Jess Fedele Dressage | 74 Questions | 721 Réponses

Quelle est votre histoire avec votre cheval ou votre cheval préféré ?

Quelle est votre histoire avec votre cheval ou votre cheval préféré ?
17
Image Horsealot's top user
Moi c'est l'histoire de Plume, la jument dont je m'occupe depuis 2ans. Sa proprio cherchait quelqu'un pour s'en occuper, car elle n'y arrivais pas et avait peur ... quel idée d'acheter une lusitanienne quand on veux faire que des balade au pas .. bref
les début on était très dur, elle est très craintive et méfiante. je mettais au moins 30min juste pour m'en approcher, alors je te dis pas le temps pour l'attraper.. elle ne se laissait mm pas caresser! j'ai fait beaucoup de travail a pied et de désensibilisation ainsi que beaucoup de petite balade en main pour faire connaissance.
ensuite j'ai commencer à la monté (elle n'avais pas était montée depuis 2ans) donc déjà elle avait peur de la selle, bref il a fallu recommencer depuis le début, ensuite elle est très sensible donc au moindre mouvement des jambes c'était coup de cul , en extérieur elle avais peur de tout et se cabrais au moindre truc qui bougeait ... je rentrait presque à chaque fois en pleur tellement elle me faisait la misère ! j'ai failli baisser les bras plus d'une fois !
Puis j'ai repris le travail a pied, beaucoup de désensibilisation, des balades en main car en extérieur elle avais peur de tout ! au bout de quelques mois la complicité s'est enfin créer ! j'ai appris à la rendre de plus en plus courageuse.
Maintenant elle a confiance en moi et moi aussi je la connais par cœur, je n'ai plus peur malgré son caractère de merdeuse ! on arrive a sortir en balade seule, traverser des routes, se faire des bons galops et mm sauter des troncs... des petites choses simples mais qui n'était mm pas envisageable au début !
depuis un an je prends quelques cours de dressage avec une superbe prof. on fait des beaux progrès malgré le manque de travail et on se régale (changement de pied, appuyer...) Et une grande complicité est née, je l'a travail beaucoup en liberté.
Vous m'aurais dit que l'on ferais tout ça il y a deux ans je ne vous aurais jamais cru !! j'ai souvent voulu baisser les bras, mais avec de l'amour et BEAUCOUP de patience on y est arrivé ! Merci a ses propriétaire qui me font confiance pour cette belle histoire !
Merci pour vos belles histoires même si quelque détails sont tristes
J'ai quelques petites histoires, la première avec le poney qui est à moi maintenant, mon Indien.
Je montais dans un club à 5 minutes à pieds de chez moi, le rêve quand on est encore jeune et qu'on a que ça à faire de ses week-ends ! Je faisais un peu de concours avec une petite ponette que j'aimais beaucoup et avec qui je me débrouillais pas trop mal. Le problème, c'est qu'elle est devenue trop petite pour moi, alors mon moniteur de l'époque m'a proposé d'autres poneys, aucun avec qui je m'entendais. Ma mère montait dans un autre club, avec une monitrice avec qui je m'entendais bien. Je lui ai parlé de mon problème et elle m'a proposé d'essayer un poney qui n'était plus monté en compet parce qu'il était "chiant". Personne voulait de lui parce qu'il a peur d'un peu tout et n'importe quoi, mais moi j'ai craqué. Je l'ai monté plusieurs fois et j'ai fini par changer de club, pour lui. Ça fait maintenant 7 ans que je le monte, dont 4 ans en DP et il est vraiment à moi depuis ce Noël...

La deuxième histoire concerne un poney qui est dans mon club mais que je ne monte pas et pour cause, c'est un petit poney B ! Je l'ai trouvé un matin alors que je travaillais à l'écurie, dans le box de sa mère qui n'était même pas censée être pleine et qui était arrivée au club quelques mois plus tôt. Trop jeune pour être mère, la petite ponette refusait de s'en occuper pendant les premiers instants et il a fallu que nous restions quasiment tout le temps avec eux pour qu'elle finisse par l'accepter... Et puis ils sont partis tous les deux dans le pré de personnes qui avaient offert de les garder le temps que le poulain soit assez grand pour être sevré. Ils ont rendu la mère, mais ont essayé de voler le poulain, ne répondant plus au téléphone... Ma monitrice a quand même réussi à le récupérer, mais ça ne s'est pas arrêté là. Quand est venu le moment de le débourrer, il était devenu craintif de l'homme. Il se mettait debout, il fuyait, c'était devenu carrément compliqué de simplement s'approcher de lui. Ma prof avait décidé de le vendre, n'ayant pas le temps de faire un débourrage difficile. Mais j'ai demandé qu'elle me le laisse un temps, pour essayer de le débourrer moi-même. Je n'avais jamais fait quelque chose comme ça mais je ne voulais pas le laisser partir sans tenter ma chance. Il a d'abord fallu gagner sa confiance, ça je l'ai fait toute seule au feeling. Aujourd'hui, il tourne en P1 du haut de ses 5 ans et je dois avouer que je suis très, très fière de lui !
Pour ma part j'en ai plusieurs, mais je vais vous parler du premier ^^

Alors faisons une présentation sommaire!
Papillon, un double pie isabelle sooty, 12 ans. Il est arrivé quand j'avais le galop 1 vers la fin des cours..
Poney pas aimé, ni dans son passé (maltraité, a fait de l'attelage) ni dans mon club, car:
Poney lent (une personne qui marche normalement peut le dépasser lorsqu'il trotte.. ce n'est pas une blague, je l'ai déjà vu..), qui ne saute pas au dessus de 40cm (manque d'équilibre naturel), qui ne galope pas totalement (aubine, du coup il est encore plus lent qu'au trot ou qu'au pas), il n'aime pas la cravache, il ne donne pas les pieds, il tire au renard lorsqu'il s'ennuit, devient encore plus lent lorsqu'on lui oppose une résistance dans la bouche, se blase facilement au niveau des jambes, décompose le saut, le galop, et limite aussi le trot..

Bref, sa seule qualité aux yeux des gens, c'est sa beauté (et encore certains le trouve très moche)..
Je l'ai monté lors de mon avant-dernier cours de l'année, je galérais à le faire avancer, bref pas la joie.. en revanche je l'ai trouvé particulièrement brillant à l'attache, cheval qui regarde partout, qui a un espèce de regard malicieux et une tête trop choute dès qu'il voit un bonbon x)

Bref, je l'ai eu plusieurs fois en stage durant les vacances d'été. Je lui ai fait donner les pieds avec la voix, j'ai appris à longer avec une jument et j'ai testé la voix sur lui vu que je connaissais maintenant les codes vocaux ^^
Petit à petit, je me suis rendue compte que parler de tout et de rien nous aidait tout les deux à rester concentrer dans le boulot, j'ai gagné en assiette parce que j'avais un super Papillon qui décomposait bien le trot, au trot assis je suis vite devenue très à l'aise, au saut aussi vu que j'avais l'impression que j'avais le temps de me coiffer entre la phase ascendante et descendante tellement il décomposait tout x)
Ensuite j'ai gagné en fermeté et lui en souplesse, bon bien sûr je n'étais pas la seule à le monter. ^^
Puis un jour, qui a confirmé que les rumeurs c'est du n'importe quoi, j'ai vu mon oncle, pas monté depuis 10 ans, jamais monté en club (il a appris "sur le tas" on le mettait sur un cheval de sang, on lui expliquait comment se tenir et hop, au galop sur la plage), qui l'a fait trotter sans cravache..
J'ai donc compris que la rumeur "Avec Papi sans la cravache t'arrives à rien" était complètement fausse.
EN observant mon oncle, j'avais bien compris, du haut de mon galop 2 tout frais, que l'assiette était primordiale.. J'ai donc fait ça, en utilisant peu mes mains, mais surtout mes épaules et mon regard. J'avais juste à tourner les épaules et tac, poney qui tourne.

Puis un jour, on a galopé les uns derrière les autres, et Papi a accéléré (sans m'embarquer).. pleine balle derrière une petite juju de compet... alors que je m'attendais à son galop lent x)
Il a ensuite fait galop/arrêt car il ne voulait pas tourner..
Je suis tombée, remontée, j'ai fait du galop/aubin en cercle..

J'ai eu peur de la vitesse et du galop de n'importe quel cheval hormis Papillon.. cette peur là c'est arrêté il y a un mois ou deux seulement.

Papillon avait bien évolué et moi aussi, j'étais plus ferme, je savais que la cravache n'étais pas un outil de torture et qu'un coup de cravache n'allait pas le tuer, j'utilisais mieux mon assiette (d'ailleurs je suis particulièrement à l'aise au trot assis.. plus qu'au trot enlevé.. même avec une jument aux allures de trotteuse) en revanche j'avais pris un défaut: rênes détendues H24... et ma peur du galop..

J'ai malheureusement évolué, et je ne le prend plus. Je n'aime pas le monter (impression de le soûler) mais cela ne m'empêche pas de venir le voir "pour rien".
Une fois il a fait une sorte de dépression: il n'était pas intégré totalement dans le troupeau, et ma mono, le voyant un peu maigrir, a arrêté de le faire monter.. sauf qu'en faite, étant donné qu'il n'était plus monté, il maigrissait encore plus. Ma mono, pensant que la vie de club ne lui plaisait pas, a cherché à le vendre. J'ai donc été un jour, un samedi, au pré. Je l'ai pris, l'ai brossé, lui ai donné des carrottes (des tas et des tas de carottes du jardin mdrr), l'ai fait brouté.. juste pour le plaisir de le voir.

Quand il a été repris doucement en cours il a recommencé à manger. Ma mono s'est rendu compte de sa capacité à ne pas avoir peur de grand chose, à être détendue même avec un cavalier handicapé et tendue (même avec un cavalier qui a une jambe qui tape continuellement contre les flancs du cheval).. elle l'a gardé et à enlevé la vente..

J'ai évolué de mon côté, lui du sien. Mais chaque fois que je le vois au pré, je lui dis bonjour, car même s'il ne sait pas sauter, galoper, trotter vite et j'en passe. Il a toujours été celui qui m'a apporté énormément de choses :3
J'ai fait mon premier concours avec lui. Maniabilité.
Il a été super! J'ai juste perdu 0.25 car il a préféré enjambé le saut de hauteur 5mm que de le sauter mdrr. Bon au moins il l'a passé au trot.. pas au pas x)
Bonjour !
Pour ma part j'ai d'abord monter en club. Je montais 1 fois par semaine et un jour je me suis cassé le pied à l'école j'ai donc dû arrêter de monter pendant au moins 2 mois...
En revenant au club j'ai appris que mon poney préfère était parti. Je m'attendais à en monter un autre que je connaissais et bah non... c'est là que j'ai fait la rencontre de Neurine Dundee, une ponette Connemara crème. Dès la première seconde que je l'ai vue j'ai su que j'allais écrire un bout de mon histoire à ses côtés. Au début je la montais 2 fois par semaine puis je l'ai finalement pris en dp. Pas beaucoup de monde l'aimais de par ça couleur et elle était pas facile. Mais elle m'a comblé de bonheur pendant les 5 ans passé à ses côtés. Elle m'a permis de faire mes premiers concours et m'a beaucoup appris (comme par exemple qu'il ne faut jamais abandonner).
Mais fin 2016 j'ai dû arrêter de la monter car j'étais devenu trop grande... j'ai eu alors plusieurs propositions de dp ou pensions complète sur des chevaux de saut mais j'ai eu aucun coup de cœur... je trouvais pas ma place sur ses chevaux d'au moins 1 m 70. On c'est donc retrouvé à acheter un cheval et je me suis toujours dite que si j'avais un cheval j'aimerais bien en avoir un croisé avec un poney car j'ai toujours préféré les poneys. Et comme par hasard dans l'une des écuries ou j'ai essayé une potentiel dp il y avait Bunder un petit cheval selle français croisé Connemara à vendre... le coup de cœur fut immédiat.
:)
* je rappel pour un deuxième essai, et la mon papa me demande si on l'achète. J'etait hésitante, toujours bloqué Sur ma jument passe', au final on c'est lance'. Les débuts on ete TRES TRÈS dur, au point de le remettre à la vente, puis au final je ne pouvais pa s'en séparer. On a mis du temps, mais au jour d'ojd c'est le cheval de ma vie comme on dis. Pour rien au monde je m'en séparerait.
D'autant plus que c'est un cadeau de mon père, qui nous a quitter il y a 1an, il adorait ce cheval, c'est la seule chose qui me reste en qques sortes, il a bien plus de valeur à mes yeux, malgré que ce soit un fameux ps réformé et baie ahaha !

Un amour de cheval, dont je ne me passerai jamais de faire l'andouille à ses côtés (oui car c'est un vrai clown!), des balades à la cool, et bon y a le travail aussi (un peu mdr) !
Et qui a changé totalement ma vision du monde du cheval, penser cheval et plus équitation, et un tas de remise en question qui m'a permis de prendre en maturité et j'en passe !
Pour ma part, mon premier cheval fut une jument sf de 4 ans. Suite à bcp de souci de santé (caché par l'éleveur), j'ai du m'en séparer sans que la décision soit prise de moi meme. Ce fut assez dur, et encore ojd Ca fait mal au cœur. Surtout en sachant qu'elle a été revendu depuis au moins 6 fois en tant que jument de sport. ( Ah bah oui Ca épate qd tu vois une jument en lib qui saute 1m70 les sabot dans le nez, mais qui a en réalité un tas de soucis locomoteur et physique. Ce qui mènera à sa perte d'en faire une jument de sport. Donc sûrement revendu mainte mainte fois pour cette raison.) je souhaite malgré' tout la recupere dans un futur proche pour ENFIN lui offrire une cadre de vie adequat à son handicap, qui rimera avec bonheur et bien etre.
Ce fut mon cadeau pour mon anniversaire tout avait été magnigancé pour me faire cette si belle surprise, par mes parents et mon frère.

Passons, suite à cela, je ne voulais plus continuer l'équitation. Ma coach m'a tout de même traîné chez un marchand de chevaux. Je ne voulais en rien entendre parler d'un autre cheval. Et encore moins d'un ps réformé des courses ET BAIE !

A première vue je ne fessais que de dire "ça sert à rien je l'essaye, c'est pas mon style de cheval ..(patatipatata) " il était laid comme tout, et aussi maigrichon que ma première jument (os à vue, cotes...)
Au final à la fin du 1 er essai, j'ai plutôt bien aimé ce petit cheval mais sans plus, apres plus d'1 semaine de réflexion, allez savoir pq mais
La mienne c'est un cadeau pour mes 18 ans par mon chéri 😍 Et quand on est aller la voir c'est lui qui l'avait choisi sa a ete le coup de foudre une magnifique rencontre c'est faites
C'était en début d'année, j'avais déjà monté mon chouchou de l'époque ( et qui l'est encore, je n'arrive pas à les départager xD ) une fois dans la semaine donc je devais monter un autre cheval.
La monitrice m'avait mis une grand cheval de propriété du nom d'Harcos. Je l'avais déjà vu en cours mais jamais monté. J'avais peur de lui faire mal et tout donc la monitrice m'a aidée à le seller vu que je ne voulais pas faire de bêtise ( première fois d'ailleurs que j'ai mis un holweit ). Premier cours, saut. Harcos est un vieux cheval qui a fais plusieurs compétions en CSO. Un cours super agréable quoi que lent x'D
Finalement, je le monte jusqu'au moment où il s'est blessé. Vilaine coupure sur le genou avec la peau qui pendait. 3 mois de convalescence et plus jamais de saut pour lui. Le pauvre, il ne sais plus où mettre ses jambes... Une fin de vie peu agréable mais bon...
( Harcos, SF de propriétaire, 23 ans et ancien cheval de 90cm )
Quand je suis arrivée dans mon nouveau club au premier cours que j'ai fait, il y a quelqu'un qui est tombé avec une jument qui s'appelle Olympie.
Le cours d'après je l'ai eu et j'avais trop peur de la monter (en même temps bonjour la mauvaise impression aha) et au final je l'ai adoré !
Mais dans mon club y'a que 2/3 personnes qui l'aiment bien (en me comptant..) parce qu'elle est difficile (cabrés, coups de dents etc) mais c'est ma chouchoute voilà, j'ai fais mes premiers podiums de club2 avec elle et mes premières club1 avec elle aussi, même si elle est vraiment agaçante et que parfois je veux lâcher l'affaire, je l'aime ma patate :)
Moi en fait j'en aie 3 mais c'est pas grave 😂

Le premier cheval que j'ai montée Pot de colle, le genre de cheval qui n'aime personne et qui botte. Personne ne l'aime sauf moi, c'est un cheval qui as énormément besoin de potientiel et d'être accompagné par sa cavalière. Il a également besoin de temps, il a peur du tapis et s'enfui dans le prés. La confiance est la clé et on y travaille petit à petit. Malhreusement je le monte vraiment pas souvent :(
C'est lors de mon stage de saut qu'il a fait ses preuves en enchainant un Z parfait ! Ma mono m'a dit que je pourrais commencer les concours avec lui ! Puis les autres cavaliers ont dit qu'on fesait un très beau couple ensemble ❤❤

Idaho :
Catastrophe, avec tout ce qu'il ma fait je l'aime beaucoup ( je ferais sa presentation sur mon mur ) mais impossible de lui faire confiance. Après une grosse chute sur la tête en plein galop, je ne l'ai plus remonté. Puis un jour je l'ai remonté. Ma mono me l'a mis 1 fois 2 fois 3 fois et 4 fois d'affilé. J'avais de plus en plus de mal et ma position était mauvaise sur Idaho.
Mais c'est un cheval qui a beaucoup de potientiel mais qui ne me correspond pas.
Ensuite Myrtille :
Une de mes plus belles rencontres.
Une magnifique jument de proprio avec sa proprio qui a un coeur en or ❤ Elle me fait une totale confiance en la montant elle à même dit que je sautais mieux que elle avec sa jument. Puis le jours du concours où tout c'est très bien déroulée. Pour finir en beauté avec une seconde place.
Je vais aller voir Frédérique pollard merci de partager ton histoire meme si elle est dur☺
C'est mignon j'espère kiliane brucy que ton cheval va passer avc son problème de mors 😁 c'est magnifique que tu lui offre un avenir plus heureux que sont passé.
Élisa saunier je sais ce que sa fait de s'attacher a un cheval que l'on rêve d'avoir a nos coter par la suite je souhaite pour toi que tu va arriver a lavoir. ☺
Bonsoir Jess... Pour mon histoire avec Royal, c'est très long...Pas tout rose (du tout)... Tu peux avoir un petit et bref résumé ici

https://chevauxreformes.com/temoignage-frederic

Je devrai avoir une autre présentation plus longue d'ici quelques temps.
Une simple balade qui m'a amener à mon histoire avec mon Kibboutz , des attentions envers moi qui ne sont pas faites aux autres personnes et surtout nos habitudes : l'amener brouter , le panser dès qu'il revient du pré , l'emmener rt le ramené du pré et surtout avoir pour rêves de l'acheter et de le faire sortir en concours de dressage 😊
Alors l'histoire de Rebel et moi...tout a commencé par le fait que mes parents aient enfin accepté de m'offrir mon 1er cheval et qu'on ait trouvé une bonne pension pour lui (au Maroc c'est pas facile!), j'ai donc essayé pas mal de chevaux que j'ai connu par le bouche a oreille mais aucun ne me plaisait, je n'avais pas le bon feeling avec eux, un peu désespérée de trouver la perle rare, j'en parle au moniteur du mon ranch, et la il contact quelqu'un qui avait un cheval de fantasia a vendre. Bon essayons. Le lendemain le cheval arrive au ranch pour que je l'essaye et la c'est le coup de foudre! Un magnifique étalon Barbe Arabe de 10 ans avec beaucoup d'énergie et de sang! Il ne savait rien faire et était une catastrophe ambulante monté a cause de son passé mais je ne sais pas pourquoi, c'était celui la! J'en ai même rêvé pendant la nuit! J'en ai parlé a mes parents et dès qu'on a pu on l'a acheté (a un prix dérisoire en plus! Et voila comment notre histoire a commencer (et le boulot avec lol) :)
C'est un post un peu bizzare mais jai toujours aimer connaitre les histoires de retrouvailles, de rencontre, d'aventure ou autre entre cavalier et cheval 😁
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X