Kéren Pfaff Saut d'obstacles | 51 Questions | 322 Réponses

Vous énervez-vous souvent à cheval? Avez-vous des conseils pour se calmer lorsque le cheval n'est pas du tout concentré et fait n'importe quoi ?

Vous énervez-vous souvent à cheval? Avez-vous des conseils pour se calmer lorsque le cheval n'est pas du tout concentré et fait n'importe quoi ?
43
Merci Kéren ! :)
Ton site est super intéressant, je vais y passer un peu de temps 😁
https://equiteamperformanceblog.wordpress.com/2016/11/06/au-secours-je-perds-mon-sang-froid/

J'ai rédigé un article sur le sujet il y a quelques temps :)
J'ai entendu dire que même le cavalier professionnel Kent Farington (dans le top3 mondial en cso) pratiquait le yoga a 10 minutes avant de rentrer dans le paddock avant un concours pour ne pas se laisser gagner par le stress et l'énervement!
Oui ca m'aide bcp merci!!
Personnellement, je suis quelqu'un qui a une tendance colérique, donc je m'énerve facilement.

J'ai trouvé le truc pour avoir de la patience et ne pas m'énerver : chanter ! :p

Au début avec ma DP j'ai voulu apprendre au cheval à s'habituer au montoir. Il m'a fallut 45 min la première fois car il n'arrêtait pas de bouger, donc niveau patience, j'ai dû prendre vachement pour moi. Et c'est en mettant de la musique et/ou en chantant un coup, que j'arrivais à me détendre, sourire et passer outre le fait qu'il était vraiment pénible.

J'ai gardé cette technique pour toute les fois où il m'énervait, même lui parler calmement et lui dire les choses clairement m'aider à ne pas monter dans les tours.

J'espère que ça pourra t'aider :).
Merci beaucoup !
Je pars du constat (plutôt évident) que plus je m'énerve ou perds mon calme, plus la situation se dégrade. Je fais de la sophro et du yoga, ça aide à relativiser, gérer sa respiration et par conséquent ses émotions, prendre conscience de son corps etc... donc quand on s'énerve mutuellement, je préfère repasser au pas, respirer ne plus me mettre d'enjeux et marcher tranquillement. Même si la jument est chaude je fais comme si de rien n'était, Je regarde au loin et je me focalise uniquement sur mes sensations. Tant qu'elle piétine, essaie de prendre la main ou autre je continue. Une fois que nous sommes toutes les deux calmes, je demande des petits exercices simples pour remobiliser un peu l'attention. Puis j'introduis les transitions montantes ou essaie de nouveau l'exercice demandé. Si possible j'en reviens au niveau intérieur et une fois bien effectué, je recompense et met fin à la séance par de la récupération active. L'important est vraiment de se maîtriser soi-même. Il faut relativiser et prendre son temps. Une fois j'ai mis 30min à obtenir un arrêt du pas de 10sec tellement nous nous étions désaccordée. Au début ça m'a énervée. J'ai revu mes objectifs à la baisse mais j'étais contente quand finalement elle a tenu son arret.
Pas grave mdr, oui mais ce n'est pas que la balade, oui c'est vrai 😜
Ah merde j'ai confondu j'ai cru que Émeline avait posté la question d'origine vu sa façon de répondre d'où la confusion ! Désolée ! Je me mélange les pinceaux... Mais du coup, vérifie que ton cheval n'ai pas de bonnes raisons de t'envoyer chier (dans une tête de cheval, un copain à la maison c'est une bonne raison de vouloir faire demi tour en balade).

Et c'est pas grave que ça prenne 15 minutes, on est pas pressé ! Tant que ça marche ...
D'accord merci, non non je monte chez moi niveau 6-7
Hum... Question complexe. Oui dans ce cas là tu peux te fâcher un peu mais en restant très calme à l'intérieur de toi. Et il faut trouver le juste milieu, discerner si le cheval a compris ou non, s'il a mal, si c'est trop dur physiquement, ou si c'est du foutage de gueule pur et dur.

Comme tu dis que tu montes en club à petit niveau encore, l'option foutage de gueule et probable mais il faut faire gaffe de ne pas punir injustement
D'accord, bah chaque chose en son temps à force d'efforts on arrive à tout surmonter ou presque !
Et au moins tu as un bon cours, c'est rapide de se braquer à cause de pétasses en club ...
Oui je comprend merci, mais juste une question, si (en dehors du cas ou le cavalier a des vrais"problèmes d'énervement ") un cheval ne veut pas faire ce qu'on lui demande alors qu'il a très bien compris, c'est juste de la mauvaise volonté, faut il le gronder un peu et réessayer jusqu'à qu'il fasse au moins un minimum ou bien arrêter avant de s'énerver, mais dans ce cas la le cheval associera ne pas faire ce qu'on lui demande à fin de séance non?
Je me reconnais totalement dans ce que tu dis Kéren (sauf que moi en balade je m'énerve beaucoup moins, justement quand je sens que je suis pas d'humeur ou que ma jument ne l'est pas je décide parfois de partir dehors pour decompresser), je pense que c'est à nous d'essayer de nous calmer avant même de nous énerver, il faut apprendre à se connaître pour savoir prendre des décisions avant de s'énerver (je m'explique surement mal mais en gros si on sens que ça va pas il faut savoir decider de ne pas monter par exemple ou de changer d'exercice) mais bon malheureusement c'est difficile à faire parfois !
Merci beaucoup pour toutes vos réponses!😁 j'aimerai bien étaler sur ce sujet mais malheureusement ca va être trop galère ici 😅 donc on va raccourcir, en gros moi aussi je suis quelqu'un de très calme "dans la vie", je ne m'énerve jamais contre les gens, sauf que a cheval je n'arrive pas à rester calme. Je m'énerve asser vite et si je m'arrête pour respirer ca prend très facilement au moins 15 min. Je peut m'énerver pour tout et rien, et le fait que j'ai un cheval très chaud (pas du tout méchant, juste chaud) ne m'aide pas car il me transmet son stress et je n'arrive pas à "l'enccaisser", ce qui fait que la pression monte, et ca fini (~1 fois sur 2) toujours en "crise" (c'est à dire que je m'énerve sur lui mais pas violement non plus, puis je me met à pleurer car je me dit que ce n'est pas normal de s'énerver comme ca et pour ca). Ça peut m'arriver en balade, par exemple mon cheval qui essaie tout le temps de faire demi tour (le copain est à la maison), donc au bout d'un temps ca m'énerve, je le gronde un peu par exemple je lui donne 2 petits coup de talon, puis lui s'énerve, ce qui m'énerve encore plus, et ainsi de suite.. par contre je ne pense pas que ce soit le regard des autres puisque je monte seule. j'en ai vraiment marre de m'énerver comme ca car pour moi cest pas normal si on aime ses chevaux de s'énerver sur eux. Merci de vos réponses en tout cas
Lbh: Encore faudrait il que je saches moi-même ce qui ne va pas parfois ^^
Et justement j'essaie d'apprendre mais je n'ai trouvé encore aujourd'hui aucune solution. Mais j'ai la chance d'être dans un cours avec une ultra bonne ambiance :) Donc les cavalières sont compréhensives 😉

Par contre je suis en club (donc je suis des cours avec exercices "imposés") et j'ai l'impossibilité de sortir seule comme certaines cavalières feraient (elles sont propriétaires ou ont une DP.. ou sont galop 6/7) donc mon galop 2 ne suffira pas du tout...!
Dans ton cas, le problème c'est pas "à cheval" qu'il se pose, ce n'est qu'un déclencheur comme lorsque qu'un verre de casse etc ... Donc à toi d'apprendre comment décompresser sans pleurer, et au pire de ce que tu dis ça n'est pas gênant pour le cheval ou pour votre relation tu ne dois juste plus être disponible pour finir la séance donc ce n'est pas "grave".

Mais essaie de travailler à prendre en compte ton mal-être pour éviter d'exploser. À admettre que ça ne va pas, on arrive plus facilement à gérer les débordements car on se sait fragile. L'idéal à terme c'est de sentir les jours de coups de mou pour partir à cheval fait un truc qui te rend heureuse à balle (balade, jeux à cheval ou à pied ...) Et de ne pas faire des trucs plus complexes qui risquent de devenir prise de tête.

Après, c'est facile à dire mais j'ai eu de gros soucis familiaux et le cheval m'a aidé à tenir justement, mais je ne supportais plus de monter en club à cette époque ni même de prendre un cours avec ma jument. J'ai tout plaqué à deux mois du G7 pour ne plus faire de que l'extérieur avec ma jument car ça me rendait heureuse.
Encore faut-il admettre qu'on va mal pour souffler avant de péter un plomb (j'ai beaucoup fonctionné comme toi, dans le déni de mes émotions puis dans le débordement et au final j'ai du travailler dessus car je ne pouvais rien avaler pendant mes périodes de déni, souvent jusqu'à vomir ce que j'essayais de manger et ce de façon parfaitement involontaire).
Ah alors oui je connais.. j'ai mis 1 h à me détendre au pas et au trot avec cette dame (une intervenante dans le club).
La sophrologie ça t'apprend à te détendre et à mieux respirer à cheval . J'ai personnellement pris un cours avec une sophrologue spécialisée dans l'équitation .
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X