Alizee Rouelle Saut d'obstacles | 10 Questions | 31 Réponses

Regrettez-vous parfois d'être devenus propriétaire ?

Regrettez-vous parfois d'être devenus propriétaire ?
17
Prends ton temps de trouver celui qui te convient et petit conseil, une visite veto d'achat!! Ca serait triste, meme si on l'aime, d'avoir une tondeuse bio a la maison 😂 Apres c'est toi qui voit!
Bonne aventure et moi aussi je veux te suivre!!!
Bon, j'avoue qu'avec tout ce que vous m'avez dit, et votre enthousiasme je suis plutôt convaincu ! Je vais commencer doucement les recherches (parce que bon, un peu complique aussi la fille ^^)

Merci beaucoup pour vos réponses en tout cas, surtout pour une question comme ça :).
J'ai acheté mon poney en septembre 2016. Et bien, je ne regrette absolument pas mon choix ! Certe il faut aller le voir plusieurs fois par jours, le travailler, entretenir les clôtures et les terrains,... Mais c'est tellement bien ! Par contre pour partir en vacances ou simplement pour 2/3 jours, je suis obligée de trouver quelqu'un pour passer le voir et s'en occuper car il est à la maison.
Il y a quelque auquel je pense aussi par rapport aux frais véto... c'est le choix du cheval. Il y a des races plus "robustes" que d'autres.

Je vais faire une généralité là, mais c'est à titre d'exemple : - les chevaux ibériques par exemple ont la réputation de mal vieillir, vers 20 ans ça peut vite se compliquer.
- Les PS Arabes ont naturellement l'habitude de lever la tête, creuser le dos et relever leur queue pour montrer qu'ils sont beaux (et de mon point de vue, ils sont magnifiques :p ) mais certains peuvent mal vieillir (problèmes de dos) car ils sont plus compliqués à mettre rond ou à étirer au travail. Certains aussi sont tellement fins que leur membres sont fragiles.
- Les poneys, les trotteurs sont des chevaux très rustiques qui nécessitent peu de soins (en général, bien évidemment)

Voilà, ce sont quelques exemples de races que je peux donner si tu te décides à sauter le pas car je connais des représentants... Si les frais véto te font peur, c'est exactement ce qui m'a retenu pendant un moment donc c'est tout à fait légitime (je pense que c'est même nécessaire finalement, c'est être responsable).
En tout cas, si tu te décidais à sauter le pas, je serai heureuse de suivre l'histoire et d'avoir de tes nouvelles, c'est toujours un moment joyeux ;)
Merci beaucoup pour vos réponses ! Vous me rassurez beaucoup :)
Image Horsealot's top user
Eheh, si ca marche ;)

Bref, tu dois être prête et pas te sentir pousser, focus sur ça!
Tu assureras! Moi je le vis comme mon gros bebe de 500kg (je ne suis pas encore maman) elle est arrivee alors que je lancais mon auto entreprise, plus bcp de revenus... mais le coup de coeur l'a emporté! Ca faisait plus de 20 ans que je montais, idem, dp sur dp mais il ns faut le notre, c'etait ma finalité de vie de cavaliere. je l'ai faite assurer chez cavalassur, au cas où! Pr le moment pas de gros pepins, qui ne necessitent pas l'assurance.
Je flippais enormement de ne pas pouvoir l'assumer financierement et puis ca fait deja 3,5 ans, elle ne manque de rien, elle a tjrs eu le confort qu'il fallait (et vers paris pensions vrmt cher!!).
Tu y arriveras car il changera ta vie, sa santé et son confort seront tes priorités, tu seras sa "maman" et tu feras tout pr assumer. Crois moi, on s'en sort!!
Lances toi, tu ne regretteras jms ;)
Image Horsealot's top user
Jamais, pour les mêmes raisons qui ont été évoquées. Je voulais un cheval depuis toute petite, heureusement mes parents disaient non. Quand on est jeune on s'imagine que tout est rose alors que non !
Pour les gros frais véto, ça reste rare comme le dit Lucie. Personnellement je suis encore mineure et ma jument est au nom de mes parents donc c'est eux qui payent les frais, bien que j'essaye de plus en plus de payer ma podologue, les vermifuges... Quand ma juju a fait une grosse fourbure il y a 1 an et demi, mes parents ont tout payé, et avec l'aide de mes grands parents et l'assurance a joué aussi. Mais c'est arrivé une fois en presque 4 ans.
Donc si tu as les moyens financiers, le temps, que tu es bien entourées, fonce (raisonnablement) ! :D
Je suis d'accord avec ce qui a été dit avant. Je ne suis pas propriétaire mais il existe de nombreuse alternatives pour s'organiser. Tu peux déjà chercher une DP pour réduire les frais de pension (et ainsi économiser en cas d'imprévu) et organiser ton temps. J'ai peut-être une vision encore un peu naïve de la chose, mais je pense que tout est possible tant qu'on s'entoure des bonnes personnes 😊
NN je ne regrette pas j'ais attendue d'avoir mon cheval 4-5 ans
Ha ha tu vas me faire craquer Lucie :p
Image Horsealot's top user
Oarf, ça arrive, mais ce sont des cas isolés. Tant qu'ils sont bien traités, qu'ils ont un bon moral et que tu les bidouilles pas avec des produits à la mord moi le nœud, tout devrait bien ce passer.

Ma 1ère jument est pleine. Elle a 15 ans, soit old, un bassin très étroit et absolument pas montée pour être mère tant dans son physique que dans son moral de guerrière. Mais pour avoir remplie aussi vite, et être aussi rayonnante aujourd'hui, je sais qu'elle y arrivera sans encombre. Et alors là, ce sera le début d'une nouvelle aventure.
Et l'autre niveau véto eh bien... elle a des pieds en chocolat, une habitude a prendre des coups de soleil et les pattes fragiles quand il fait trop chaud. Elle me coute en petit produit, type Biafine, bethadine, arnica, strap... et shampoing. Mais rien de plus, alors qu'elle passe sa vie couché dans son box, a tombé dans les paddock, a se retourner dans les douches et a tiré au renard dès qu'elle est attachés.

Mais c'est pour ça qu'on l'aime.
Il ne faut pas avoir peur des gros coûts véto, assure-le/la, et tente l'aventure.
D'accord merci de vos réponses.
Je monte depuis que je sais marcher, j'ai fais plein de demi pension, mais j'ai clairement envie de plus. Et je sais que c'est du temps, de l'argent, des concessions. Mais ça me prend aux tripes.

Mais voilà, je réfléchie, j'ai peut de ne pas assurer. J'ai la chance d'être dans une région où les pensions sont bien et pas cher, et je sais que financièrement je peux assurer le quotidien, mais les gros frais veto, meme s'ils peuvent être rare me font réellement peur.
Lucie a tout résumé, je n'ai rien d'autre à dire sinon que j'ai rêvé d'avoir un cheval à l'âge de 6-7 ans. Je suis devenue propriétaire a 18 ans de 2 chevaux. J'ai attendu 11 ans et maintenant je savoure mon rêve réalisé. Je suis heureuse de ne pas avoir eu de cheval à 10 ans car je n'aurai pas pu me rendre compte de la responsabilité que ça implique mais aussi du bonheur que cela engendre. Grâce à ces 11 ans d'attente, j'ai pu trouver un cheval qui me convient parfaitement, mon trotteur. On pourrait presque dire qu'il est moi, en cheval. Nous nous accordons parfaitement, nos envies, nos goûts, nos délires aussi...
Et mon 2e cheval, mon petit espagnol....il n'est pas du tout ce qui était prévu ! ^^ il s'est révélé être un cheval différent de ce que je croyais quand je l'ai acheté donc les plans ont été changés. J'aurai su cela, je pense que je ne l'aurai pas acheté, mais je ne regrette pas du tout aujourd'hui car je l'aime vraiment et il va m'apprendre des choses que d'autres chevaux n'auraient pas pu m'apprendre.
Ce n'est pas simple tout les jours, et les chevaux nous apprennent énormément de qualités mais de mon point de vue, c'est une expérience extraordinaire et je ne vois plus ma vie autrement
Bonjour ! Avant de devenir propriétaire il faut se poser les bonnes questions, le pour et le conte. Comme à dit Alexandra voir si tu est assez mûre et expérimenté pour le cheval en question...
Dans tout les cas si c'est bien réfléchis je ne vois pas comment on pourrait le regretter :)
Image Horsealot's top user
Salut Alizée,

C'est une question difficile que tu poses là, autant à y répondre pour nous que toi pour la poser.

Devenir propriétaire n'est pas un choix anodin et doit être pris avec sérieux, c'est un engagement sur 20, 25 ans di on veut suivre l'animal jusqu'au bout. C'est un engagement financier conséquent, et un engagement physique.

C'est prendre du temps le soir, le weekend. C'est ne pas vraiment pouvoir partir en vacance car un bagage de 500kg n'est pas évident à mettre en soute ou a trainer derrière son auto.

Mais c'est aussi l'occasion de créer une relation privilégiée avec quelqu'un qui ne parle pas ta langue, et que tu doit comprendre, connaître, et évoluer avec. C'est une histoire qui se créer et cette créature est dépendante de toi que se soit pour manger, boire ou avoir un toit au-dessus de sa tête sinon un pré où courir.

Je n'ai jamais regretter être devenue propriétaire, d'une jument qui est devenue ma meilleure amie, mon binôme et la continuité de mon corps en concours. Je n'ai jamais non plus regretté être devenue propriétaire d'une grise quelque peu attardée avec un conflit continuel avec les choses qui bougent et les choses qui ne bougent pas.
Mais il faut aussi savoir et reconnaître quand ce n'est plus ou pas le moment de l'être.

La question est, pourquoi toi, tu viens à te poser cette question là?
oui, j'étais trop jeune et je comprenais pas encore totalement le fait qu'un animal ça à besoin d'une attention quotidienne et surtout je n'avais pas le niveau pour ce cheval je regrette beaucoup
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X