The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Je m'adresse surtout aux filles; cavalières, propriétaires, professionnelles (groom, soigneuse,...). Que pensez-vous de la place de la femme et de l'homme dans le monde du cheval ? :)

Je m'adresse surtout aux filles; cavalières, propriétaires, professionnelles (groom, soigneuse,...). Que pensez-vous de la place de la femme et de l'homme dans le monde du cheval ? :)
@thimotey entièrement d'accord
@paulineechegut en quoi ne sont-elles pas exemplaires?
Bonjour Frédérique,
Je suis une femme comme tu peux le voir. Je suis aussi étudiante, suisse et pleins d'autres choses tout dépends la situation. Lorsque je monte à cheval, je suis une cavalière et c'est tout, pas une femme cavalière juste une cavalière. C'est comme cela que je vois les choses, ma condition de femme bien qu'inhérente ne doit être omniprésente. J'ai mes forces et mes faiblesses mais cela est du à ma personne, mon vécu et ma personnalité et non uniquement à cause de mon genre.
C'est ma vision des choses et je ne laisse personne me voir uniquement par mon genre, à l'université je veut être considérée comme une étudiante, une apprenante. Dans un restaurant, je veux être perçue comme une simple cliente et c'est pareil partout😊.
Ca doit dépendre comme toujours, mais pour avoir été dans le circuit en tant que palefrenière, groom, ect...Honnêtement il faut se battre beaucoup plus à moins de bien tomber.

De ce que j'ai vu il y a encore pas mal la mentalité un peu macho, et parfois c'est du machisme même pas déguisé ou adoucit... Du temps où j'étais encore à l'école pour mon BEP/CAP une des filles cherchait un stage au moins comme palefrenière car c'était obligatoire pour passer l'année, elle était allée chez un proprio d'un manège assez connu de la région, déjà le gars lui à claqué dans les dents que la place d'une femme dans un manège c'était dans la buvette pour servir et nettoyer. Elle à insisté et mit l'école sur le coup, il à été forcé de la prendre du coup il lui faisait faire les toiles d'araignées, les boxes à la petite brouette alors qu'il y avait le tracteur et un quad avec remorque que le palefrenier utilisait, ils étaient tout le temps sur son dos et lui menait une vie d'enfer (renverser la brouette dans le boxe, il à proposé de faire les boxes avec elle et chargeait comme un vrai malade, il demandait au palefrenier de laisser bien dégeu et rajouter de la paille pour que les chevaux ne soient pas trop sale mais comme ça c'était plus dégeu aussi dans certains bâtiments pour que ce soit bien lourd et plus dur quand elle allait revenir pour commencer sa semaine,...) ... Au final elle à arrêté, elle à pas tenu après plusieurs mois c'était plus possible...Le gars cherche souvent des palefreniers et le met chaque fois dans l'annonce "Homme uniquement".

Moi j'ai eu des cavaliers macho qui n'étaient vraiment pas facile à supporter, je me suis faite traiter de cruche et de tarte parce que ça n'avait pas été assez bien pour lui "Passetesnerfssurlagroomette bonjour" et d'autres du genre à siffler plutôt qu'appeler normalement. Ou des remarques surtout quand je manipulais des étalons...Ou me dire "Non Fred ne s'occupera pas de celui là toute seule parce qu'il est difficile", jamais eu de soucis avec cet étalon là mais bon, on l'a vu clairement mais pas question de se dire qu'on avait tors... Niveau groom (et cavalier) le pourcentage baisse par rapport à notre "envie" de fonder un foyer, ect... Soit vers la trentaine ça commence à bien baisser. Bon dans mon cas, ce n'est pas le cas du tout mais soit XD On peut devenir maman sans pour autant tout abandonner, il suffit de regarder Pénélope par exemple...Le tout c'est de savoir se remettre en selle sur tout les plans après le temps de grossesse, maternité,...Ce qui n'est pas toujours évident parce que le temps qu'on s'arrête, d'autres continuent de grimper et ce n'est pas toujours aussi facile qu'on pense de revenir ne serai-ce qu'au niveau où on s'était arrêtée.

Un maréchal qui me dit cash qu'une femme ne peut pas connaitre quoique ce soit aussi...Une espèce de bourru avec qui ça s'est mal passé d'ailleurs...Par contre, comme tu dis Camille, meilleure relation avec les ostéo, kiné,...Honnêtement tout ceux avec qui j'ai travaillés étaient extra et l'uns d'eux m'a même dit que les femmes avaient plus de facultés de ressentit au niveau des tensions,ect...que les hommes, en tout cas que la plupart des femmes avec qui ils étaient en cours y arrivaient plus rapidement.

Je me souviens d'un ami cavalier qui m'a toujours dis "On voit quand un cheval est habillé par une femme", par rapport aux tapis, ect...Mais aussi au piontage.
Salut !

Je trouve que nous les femmes sommes bien intégrer dans le milieu. Que se soit dans les épreuves en concours qui sont mixtes mais aussi que chaque cavalier/ère puisse trouver une monture adaptée ( plus ou moins de force, grand ou petit, porteur ou fin...) ce qui est un avantage.

Après certains métiers du cheval comme maréchal, jockey, entraineur (course) se font plus rares. Mais néamoins, TDE (dentiste), osthéo, kiné, véto... sont des métiers qui comporte pas mal de femme (et qui sont bcp moins physique que maréchal on va pas se mentir).

Dans le haut niveau on observe peu de femmes car (à mon goût) nous les femme aimons nous occuper de nos loulous en les chouchoutant alors que les hommes sont moins comme ça (mm s’ils sont parfois aussi gaga que nous avec leurs loulous😋)

Après je pense que tous simplement les métiers comme groom, cavalier pro attirent peu de femmes pcq elles pensent sans doute aussi à une vie de famille future.

Pour ma part je ne ressens pas ce plafond de verre comme je peux le sentir dans notre société. Tout simplement pcq nous sommes tous à un même pied d’égalité car nous sommes avec un autre être vivant et qu’on juge peu le cavalier mais plus le cheval et ses capacités.
Le problème dans le milieu équestre, et comme dans tous les milieux dits masculins, on observe ce qu'on appelle en sociologie un "plafond de verre". Ce qui signifie que les femmes sont en général cantonnées au niveau amateur alors que les hommes percent plus facilement dans les niveaux pros. On le remarque bien dans l'équitation.

Il y a aussi ce qu'on appelle l'ascenseur de verre, qui signifie que les hommes montent beaucoup plus vite en grade que les femmes.

Pourtant on pourrait penser que l'équitation c'est plutôt féminin, comme la littérature ou la philosophie, ou même la coiffure, quand on regarde bien, on remarque que les hommes ont plus percé dans les niveaux pros et que c'est surtout beaucoup plus compliqué pour les femmes d'y acceder ou alors il faut faire deux fois plus d'efforts que les hommes.
Je dirais qu'on s'est largement imposées depuis la 1ère femme jockey, certes dans certains domaines nous sommes moins nombreuses (Eleveuse, entraineur, Jockey, maréchale), mais la ou je vois le plus de femme reste dans le domaine du bien être animal (Ostéo, Dentiste, Véto, Groom) et a part égale dans le professionnel de haut niveau. On s'est appropriée un sport qui est dans son exigence physique pas donné a tout le monde. Cependant le machisme existe encore trop a mon goût (Girl Power !), les capacités de certaines et leurs qualifications font grincer les dents de ces Monsieur. Même si dans mon expérience personnelle, je trouve que les hommes restent assez impressionnés de nous voir monter sur des "Bêtes" de 600Kg. Après, on aura beau avoir le caractère aussi gros que notre compagnon, celui qui voudra rabaisser le fera
Pour m'orienter dans un milieu de travail masculin (l'agricole), je fais face à du sabotage constant de matériel, de clôtures (/!\), des coups de fourches à nos chiens ... Parce que et je cite "c'est pas des p'tites nenettes sur-diplômées qui vont nous prendre du terrain".
Le terrain en question est à ma mère, on à un projet en commun et elle a effectivement un bac+3 et je suis en école d'ingénieur. Est-ce une raison pour mettre nos animaux en danger voir les tuer (avez vous déjà vu votre chien tué à coup de fourches deux jours après avoir engueulé des chasseurs qui tiraient dans le champs de vos chevaux sur un terrain où la chasse est interdite ?), pour voler des pièces maitresses de nos tracteurs au moment de la fenaison, pour sectionner les clôtures de nos chevaux et de les pousser vers la voie rapide, de nos voler des outils agricoles et j'en passe ... Après dix ans on résiste encore, on est les "sales connes".

Donc bon, le sexisme au travail est une RÉALITÉ. Ce n'est pas une question de faire ses preuves hélas, mais une histoire de couilles.
Les hommes travaillant dans des métiers féminins sont ils persécutés de la sorte ? Je ne sais pas ... Qu'ils soient victimes de médisance et de suspicion je n'en doute pas, mais il faut aussi comparer la durée et "l'intensité" des persécutions.

Et pour ce qui est des femmes à haut niveau, je pense que c'est aussi lié aux choix familiaux.
On est dans une société ou c'est la femme qui s'occupe des enfants et une carrière équestre coupe bien souvent de la vie de famille (absence quasiment tous les weekends ...) surtout lors de départs à l'international.

Sur les métiers purement physique, les femmes seront probablement toujours dévalorisé par leur carrure mais peuvent y accéder bien sur !
@so_noisette et inversement pour un homme qui cherche à se faire une place dans un milieu féministe
Tout doucement on se fait une place dans ce milieu pas simple et on commence à se faire respecter donc c'est sur la bonne voie mais pour l'instant L'homme est toujours très présents et machos
@travailofhorse oui mais il y a aussi les mêmes réflexions dans l'autre sens, un homme qui veut faire de la couture où être coiffeur auras aussi des réflexion aussi déplacées par des femmes. Mais pourtant on en parle moins. Il y auras toujours des C*NS et c'est la vie. On ne referas jamais le monde.
Un exemple.. ma tante, camioneuse depuis 17 années conseillait un homme qui conduit depuis 5 ans des poids lourd..
Oui mais elle sait pas gérer car "elle a pas de muscle", "elle assiste juste le conducteur", "elle est pas capable de contrôler un poids lourd.. elle a fait ses preuves mais certains hommes continuent de la prendre de haut car à première vu "l'a pas l'air costaude la petite dame"..
Je vois qu'il y a des avis dans tout les sens, alors je vais mettre mon grain de sel.

Depuis toujours l'homme à fais des travaux physique dû à sa carrure et la femme plus des travaux de minutie dû à sa patience. Et cela est resté dans les mentalités. Le problème c'est que certain(e)s homme ou femme veulent s'orienter dans des domaines sans connaitre l'envers du décors et de ce faite des qu'un grain de sable vient se mettre dans l'engrenage ils/elles vont ce plaindre ect... ce qui alimente le fait de continuer à faire cette différence.

Ensuite dire que vous (oui puisqu'apparemment il n'y a que les femmes qui ne sont pas prisent au sérieux d'après les propos tenus plus bas) je ne suis pas d'accord!!! Dans n'importe quel domaine que tu sois un homme ou une femme, la personne ne seras prise au sérieux que quand elle auras fait ces preuves. Que l'on soit de tel ou tel sexe n'as rien à voir avec le faite d'être pris au sérieux ou non, c'est NOS COMPÉTENCES qui parlerons pour nous. Tu est une femme et tu veux percer dans un milieu à dominance masculine montre que tu as les compétences pour, et pareil pour un homme qui veut percé dans un domaine à forte influence féminine, il devras montré qu'il à les compétences pour.

Et pour finir, par tout tu auras des C*NS (hommes et femmes confondus) qui resterons sur le faite que tel univers est plus pour les hommes ou plus pour les femmes. Donc avant de crier au loup parce qu'une personne à tenus des propos déplacés (ce qui n'est pas normal je le conçois) sur le faite que la place de la femme est au derrière le bar, demande toi se qu'une femme lui aurais répondu si il été partie faire la même demande que toi mais dans un milieu à dominance féminines.

Voilà sur ces belles paroles j’espère vous faire réfléchir.
Ben de mon coté, j'en ai entendus de bonnes dans le passé...Lol Quand on travail dans le milieu fatalement ont finit par tous se connaitre dans une région, et l'air de rien les groom ne sont pas toujours bien placées non plus.

Après je dis toujours aux filles qui veulent travailler dans le milieu que voilà, c'est un boulot pas toujours facile et qu'il faut avoir un certain caractère selon les circonstances et qui on à face à soit...Là ça rejoint parfaitement les propos de Emeline.

Non vraiment je pensais que c'était quand même passé, mais visiblement pas tout à fait.

Par contre, coté maréchalerie je pense que c'est surtout par rapport au travail quand même très physique pour le dos...En podologue ça commence à venir par contre et c'est chouette.
De mon lycée*
Moi la documentaliste de mon club m'a sorti un "mais vous savez que Maréchal c'est physique?" Et moi en souriant "bah vous savez, il y a des trucs maintenant pour aider les maréchals (tabourets..)" non mais elle me l'a répété 5/6 fois hein.. et quand j'ai expliqué que c'était juste une idée comme ça elle avait l'air soulagée.. non maïs jvous jure!!
a haut niveau il y a seulement qq femmes mais elles sont pas vraiment des exemples !!
Personnellement, je trouve ça vraiment dommage qu'il y ait si peu de femmes professionnelles dans l'équitation. On ne voit des femmes que monitrices d'equitation la plupart du temps, très peu à haut niveau, et pratiquement pas dans tout ce qui est dentisterie, maréchalerie, etc.
Je n'ai (encore) jamais vu de cas comme ça...
Mais effectivement, c'est bien dommage que certains aient de telles réflexions, d'autant plus que comme tu le dis c'est un sport mixte... Heureusement que quelques championnes mondiales sont là pour leur fermer le clapet ! :p
Dans le milieu, ça arrive encore que nous ne sommes pas forcément prises au sérieux...Je reste sur mon dernier déboire, mais face au MF il me faisait clairement comprendre que mon avis et ce que j'expliquais sur le soucis n'avait aucune réelle valeur.

Après ce que j'ai vu il y a un moment, une élève de l'école cherchait son stage pas loin de chez moi, je suis allée avec elle et au final, le patron à signifié que la place d'une femme n'était pas dans une écurie mais derrière le bar à la buvette, que le rôle de palefrenier n'était pas pour une femme...

Je trouve ça dommage car c'est un beau sport, un bel univers...Mixte, mais les mentalités sont encore un peu fermées l'air de rien (Beaucoup moins maintenant je préfère préciser!)