The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Quel est votre avis sur l'utilité des Chondroprotecteurs BIO (permettant la protection contre l'inflammation de l'articulation) ?

Quel est votre avis sur l'utilité des Chondroprotecteurs BIO (permettant la protection contre l'inflammation de l'articulation) ?
Bonjour,
Merci pour ces précisions très intéressantes ! Je vais regarder le produit Cartilex bio avec attention !
Bonsoir Gabriel, En général les chevaux de sports font 3 à cinq cures par an. selon l'intensité des compétitons. Pour un cheval qui en CSO fait 120, 3 cures sont suffisantes. Selon l'état des articulations on peut faire une cure tous le 3 mois.

CARTILEX BIO 100% marin :

http://equus6.webnode.fr/products/cartilex/
Bonjour, je suis vraiment intéressé par le produit dont vous parlez, j'ai un cheval qui prend de l'âge (13 ans), il tourne en concours depuis ses 4 ans et je suis conscient des traumatismes que cela provoque sur les articulations, je souhaite le préserver au maximum. J'avais entendu parler de différents produits mais je considère plusieurs options pour choisir le meilleur, je sais que les cavaliers de haut niveau utilisent de plus en plus ce type de compléments mais ils ne communiquent pas assez sur les marques... A quelle fréquence doit-on administrer le Cartilex ? Doit-il se faire en cures ou au quotidien tout au long de l'année ? Merci d'avance
Nous sommes pharmaciens et vétérinaires; les études concernant les cartilages chez le cheval sont très explicitent. Tout d'abord les chevaux de sports ont tous +/- de l'arthrose et des destructions des cartilages articulaires. Nous traitons des chevaux de grand prix, des chevaux de courses (trot et plat) ... il est constaté par imagerie que 60% de ces groupes sont atteints au niveau des cartilages. Les 18 mois en course de plat sont atteints également. L'arthrose est une conséquence de divers paramètres. Les cures de Glucosamine/ Chondroïtine et Collagène Type II ont toutes démontrées que la prévention était utile sur des cas précis. Concernant des chevaux aux signes arthrosiques ce type de cure est bénéfique. La prévention! ah si elle était appliquée correctement ...
Je suis médecin je connais tout ça ;-) et j'ai également un cheval de sport. Seulement voilà c'est un traitement en cas d'arthrose avere et cest completement inutile sur un cheval qui n'en a pas ;) évidemment des qu'il y a des signes mieux vaut traiter tot.
Claudia, Le cheval de sport est très sollicité au niveau des articulations et des cartilages, nous voyons souvent des cartilages usés prématurément du jeune cheval au vieux cheval. Il n'est ps question dans nos propos de donner à un cheval un produit s'il n'en a pas besoin. Le problème des cartilages chez le cheval de sport est bien réel. La prévention est une bonne chose pour protéger (naturellement)ceux-ci.
Propriétés : Chondroprotecteurs puissants

Chondroïtine et glucosamine agissent en synergie
En cas d’arthrose, le sulfate de chondroïtine se détériore et n’assure plus ses fonctions de protection.

CARTILEX® permet de refaire le plein de cette substance primordiale à la solidité et à l’élasticité des articulations Protége les cartilages de l’oxydation et optimise les cellules à se régénérer.
Les glycosaminoglycanes (GAG ou glycoaminoglycanes) sont des macromolécules glucidiques formant d'importants composants des matrices extracellulaires des tissus conjonctifs. Ils ont longtemps été désignés sous le terme de « mucopolysaccharides acides » en raison de leur forte capacité de rétention de l'eau (« muco »), de leur nature glucidique (« polysaccharides ») et de leur caractère acide provenant de leurs multiples charges négatives (« acides »). Il s'agit en effet de chaînes linéaires (polymères non ramifiées) sulfatés (sauf l'acide hyaluronique) composées de la répétition d'un diholoside de base contenant toujours une hexosamine (glucosamine (GlcN) ou galactosamine (GalN)) et un autre ose (acide glucuronique (GlcA), acide iduronique (IdoA), galactose (Gal)). La glucosamine est soit N-sulfatée (GlcNS), soit N-acétylée (GlcNac). La galactosamine est toujours N-acétylée (GalNac).
Les chaînes de GAG peuvent être liées par covalence à une protéine pour former des protéoglycanes.
Cartilage et risques

Pour qu’elles fonctionnent bien, les articulations ont besoin de matières nutritives et de substances protectrices des cartilages.
Le rôle du cartilage est: amortir des chocs, porter du poids, transmettre des charges, être à la fois souple et élastique, tout en assurant les glissements osseux au sein de l’articulation. L’usure articulaire est caractérisée au niveau du cartilage par un déficit trophique et une perturbation du métabolisme. Ne contenant ni nerf ni vaisseau sanguin ou lymphatique, le cartilage est un tissu particulier. Pour ces raisons, l'apport de substances nutritives est à peine suffisant. De plus, après chaque dommage du cartilage, les réserves en ces substances sont très vite épuisées. Il est malheureusement impossible de préserver un cheval de toute cause de lésion articulaire, celles-ci peuvent être, entre autres: une surcharge continue, des mouvements répétés ou bien un manque de mouvements. L'emploi de médicaments anti-inflammatoires peut parfois endommager le cartilage.
Ces produits peuvent conduire à une augmentation de radicaux libres qui vont oxyder la synovie et certaines molécules du cartilage. Il en résulte une perte de substance cartilagineuse et on parle à ce moment-là de dégénérescence articulaire, il n'y a plus d'équilibre entre destruction et restauration du cartilage. Si la destruction est plus grande que la restauration, ceci conduit à l'usure, à la maladie articulaire et à la limitation du mouvement.



En savoir plus : http://equus6.webnode.fr/products/cartilex/
a quoi ça sert de donner des produits si le cheval na rien ? à par le sensibiliser. On donne pas de la metformine a un humain pour prévenir le diabète s'il en a pas. Tout comme mettre des bandages de travail à un cheval qui n'en a pas besoin favorise les tendinite et les trauma