Julie Carré Horse Ball | 22 Questions | 32 Réponses

Ask @vetbiobankequine : Comment faire si on a pas eu l'opportunité de récupérer le cordon ombilical de son cheval à la naissance ?

Ask @vetbiobankequine : Comment faire si on a pas eu l'opportunité de récupérer le cordon ombilical de son cheval à la naissance ?
4
Je comprends mieux !
Oui tout à fait Julie, nous travaillons avec des haras partenaires, formés pour réaliser le prélèvement dans de bonnes conditions. Cela se fait dans les minutes qui suivent la naissance.

Le prélèvement est absolument indolore, ni pour la jument, ni pour le poulain ; ce qui est une spécificité de Vetbiobank , car nous n’avons pas besoin de recourir à un geste médical ou chirurgical pour prélever les cellules. Au lieu de jeter le cordon, il est collecté par l’éleveur ou le vétérinaire qui nous l’adresse ensuite. Après c’est à nous de jouer. Vous pouvez retrouver des informations sur ce lien qui est un article dan

En particulier nous travaillons avec l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation, avec lequel nous avons un partenariat.
Voici un article que l'IFCE avait publié dans son journal Equ'idée au début de notre activité en 2011.
https://www.dropbox.com/s/vlt7jag34vh5y3n/111231%20Equ%27id%C3%A9e%20VOL%2077.pdf?dl=0
Nous avons beaucoup progressé depuis ;-)

Stéphane de l’équipe Vetbiobank Equine.
Merci beaucoup pour votre réponse :))

Vous êtes en partenariat avec différents haras pour avoir cette banque de cordons ombilicaux et de cellules souches ?
Bonjour Julie,

Excellente question qui rejoint celle de la nécessité d’utiliser pour son cheval, ses propres cellules. Cela peut effectivement être difficile de disposer des cellules du cordon ombilical, à moins de disposer de son propre haras !

Pour les cellules souches du cordon ombilical, il est possible d’utiliser les cellules d’un autre poulain.

Lorsque les cellules souches sont prélevées sur un cheval ADULTE (p.ex à partir de la moelle osseuse, du tissu adipeux ou du sang périphérique) il est recommandé de les utiliser en situation autologue, c’est-à-dire pour le même cheval. En effet elles présentent des propriétés biologiques qui font qu’elles sont facilement reconnaissables par un système immunitaire d’un autre cheval et rapidement éliminées.

En revanche pour les cellules du CORDON OMBILICAL, probablement du fait du contexte de la gestation pendant laquelle la jument accepte pendant 11 mois son poulain qui est pourtant différent d’elle, elles sont plus « naives » sur le plan immunologique. Cela permet de les utiliser pour traiter un autre cheval sans réaction clinique de type rejet.

Il est donc possible d’utiliser les cellules du cordon ombilical d’un autre poulain.

Nous le démontrons chaque jour car tous la très grande majorité des cellules que nous adressons à un vétérinaire pour traiter un cheval proviennent d’un autre poulain.

Bien sûr nous veillons à contrôler en amont que les cellules utilisées répondent à nos exigences de qualité, comme dans le cadre d’une transfusion ou d’une greffe chez l’homme.
D’ailleurs cette exigence vient de notre historique puisque Vetbiobank est née de l’expérience acquise chez l’homme avec ce type de cellules, au sein des centres de transfusion.

Nous espérons avoir répondu à votre question.
Bonne journée Marion,

Vous pouvez nous suivre sur notre page facebook https://www.facebook.com/Vetbiobank-Equine-1628074 - Nous vous y accueillerons avec plaisir !

Stéphane de l'équipe Vetbiobank Equine
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X