The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

A quoi servent les fers, sur quel cheval en mettre ?

A quoi servent les fers, sur quel cheval en mettre ?
Le fer à été développé au moyen-âge (quant bien même les techniques de sidérurgie aurait permis son développement bien avant), lorsque les chevaux ont pour la première fois été stationnés au box.
C'est lié au développement des armées et de la cavalerie militaire, qui ont nécessité de grandes concentrations de chevaux aux alentours des garnisons.

En effet, la corne est ramollie et dégradée par l’ammoniac contenue dans la litière souillée. Donc pour continuer à faire évoluer un cheval gardé au box sur des terrains rugueux, il à fallu ferrer.

Aujourd'hui, le fer n'a d'utilité que dans de rares cas :
- cheval effectuant de très très grandes distances quotidiennes sur des milieux très abrasifs (bitume). A part certains chevaux d'attelage citadins et les chevaux policiers, ça ne concerne que peu de monde et encore, beaucoup soutiennent que même ceux là pourraient se passer de fers s'ils étaient habitués depuis tout petits et avaient été sélectionnés aussi pour la qualité de leur corne.
- cheval stationné au box tous les jours, ce qui ne devrait plus être le cas pour des raisons de biologie équine (le box seul sans aire de sortie est même interdit en suisse d'après l’Ordonnance sur la Protection des Animaux avec un extrait ici, et les tableaux indiquant les surfaces minimales en page 8 : http://www.protection-animaux.com/publications/chevaux/infothek/mb_sport_equestre02.pdf) .

Il faut aussi savoir qu'aujourd'hui encore, des troupeaux de chevaux pieds nus font des transhumances de plusieurs centaines de km sans soucis particuliers, que des cavaliers d'endurance laissent leurs chevaux pieds nus, et qu'en cas de besoin l'usage d'hipposandales peut palier à l'usage du fer.

De plus, le fer est nuisible à la santé du cheval car :
- il supprime l'effet de pompe qui permet d'aider le coeur dans la circulation sanguine. Le cheval à un coeur de faible taille vis à vis de sa corpulence, les pieds en s'élargissant au contact du sol et en se rétractant lors de la marche vont avoir un rôle de pompe.
- il supprime l'effet amortisseur du pied (dilatation de la boite cornée et arrivée de la fourchette au contact du sol, avec absorption des chocs par une couche graisseuse qui se densifie sur un pieds nu mais qui reste molle sur un pied ferré). Une vidéo à ce sujet, âmes sensibles s'abstenir : https://www.facebook.com/cheval.libres/videos/1351546018267546/.
Or, cet effet amortisseur préserve les tendons et articulations du cheval mis à mal par la marche et plus encore par les activités sportives.

Aujourd'hui, de nombreux chevaux atteints de problèmes de type naviculaire et autre sont suivi par des podologues avec un succès relatif (dans le sens où ce sont souvent des pathologies incurables).

Donc, en soit, aucun cheval vivant dans des conditions respectant sa physiologie n'a besoin de fers dès lors qu'il y a été habitué correctement (podologue, marche sur des terrains de rugosité variable, vie au pré avec humidification naturelle des sabots par la rosée ...) voir n'ayant jamais été ferré dans l'idéal.
Le fer n'est utile que pour certaine pathologie précises, sinon on cheval n'en as pas besoin, qu'elle que soit le travail demander au cheval.
Un bon vrai parage permet de rendre le pied fonctionnel, et solide, contrairement au fer qui étouffe le développement dû pied et abîme en profondeur le pied.
Un pied est vivant, il bouge, il s'écarte pour laisser la fourchette faire son boulot d'amortisseur. Si on lui met un fer qui est dur, il ne pourra pas bouger librement, ne pouvant plus s'écarter et la fourchette ne touchant plus le sol, elle ne pourra pas tenir correctement son rôle, ce n'est pas du fer qui va amortir, il va au contraire faire résonance dans le tendon ce qui peut provoquer des problèmes à ce niveaux.
Mais le fer peut servir pour les chevaux sensible ou ceux qui travaillent beaucoup (comme les chevaux de compétition), il permet aussi de mieux gérer la pousse et l'usure du sabot, qui va être plus régulière que pieds nus.
Je suis d'accord avec les réponses dessous, mais pour répondre à ta question ça sert par ex en ballade à éviter que le cheval est mal au pied sur des chemin caillouteux ou autre, certain chevaux ne sont pas sensibles et n'en on pas besoin. Sa évite aussi que le cheval use ttrop son sabot
Perso je suis 100% pour le pied nu, il n'y a que des avantages !
Mais je pense qu'il ne faut pas être extrême et condamner les fers, certains chevaux en auront indéniablement besoin, tandis que d'autre n'en auront jamais. Je pense par exemple aux chevaux de courses, qui sont bien malheureusement ferrés à à peine 2 ans. La plupart ne pourra jamais être pieds nus car le ferrage tôt leur déglingue les pieds (et encore si c'était que les pieds, mais ça c'est une autre histoire...)
les fers servent en théorie a amortir ou pour les chevaux ayant des pieds sensibles mais maintenant on le sais que cest faux a vrai dire comment un bout de fer pourrait amortir ? bref aucun cheval n'a besoin de fer. si ton cheval est sensible en balade tu peux mettre des hipposandales (va voir sur youtube, la chaine "linda - liberté de galoper" explique très bien.