'où on pourra aller à l'obstacle :)
Image Horsealot's top user
Je rejoins totalement Frédérique pour le coup...

Je prend l'exemple du mien, qui est un Quidam de Revel (père de père) - French Cancan (père), donc des très bons papiers....

Et pourtant, c'est un cheval qui a tourné que jusqu'en 125 et qui n'aurait jamais eu possibilité de faire plus... Et encore ses résultats étaient assez aléatoires... Il pouvait gagner comme être éliminé...

Il a un petit défaut d'aplomb aux postérieurs, je pense que c'est ce qui fait qu'il n'avait pas un énorme potentiel...

Donc comme quoi la génétique ne veut pas tout dire..
Bonjour Nina.

En théorie dans un monde parfait: Oui

En pratique dans la réalité: Non

Si la génétique élevage était une science exacte, on aurait tout de même beaucoup plus de cracks...Beaucoup de produits de Baloubet du rouet, de L'Arc de Triomphe, de Darco, ... ect ... tournant approximativement au même niveau que leurs parents.

J'ai déjà vu des chevaux avec des papiers de 10km de longs achetés bien cher, et qui au final ne sautaient pas une brique ou ne sont pas allés au delà de 100/110cm/120cm peut être.

La mère de mon cheval de concours de l'époque était une trotteuse, elle à réussit à être labellisée "Recommandée Obstacle" pour l'élevage au stud book sBs ...

Je peux aussi te parler de mon cheval actuel...Trotteur mais dont on retrouve pas mal de frères/soeurs par le père sortir en belles épreuves et faire des résultats.

Selon moi je pense que c'est le caractère, la personnalité et la morphologie qui jouent beaucoup plus que les papiers. Si tu as un fils de l'Arc de Triomphe qui n'a pas la tête qu'il faut, la morphologie (point de force,...ect...) ben... Avec du travail et de l'expérience, oui ça ira, mais ça ira quand même moins loin et bien que si il le mental et tout ce qu'il faut.
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X