The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Peut-on dire qu'un cheval prend du plaisir à être monté ? Ou est ce que ça reste une "corvée" ?

Peut-on dire qu'un cheval prend du plaisir à être monté ? Ou est ce que ça reste une "corvée" ?
Tout dépend comme tu vas monter! Si tu es à l'écoute de ton cheval, que tu fais attention à lui tout en étant ferme dans tes demandes ce ne sera passé une corvée. Par contre si tu le montes pour lui taper dessus et n'en faire qu'à ta tête alors là oui ce sera une corvée! 😊
Bonjour Julia,

comme Emilie l'a dit, ça dépend du cheval et oui le travail également.

Un cheval de club peut apprécier le travail si il aime les enfants, j'avais vendus mon poney dans un poney club car elle adorait les enfants, ils faisaient un peu de pony games gentiment, un peu de cours,...Et elle aimait vraiment ça, contrairement à la maison où elle s'ennuyait puisque je ne la montais plus, je l'avais gardée pour elle mais au final elle était mieux dans un poney club. Mais bon, tout les chevaux de clubs ne sont pas comme ça non plus...lol

La frisonne que j'ai au boulot est plus placide, elle aime bien le travail attelé et monté, mais on sent au bout d'un moment qu'elle n'a plus envie si c'est trop régulier, et le ras le bol se sent au bout de quelques temps, elle ne se tien plus, elle marche comme une "vache", ne répond plus,...

Mon alezan par contre, on sent et on voit que c'est un cheval qui aime le travail...Dès qu'il entre dans l'enceinte de l'écurie, c'est un tout autre cheval, et il pète un câble quand il y a du mouvement et qu'il ne travail pas (Son box est en face de la petite piste, le box est dégeu au bout de moins d'une journée)...Dès qu'il est monté, on sent le cheval vraiment motivé, en avant, très guerrier,...Et à sa tête son expression montre qu'il aime ça et que ça l'amuse.
Pour moi, cela reste une corvée pour eux a partir du moment ou son cavalier ne l'écoute pas. C'est au cavalier d'observer son cheval, et d'apprendre à le connaître, pour justement pouvoir rendre ce moment un plaisir pour lui, adapté son temps de monte, et adapte les disciplines. :)
Je pense que ça dépend des chevaux et surtout de la façon dont ils sont montés.

Pour les loulous de club par exemple, qui doivent supporter des cavaliers débutants qui rebondissent lourdement dans la selle et mettent involontairement des coups dans les dents à cause de leur manque d'équilibre, c'est sûrement une corvée puisque pour eux ça n'est pas agréable, et c'est souvent monotone.

Et peut être qu'à côté de ça, un cheval qui est monté pour du loisir par exemple, avec un cavalier qui ne le gêne pas et qui lui propose des séances très variées sera lui peut être plus motivé. Mais là encore tout depend des chevaux ^^