Ma jument a une difficulté respiratoire dû à une "allergie" au colza. Connaissez-vous ? Savez-vous comment une allergie peut créer un tel problème? Merci

Il est en effet possible qu'il ait fait une réaction ou autre sans pour autant développer ensuite de l'emphysème.. A suivre ... 😉
Et bien en fait mon cheval a fait une allergie respi l’automne dernier. La véto m’a assuré qu’il ne s’agissait pas d’emphysème pour lequel j’aurai eu des signes plus tôt (il avait 18 ans l’an dernier !) et il ne tousse absolument pas à la poussière (mange son foin direct au roundballer sans souci.
Il peut lui arriver de tousser 2-3 fois en début de séance quand j’en commence le travail au trot mais c’est tout.
Ma véto est spécialisée en médecine interne (thèse sur les maladies respi des chevaux de course) mais j’avoue que des avis et expériences extérieures me rassurent !
Surtout que, parfois (mais c’est pas systématique !) lors de galops poussées (en vitesse plus qu’en durée !) mon cheval fait des respirations plus fortes que d’autres, comme une grosse respiration parmis d’autres plus modérées ! Chose qu’il ne faisait pas avant. La véto pense que ce n’est pas alarmant... en tous cas, au test du sac il n’a plus de crépitements dans les poumons, RAS.
Ça c'est à évaluer avec ton vétérinaire... C'est l'allergie qui est à l'origine du développement de l'emphysème mais comme c'est une maladie chronique une fois les lésions installées malheureusement elles "restent" plus ou moins là, avec selon le mode de vie et effectivement si tu as un cheval allergique au pollen la saison des périodes où le cheval va être mieux et d'autres moins bien (voire vraiment pas bien lors de grosses crises...). Ça dépend des chevaux, du degré d'évolution de la maladie, et encore une fois beaucoup du mode de vie. Je connais des chevaux qui faisaient de l'emphysème et maintenant après changement de mode de vie sans traitement médical vont très bien et n'ont pas besoin de restriction d'activité, alors que certains autres ont besoin d'être "gérés" sur le plan hygiénique (éviter les poussières, voire le foin...) à l'année, voire on besoin très régulièrement de traitements et ne peuvent plus vraiment avoir une activité "normale". Donc c'est vraiment à évaluer et contrôler régulièrement avec ton véto pour s'adapter à ton cheval et si nécessaire à l'évolution de sa maladie.
Merci Elisa !
En gros, mon cheval qui fait de l’allergie n’est pas forcément emphysémateux au sens asthmatique du terme ?! En dehors des périodes de pollen tout va bien ? Ce n’est pas l’effort qui déclenche l’emphysème juste l’allergie ?
Je peux toujours le lâcher au galop ?!
Bonjour Bérénice, l'emphysème est une maladie inflammatoire chronique des bronches qui entraîne une obstruction (à cause de l'inflammation elle-même, d'une surproduction de mucus et de bronchospasmes) et qui est due à une ou des allergie(s) respiratoires (ce sont des éléments inhalés, le plus souvent des moisissures microscopiques présentent dans la poussière du foin, où encore des pollens, qui causent l'allergie, et comme ils sont inhalés c'est le système respiratoire qui est en 1ère ligne et donc réagi). C'est l'équivalent pour le cheval de l'asthme humain. Donc en fait l'emphysème est une conséquence d'allergies, mais les deux sont intimement liés.

Ceci dit l'allergie est une réaction excessive du système immunitaire face à des éléments extérieurs, et l'emphysème peut en être considéré comme une manifestation respiratoire, tout comme l'urticaire par exemple en est une manifestation cutanée (mais dans ce cas c'est un contact "externe", piqûre d'insecte, contact avec une plante ou une substance à laquelle le cheval est allergique... qui provoque la réaction). Pour faire simple en gros l'allergie est la cause et l'emphysème la conséquence à moyen/long terme (c'est une maladie chronique).

C'est pas évident à expliquer simplement et clairement tout ça, j'espère que tu as compris ce que je veux dire... 😉
Elisa Kls, mais quelle est la différence entre emphysème et allergie du coup ?
Merci.
Bonjour Éméline, pour compléter ce qu'a déjà dit Frédérique c'est le genre de mécanisme de réaction trop importante du système immunitaire, comme chez les personnes asthmatiques. L'allergie provoque en gros une inflammation des voies respiratoires qui vont se traduire dans les cas bénins (genre rhume des foins) par une rhinite (inflammation du nez qui coule et qui fait éternuer) ou dans les cas plus sévères une inflammation des voies respiratoires profondes (comme dans l'asthme) qui peut entraîner, outre une surproduction de mucus, des spasmes aux niveau des petites bronches, d'où de la toux et des difficultés respiratoires parfois importantes. C'est aussi ce qui se passe chez les chevaux emphysémateux.
Par chez nous c'est la région céréalières ^^ (Région Centre)
Donc des 20ène, des trentaines de champs de colza de plus d'un hectares chacun.. qui n'ont pas été récupéré pour la plupart ^^

La jument n'a pas été acheté et on préfère la laisser partir vers sa région d'origine :)

Mais je trouvais ça étrange au début ^^

Merci Frédérique!
Ça devrait passer d'ici qq temps. Les floraisons commencent à se terminer.
Bonjour Emeline,

une allergie est une réaction abusive du système immunitaire, le corps pour se protéger créer du mucus pour évacuer les allergènes respirés. D'où les difficultés respiratoires.
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X