The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Cela fait 1 an que je n' ai pas monter mon cheval donc que voudrais savoirs comment je pourrais faire pour reprendre le travail avec lui ?

Cela fait 1 an que je n' ai pas monter mon cheval donc que voudrais savoirs comment je pourrais faire pour reprendre le travail avec lui ?
@tactik merci beaucoup !
@florencenoirfa voilà un copier coller d'un article que j'avais trouvé dessus ;) c'est plutôt bien expliqué je trouve :

HILL THERAPY

Les chevaux montés rencontrent souvent de nombreux problèmes que n'ont pas les chevaux non-débourrés. Voici quelques exemples de défauts souvent vus chez les chevaux montés:

Posture :
dos plongeant (les hanches sont plus hautes que le garrot), garrot plat ou mal sorti, dos creux ou ensellé, postérieurs tendus (c'est à dire presque droit, où l'angle entre la jambe et le canon est très ouvert), rotation de l'omoplate, rotation du sacrum (la bosse du sauteur), encolure courte et dos long, encolure de cerf (encolure renversée), queue haute, plutôt que basse et inclinée.

Musculature :
la ligne du dos manque de muscles du haut de l'encolure à la croupe, musculature irrégulière, certaines parties sont sur-développées, d'autres, sous-développées, garrot fin, tranchant, le "dessous" du cheval est sur-développé (sous le cou, bas du poitrail, avants bras, jambes...), ventre "relâché", encolure fine

Mouvement :
foulées courtes et saccadées, poids reporté sur l'avant main, faiblesse de l'arrière main, n'engage pas les postérieurs, a du mal à se rassembler, à engager, encolure ou corps raide, jambes raides, n'utilise pas la totalité de son corps, "se tire" avec les antérieurs plutôt que de pousser avec les postérieurs...




Comment les chevaux montés en arrivent-ils là?

Malheureusement, ces problèmes sont souvent dus à l'ignorance des cavaliers. Ils placent souvent la selle trop en avant et ajoutent du poids sur l'avant main ce qui empêche le cheval de porter son poids de façon équilibrée ou de le porter sur l'arrière main, facteur important pour le rassembler. Beaucoup de selles sont trop restrictives pour le cheval. Trop longue, elle rend le dos du cheval plus rigide et interrompt le flot d'énergie qui circule dans son corps. Résultat : souvent l'encolure se raccourcit alors que les hanches grossissent. Quand la selle est trop étroite, elle pince le cheval au niveau des épaules et autour de la colonne vertébrale provoquant une fonte musculaire. Cette fonte musculaire est souvent due aux facteurs suivants :
- manque d'utilisation des muscles
- Le cheval se soustrait à la pression qui le pince en creusant son dos et en ne l'utilisant pas.
- quand le cheval essaie malgré tout d'utiliser ses muscles, le pincement les restreint et freine leur développement.

La deuxième cause de ces problèmes est le cavalier lui-même. Lorsqu'il restreint le mouvement du cheval en tirant sur les rênes ou en se penchant en avant, il va bloquer le flot d'énergie tout comme une selle mal adaptée le ferait.

Pouvez vous imaginer les dégâts causés par la combinaison d'un cavalier rigide et d'une selle trop restrictive?

Arrêter de monter pour que le cheval guérisse
C'est la partie la plus difficile... certaines personnes sont tellement obsédées par l'idée de monter qu'elles auront des difficultés à s'arrêter alors qu'à leurs yeux le cheval ne présente aucun symptôme : il ne boîte pas, il n'a pas l'air malade. Un cheval qui présente les signes cités ultérieurement est un cheval qui risque une blessure sérieuse à plus ou moins long terme. Une blessure qui peut arrêter sa carrière de cheval de selle pour le reste de son existence. Autant agir maintenant afin de prévenir tout incident.


DANS QUEL CAS NE PAS UTILISER LA HILL THERAPY?

1 - Le cheval est trop vert, pas suffisamment éduqué. Il faut d'abord penser au mental et à l'émotionnel. La thérapie n'est donc pas recommandée à un cheval qui n'a pas encore atteint le level 2 online. Si la thérapie intervient trop tôt dans l'éducation, le cheval risque de s'ennuyer. Effectué au bon moment, les chevaux comprennent qu'il y a un but à cet exercice, ils en ressentent les bénéfices, apprennent la routine et on a souvent l'impression qu'ils apprécient. De plus, un cheval plus mature (Mental) évitera les réactions de défense.

2 - Cheval faible ou boiteux

3 - Le cheval est trop âgé. Il n'est probablement pas recommandé de le faire avec un cheval de plus de 17 ans, sauf s'il est en bonne santé et ne souffre pas d'arthrose. Dans ce cas là il faut envisager de le faire au pas sur une inclinaison un peu plus prononcée. Attention de ne pas ajouter une usure supplémentaire à des articulations âgées, ce n'est pas le but recherché!

4 - Pour les chevaux ensellés, l'usage de barres ou de cavalettis est préférable et la durée de la thérapie doit être augmentée. Pour ces chevaux, l'exercice est recommandé, mais doit avoir le moins d'impact/stress physique possible : enjamber les cavalettis au pas est un bon substitut à la Hill Therapy. Cela encourage le cheval à étirer son dos et à plus utiliser la partie supérieure de leur corps. Malheureusement cela n'aura pas d'incidence sur leur locomotion.

5 - Contres-indications vétérinaires, ex: quand les articulations se bloquent temporairement) Les parelli ont eu de bons résultats mais recommandent la prudence. Il vaut tout de même mieux faire la thérapie au pas sur une période plus longue.

Le programme dure 6 semaines et il n'est pas utile de le prolonger. Une fois que le cheval est rétabli physiquement, il suffit de maintenir sa bonne forme physique avec du travail à pied, une bonne selle et une façon de monter adéquate. Cette thérapie est donc un remède, une fois que le cheval va mieux, il est inutile de continuer.

Un traitement simple de six semaines incroyablement efficace : la Hill Therapy

1 - Se débarrasser de tout ce qui oblige le cheval à changer sa posture et sa façon de bouger : la selle et le cavalier.

2 - Faire travailler le cheval de manière spécifique sur un laps de temps spécifique afin qu'il puisse réapprendre à bouger de façon naturelle. Parfois le cheval a altéré sa façon de bouger depuis le premier jour ou il a eu une selle et un cavalier sur le dos. Les années et l'habitude aidant, il continue à se mouvoir de cette façon même sans cavalier. Il a besoin d'apprendre à utiliser son corps tout entier.

3 - Les terrains en pente sont le meilleur traitement. Attention, pas de terrain escarpé, mais une pente douce qui encourage le cheval à être plus efficace dans ses déplacements. Une inclinaison à 10% est idéale pour le trot et le galop.15 à 20% ne convient que pour le trot et le pas. Sur une inclinaison plus importante, n'utiliser que le pas. Ce travail ne doit pas être stressant physiquement pour le cheval : le but est de le soigner, pas de l'épuiser encore plus!

4 - Envoyer le cheval sur le cercle en utilisant une longe de 7 m. Ce n'est pas le jeu du cercle, si le cheval change d'allure, ce n'est pas important. S'il n'y a pas de terrain en pente à disposition, utiliser des tonneaux/cavalettis/barres placés sur le cercle, un à 3h00, l'autre à 9h00.

Le programme :

Semaine 1 : tous les jours pendant 7 jours
- Envoyer sur le cercle pendant 5 mn
- 2mn de pause
- Envoyer sur le cercle dans l'autre sens pendant 5 mn

Semaine 2 : 3 fois dans la semaine
- Envoyer sur le cercle pendant 5 mn
- 2mn de pause
- Envoyer sur le cercle dans l'autre sens pendant 5 mn

Semaines 3-6 : 2 fois dans la semaine
- Envoyer sur le cercle pendant 5 mn
- 2mn de pause
- Envoyer sur le cercle dans l'autre sens pendant 5 mn

Si le cheval est en forme et énergique, il est possible d'allonger le temps sur le cercle à partir de la semaine 3. Si ce n'est pas le cas, il est préférable d'y aller doucement.



Difficultés courantes :

1- le cheval change constamment d'allure.
Ce n'est pas grave, c'est une thérapie, pas le jeu du cercle. En fait, plus le cheval a besoin de cette thérapie, plus il changera d'allure afin de trouver la façon la plus efficace de se mouvoir. Au début le cheval aura tendance à ralentir dans la montée et accélérer dans la descente.Autoriser le cheval à changer d'allure, puis au bout d'un demi cercle, lui demander l'allure souhaitée. Ne pas le pénaliser pour le changement d'allure au risque de le voir se tendre émotionnellement et physiquement. Patience et compréhension sont la clé!

2 - Le cheval reviens toujours vers vous: Sourire, le grattouiller et le renvoyer poliment sur le cercle.

3 - Le cheval essaie de brouter en cours de route. Tant mieux, ça étire son dos! Lui permettre d'attraper une touffe d'herbe, compter 3 secondes et lui demander d'avancer. Lui laisser moins de temps à chaque fois.

4 - Rien ne se passe! Au début le cheval aura sans doute beaucoup de mal à faire un joli cercle, il essaiera de couper les montées et les descentes... il prendra des postures incongrues, accélèrera, ralentira, et aura l'air très inadapté lors des descentes... il pourra même s'arrêter avant d'entamer la montée, ou se courber de façon curieuse...ou ne plus vouloir aller dans une direction du tout. Tout cela est normal. Le cheval expérimente et bientôt les changements attendus vont avoir lieu. Il ne faut pas essayer de corriger, juste observer et essayer de comprendre. C'est souvent autour du quatrième jour que les changements interviennent. L'encolure s'allonge, le dos s'arrondit, les foulées sont plus longues, plus douces, l'équilibre s'améliore, le poids n'est plus sur l'avant main, on peut observer les changements dans la musculature.

5 - Le galop et le trot plus efficace que le pas? Pas nécessairement, on peut aussi changer d'inclinaison pour que le cheval apprenne à se mouvoir plus efficacement. Le but n'est pas de fatiguer le cheval. On peut demander le galop autour de la semaine 4 afin d'aider le cheval à développer son équilibre à cette allure.

Résultats!

En seulement 6 semaines, les transformations peuvent être considérables. Les foulées s'allongent, les muscles du dos et de l'encolure se développent et se lissent, Les encolures courtes s'allongent, les dos longs raccourcissent, le ventre se raffermit, le garrot remonte... c'est assez remarquable. Beaucoup de gens ne comprennent pas comment les chevaux peuvent ainsi changer de constitution aussi rapidement. En fait il ne s'agit pas de la constitution. La constitution concerne le squelette, la taille, la longueur et la proportion des os. La posture concerne les tissus, la tonicité et le développement musculaires. Les muscles tiennent le squelette en place et c'est pourquoi un cheval peut "changer de forme". Essayez la chose suivante... mettez-vous debout avec les épaules voûtées et le ventre en avant... Maintenant tenez-vous droit... voyez-vous à quel point la différence est frappante juste en changeant votre posture? Comment dire à son cheval de se tenir droit? Comment lui demander d'utiliser tout son corps quand il est en mouvement? Vous ne pouvez pas juste lui dire comme vous le feriez à un humain. Il faut le susciter pour que ça arrive naturellement. En demandant à votre cheval de se mouvoir sur une surface qui lui demande de faire attention à son équilibre, il trouve tout seul les clés pour bouger de façon plus efficace. Il faut le faire sur 6 semaines afin que cette nouvelle façon de bouger devienne une habitude.
Bonjour.
Travail à pied calme au début, longe, travail en liberté, balade en main. Puis reprise tranquille monté.

Un très bon livre que je te recommande, Guide de préparation physique du cheval, où tu y trouveras des programmes complets, (cardio, musculation, étirements, etc) et pleins d'indications.
Excusez moi, @tactik, qu'est-ce que le Hill programme, ou peut on le trouvez ? Merxi
du travail à pied les jeux de parelli et le hill program ensuite tu pourras le remonter ça dure environ 6semaines et les résultats sont top