Amandine Simon Saut d'obstacles | 17 Questions | 41 Réponses

Pour le galop 5, il faut connaître les principales maladies avec leurs causes, leurs, symptômes et leurs remèdes. Pourriez-vous m'en citer svp ?

Pour le galop 5, il faut connaître les principales maladies avec leurs causes, leurs, symptômes et leurs remèdes. Pourriez-vous m'en citer svp ?
7
http://lmgtfy.com/?q=maladie+cheval

D'ailleurs, si j'en crois le programme des galops, les maladies sont au programme du galop 6 et non du galop 5

https://www.ffe.com/books/galops/Galops_1a7/index.html
Image Horsealot's top user
Petite précision concernant les coliques : ce terme désigne "tout simplement" une douleur abdominale, quelqu'en soit la cause, les causes digestives étant de loin les plus fréquentes chez le cheval même si des douleurs urinaires ou génitales (notamment les douleurs ovariennes chez certaines juments) peuvent plus rarement donner des coliques. Et dans les symptômes j'ai oublié de préciser que certains chevaux ont des signes particulièrement violents, pouvant aller jusqu'à se jeter par terre ou contre les murs lorsqu'ils ont très mal.
Image Horsealot's top user
... avale de travers et que de la nourriture passe dans les bronches) et les lésions de l'oesophage (plus on attend plus ce risque est grand). En attendant le vétérinaire il faut maintenir le cheval au calme et bien sûr éviter qu'il continue à manger (mais en général ça ne lui traverse pas l'esprit!).
Le coup de chaleur : élévation brutale et majeure de la température corporelle lors d'effort trop intense, notamment en pleine chaleur, ou justement d'exposition +/- longue à une trop forte chaleur. Le cheval sue abondamment, respire vite, ne peut plus avancer, perd l'équilibre parfois jusqu'à tomber. Dans les cas extrêmes on peut avoir des convulsions, coma et bien sûr mort. Il faut le plus rapidement possible refroidir le cheval, le mettre à l'ombre et au calme dans un endroit bien ventilé (mais pas en plein courants d'air bien sûr!) en attendant l'arrivée du véto qui jugera des autres mesures à prendre (perfusions...). La prévention est bien sûr essentiellement en évitant essentiellement les efforts importants/prolongés en pleine chaleur au soleil.
Il y a bien sûr énormément d'autres maladies et je ne sais pas si certaines autres sont au programme des galops, mais déjà celles-ci me paraissent particulièrement importantes à connaître car ce sont des urgences potentiellement vitales.
Image Horsealot's top user
Les chevaux qui font un coup de sang sont complètement bloqués, souvent campés du derrière, avec les muscles atteints durs et chauds, de la fièvre (parfois jusqu'à 40 voire plus), souvent une respiration rapide et éventuellement de là transpiration à cause de la douleur... Là encore il s'agit d'une urgence. En attendant le véto il faut avant tout éviter autant que possible de déplacer le cheval. Le traitement nécessite des perfusions, anti-inflammatoires et souvent tranquillisants légers et myorelaxants ainsi qu'une longue convalescence.
Le bouchon oesophagien ou engouement : formation d'un bouchon de nourriture qui se coince dans l'oesophage. C'est souvent un bouchon de granulés, plus rarement d'autres aliments comme par exemple un trop gros morceau de pomme. Le cheval atteint va souvent s'interrompre alors qu'il était en train de manger, tendre l'encolure et faire des efforts comme pour cracher, en général tousser et baver. Ce problème est plus fréquent chez les chevaux goulus qui se jettent sur leur ration et mangent trop vite, c'est pourquoi en prévention on conseille de fractionner les repas et parfois de mettre une grosse pierre... dans la mangeoire de ces chevaux pour les "obliger" à manger plus lentement. Le traitement passe par l'administration d'antispasmodiques et le sondage du cheval pour déliter progressivement le bouchons avec de l'eau. Les complications les plus fréquentes à connaître sont les infections respiratoires par fausses déglutition (si le cheval...
Image Horsealot's top user
La fourbure : inflammation des pieds, souvent les 2 antérieurs, pouvant se compliquer de descente et/ou bascule de la 3e phalange (l'os qui est dans le sabot). La fourbure est le plus souvent secondaire à un excès alimentaire (le cheval qui tombe sur la réserve de grains et se gave) ou du surpoids (les poneys obèses sont particulièrement exposés), ou parfois à une surcharge d'un membre (lorsque le cheval a une blessure importante à un membre qui l'amène à reporter son poids sur le membre opposé pendant un certain temps). Un cheval fourbu se tient campé du devant avec parfois même les postérieurs sous lui, répugne à se déplacer et a les pieds chauds. Le traitement repose essentiellement sur l'usage d'anti-inflammatoires, de ferrures orthopédiques et de mesures hygiéniques (fournir au cheval une litière la plus confortable possible et bien sûr adapter son alimentation).
Le coup de sang, de son vrai nom myosite ou plus exactement rhabdomyolyse, est une destruction brutale et importante des fibres musculaires (notamment au niveau du dos et de l'arrière-main) due le plus souvent à un excès de nourriture (notamment granulés/céréales) et un travail trop important, notamment après une période de repos. Il existe aussi des prédispositions génétiques dans certaines races, ou plus rarement certains chevaux peuvent faire des coups de sang à cause d'autres maladies, mais là on est sur des trucs plus rares qui dépassent largement le programme des galops.
Image Horsealot's top user
Bonjour Amandine, avant tout une petite précision préalable : la plupart des maladies à savoir reconnaître à mon avis vont de toute façon nécessiter la venue, souvent en urgence, du véto et leur traitement est clairement de son ressort et non de celui du cavalier, qui par contre peut mettre certaines mesures en oeuvre en attendant pour "limiter" les dégâts, aussi je ne citerai que les grandes lignes de traitement et non un remède précis.
Première pathologie à connaître : les coliques. Les causes peuvent être variées (problème alimentaire, par exemple ration inadaptée ou changement brutal d'alimentation, parasitisme, stress, ulcères, occlusion, déplacement d'organe, ... ou parfois cause indéterminée). Les symptômes principaux sont une perte d'appétit, agitation (cheval qui se regarde les flancs, se couche et se relève, gratte le sol,...) ou plus rarement prostration (en général c'est mauvais signe...), parfois transpiration. Le traitement repose au départ sur des antispasmodiques, mais peut être plus lourd (administration de parafine en cas de bouchon, perfusions... voire chirurgie) selon les cas. C'est l'une des premières causes de mortalité par maladie des chevaux. En attendant le véto on peut mettre un panier au cheval pour s'assurer qu'il ne mange pas et le faire marcher (dans tous les cas se conformer aux instructions que le véto pourra donner par téléphone en attendant sa venue).
Si vous n'avez pas tout, ce n'est pas grave.
Par exemple vous n'avez que les symptômes et les causes mais pas le remède c pas grave marqué quand même : d'autres vous complèteront ! Merci d'avance.
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X