Céline Fortuné Saut d'obstacles | 58 Questions | 328 Réponses

Pour les propriétaires ayant perdu un cheval, comment avez-vous vécu le moment de l'équarrissage? (question sordide désolée mais j'arrive pas à m'en remettre...)

Pour les propriétaires ayant perdu un cheval, comment avez-vous vécu le moment de l'équarrissage? (question sordide désolée mais j'arrive pas à m'en remettre...)
7
Mon premier cheval a été euthanasié suite à une fracture ouverte le veto ne pouvait rien faire pour réparer, se sont mes grands-parents qui se sont chargés de le sortir du box et appeler les équarrisseurs, y a 1an et demi une de mes poulinières est tombée malade elle était devenue anorexique et saignée on lui a fait faire des examens qui n'ont rien donné 4 jours après je l'ai retrouvé allongé dans la stabu avec sa pouliche de 6mois, elle respirait très mal elle voulait se lever mais retombait aussitôt je l'ai faite euthanasier 30min après.. sa pouliche a dormi à côté d'elle avec son nez posé sur son ventre.. le lendemain j'ai mis la pouliche avec mon autre poulinière et son poulain ils ont pas essayé d'appeler la jument ils avaient compris qu'elle était décédée.. Je pense souvent à elle s'était un amour de jument et elle nous a laissé une merveilleuse pouliche mais le décès de sa mère a fait que maintenant elle a peur d'être seule
Image Horsealot's top user
@ Sandrine : Non vous n'avez pas confié lâchement la tâche au chauffeur ! Il ne faut surtout pas vous dire ça . Comme vous le dites, qu'auriez vous pu faire ? Rien !

@ Céline : Lorsque j'ai appris que le clos était passé pour Tomy, ça été un soulagement. C'était fini de chez fini, son corps n'était plus là. Il " restait" à faire le deuil
Je n'ai pas assisté La scène, j'ai lâchement confié La tâche au chauffeur, Mais qu'aurais-je pu faire ?
Rien, si ce n'est me faire encore plus mal
C'est la dure réalité de la fin de vie
Je l'ai vécu plusieurs fois, et c'est ainsi
Un vieux cheval est un vieux cheval, malgré tout l'amour qu'on lui donne
Malgré les soins et l'attention ... La fin de vie c'est une carcasse qu'il faut gérer, transporter, traiter
La masse fait que La mécanisation du transport est nécessaire
Apres ceux qui souhaitent un traitement personnalisé et plus humanisé, il y a Horsia
Sinon c'est du collectif, le prix n'est pas le même
Point
La douleur n'est pas celle de La carcasse, c'est comme ça, une dépouille est une dépouille quelque soit l'espèce
La douleur c'est la disparition sans retour de son compagnon de route.
Il est toujours difficile pour le propriétaire d'assister à l'enlèvement de La carcasse, c'est normal et heureusement , c'est ce qui nous rend humain, sensible.
Mais nous devons être lucide et pragmatique
Bientôt 4 ans que Darius est parti, je pense à lui tous les jours, je revis tous nos moments complices avec nostalgie.
Oui je l'ai vu s'écrouler, Oui je l'ai tracté jusqu'au portail avec le plus de précautions possibles, Oui j'ai mis La bâche, Oui j'ai mis le chèque dans la boîte à chaussures auprès de sa dépouille, Oui j'ai crié après mes chiens qui s'approchaient de La bâche, Oui j'ai appelé l'équarrissage, Oui j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps
Mais quel soulagement quand au bout de 5 jours l'équarrissage est passé, le calvaire était fini, le deuil pouvait enfin commencer
Je n'étais pas présente lorsqu'il a été prélevé mais j'ai croisé le camion lorsque je rentrais chez moi après le lycée
Image Horsealot's top user
Lorsque Azram est mort à la mer , j'ai eu " la chance" que le corps soit stocké là bas. Je ne garde pas le souvenir de lui sous la bâche. Par contre, lorsque mon poney a été euthanasié, il est resté chez moi 1 nuit. Le clos est passé le vendredi.J'ai eu la chance de ne pas être présente. Maintenant, je me dis que le corps n'est plus du tout l'animal que j'ai aimé. Azram et Tomy sont partis au clos. Que sont ils devenus , je n'en sais rien. De ce que je sais, ils sont partis en incinérateur dans une cimenterie. Parfois, je me dit aussi qu'ils sont devenus de l'engrais pour tomates ;-) Perso, je n'aurais pas voulu regarder le clos qui prenait les corps ( un peu trop glauque à mon gout)
J'ai assisté à l'euthanasie d'un cheval que j'adorai et dont je prenais soin. Outre le fait qu'il a été "stocké" sous une bâche pendant trois jours dans un champs en attendant l'équarrisseur, j'arrive pas à ne pas penser à la manière dont ils se sont "débarrassés" de son corps. Je veux dire par là que même si l'animal est mort, on lui doit du respect mais je sais qu'il a été soulevé pas une "pince" et lâché dans la benne avec les carcasses de tous les autres animaux récupérés dans la journée. Je pense souvent aussi à la manière dont ils ont "modifié" le corps puisque je pense qu'ils ne l'ont pas seulement brulé comme ça dans un four crématoire mais qu'il a été déchiqueté avec tous les autres malheureux compagnons. J'ai lu certaines choses comme quoi ils ont pu en faire de la graisse animale, ou farine ou autre...
Encore une fois, désolée si c'est vraiment sordide mais j'ai besoin de savoir ce que vous connaissez sur le sujet...
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X