The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

A partir de quand peut-on parler de maltraitance sur un cheval ?

A partir de quand peut-on parler de maltraitance sur un cheval ?
Alors je ne suis pas "anti" box, je veux dire un cheval malade, un cheval qui sort la nuit et rentre la journée par exemple, s'il est habitué et que ça lui convient pour moi aucun soucis (tant qu'il a quand même du temps au pré avec des copains, et je parle pas d'une heure par jour).
Certains chevaux préfèrent le box en hiver, pour la boue, ou en été pour les mouches, je pense que pour ce sujet il faut écouter le cheval surtout, ils sont tous différents à ce sujet.

Mes chevaux sont tous habitués à passer au moins deux jours/nuits d'affilés au box (en étant sortis, mais pas de pré, je veux dire), cependant l'un d'eux déteste vraiment, peu importe les intempéries, le terrain, mais je le laisse de temps en temps pour si jamais un jour j'en ai vraiment besoin.

Ce n'est qu'un exemple, et mon avis
D'accord merci ^^

Oui effectivement Pauline c'est très tranchée comme avis x)
J'ai un cheval qui "testait" les cavalières quand il les voyait hésitantes avec la cravache.. donc en gros il s'arrêtait et regardait le paysage.. ou alors il le faisait pour laisser passer son copain devant lui.. un petit coup de cravache le remettait aux ordres :)

Par exemple pour toi Coline un cheval au box est de la maltraitance (car ça ne respecte pas un besoin fondamental?)?
pour moi cest quand son bien etre et /ou bonheur et reduit consciemment par le propriétaire (pour le mode de vie). ou alors a partir du moment ou on utilise la force (exemple le cheval refuse, je conne un coup de cravache) oui je suis un peu extreme mais cest mon point de vue 😊
A partir du moment où le bien-être et les besoins fondamentaux du cheval ne sont pas respectés. La maltraitance est selon moi un mauvais traitement, que ce soit consciencieusement ou non.
Il y a plusieurs degrés de maltraitance bien-sûr (maltraitance physique, la plus commune), mais je suis d'avis qu'un cheval dont ses besoins ou ses envies ne sont pas respectés c'est de la maltraitance.
Je pense que c'est dès que la santé de l'animal est mise en danger consciemment par une personne (souvent par le proprio)
La maltraitance pour moi c'est quand on néglige son animal, qu'on n'améliore pas ses conditions de vies si il le faut certain délaisse tout types d'animaux dans des endroits déplorables, c'est aussi quand quelqu'un passe ses nerfs en disputant ou frappant un animal sans raison valable (ce qui me choque c'est qu'une enfant d'environ 11ans à déjà oser faire sa sous mes yeux sans raison) et pour moi il y a aussi le fait de frapper un animal lorsqu’il fait une bêtise ou qu'il n'écoute pas, avant cette solution il y en a d'autre pour commencer (peut-être en arriver à une tape si il ne comprend vraiment pas comme les enfants mais toujours valorisé la douceur en premier)
Pour moi elle commence par un acte inutile de violence. Tu veux qu'il passe le bidet? Y'a d'autres manières plus douces que de simplement talonner et cravacher sans laisser respirer. Je dis pas qu'il ne faut pas se fâcher des fois à cheval mais pour moi quand il y a d'autres solutions pour résoudre un problème, il faut les essayer avant de frapper. (Bon, je met des tapes sur le nez de mon cheval quand il grignote la barre d'attache avec ses grosses dents de lapin, ne m'envoyez pas la spa please)
Pour moi la maltraitance commence lorsqu'il n'y aucune raison de disputer un cheval ou le taper. Que la personne passe juste ses nerfs sur ce qui est plus "faible" que lui (ou plutôt a sa merci )
A mon sens, on peut donner un coup à un cheval sans que ce soit de la maltraitance. Si il fait une bêtise, il se fait recadrer...c'est normal et il sait PARFAITEMENT pourquoi il se l'ait prise. A partir du moment où il ne sait pas pourquoi il se fait frapper et qu'il panique...la c'est de la maltraitance (après...il y a aussi des exceptions, des moments où le cheval ne comprend pas alors que nous pensons être clair. A ce moment c'est plus de la négligence selon moi)