Emeline Horse Loisir | 117 Questions | 804 Réponses

La mauvaise réputation des courses hippiques : préjugé ou réalité ?

La mauvaise réputation des courses hippiques : préjugé ou réalité ?
9
Les courses ne sont pas pire que le polo ou autres discipline, ensuite un Cheval n'est pas un animal de compagnie, sa fait environ 550kg, meme mon chien qui fait 30kg ne vient pas sur mes genoux, et ne monte pas sur le canapé c'est un Chien
Ça dépend mais toute façon il y a de la maltraitance dans toutes les disciplines ! Alors il faut arrêter de s'acharner sur les courses ! Je suis dedans et je n'ai jamais vu de maltraitance ,on nous met tous dans le même panier alors que seul une minorité maltraite leur chevaux !
Bonjour Emeline,

je pense que comme pour beaucoup de choses, il y a de la réalité et du préjugé.

Je vais citer Kevin Staut qui parlait des courses

"C’est dommage qu’il n’y ait pas plus de cavaliers qui viennent s’inspirer du monde des courses. (…) « Pour caricaturer, nous pouvons dire que dans le saut d’obstacles, nous avons beaucoup de « gosses de riches » qui ne savent pas préparer un cheval, ni même le brosser. A peine savent-ils si un cheval boit de l’eau ou autre chose. Mais ils arrivent quand même à être d’excellents cavaliers. Alors que dans les courses, un jeune est obligé de partir du bas de l’échelle, de savoir faire un box, de s’occuper de son cheval, de voir s’il est droit ou pas, s’il boite et pourquoi..."

Et il n'a pas tors...Donc de ce point de vue là, on peut dire qu'ils sont plus respectueux du cheval que dans le sport (manège,ect...) actuellement.

Chez le trotteurs, on généralise beaucoup c'est vrai, on à tendance du coup à mettre tout le monde dans le même panier alors que ce n'est pas le cas partout. Il existe une majorité d'écuries d'entrainement et de course qui restent respectueux des chevaux.

Si on veut parler en terme de statistiques pour se donner une idée, sur 30 personnes possédant un réformé ayant "subit" les entraînements et les course, il y en a 10 fois plus dont ce n'est pas le cas, ça laisse une idée proche. Si on regarde un peu en terme d'actualité, il suffit de regarder Timoko...L'âge auquel il est partit à la retraite et la carrière qu'il à eue.

Mais c'est comme partout encore une fois... Je pense que le préjugés des courses vient surtout du matériel utilisé et encore plus de l'âge auquel les chevaux commencent leur entraînement et terminent leur carrière.
Je n'ai pas beaucoup d'expérience dans le domaine mais j'ai fait un stage dans un grand haras d'élevage cette année et j'en suis très contente. Les chevaux sont bien traités, vont toute la journée dans des immenses parcs avec de l'herbe jusqu'aux genoux, les poulains sont manipulés dès la naissances et marchent facilement en main (bras autour de l'encolure uniquement) même les etalons sont au parc (bien sur pas dans les mêmes ^^) ils ont des rations spéciales vraiment calculées pour leurs besoins, de grand box pour la nuit, vivent en troupeau de jeune après 8 mois...
le seul manque que j'ai remarqué par rapport au chevaux de sport et de loisir c'est le côté animal de compagnie. Ils n'ont pas de bonbon ni 36 000 caresses, on s'en occupe bien point....
Du coup je ne sais pas comment cela se passe au niveau de l'entraînement mais en tout cas jusqu'à là ils sont mieux traités que certain poney de club ou cheveaux laissés à l'abandon....
Image Horsealot's top user
Quant à savoir si un cheval a développé une peur de l'homme suite à la façon dont il a été traité à l'entraînement ou de part celle dont il a été élevé avant...
Image Horsealot's top user
Pour la maltraitance je ne suis pas d'accord avec Mélanie : oui comme malheureusement partout il y en a, mais je ne pense pas que ce soit une majorité... Après je suis peut-être naïve, et j'ai côtoyé plus de ps que de trotteurs, ce qui diffère peut-être, mais je n'ai pas rencontré plus de chevaux "traumatisés" par l'humain sortant des courses que dans d'autres filières. Et si je m'en réfère à ma jument et aux autres chevaux que j'avais vus et essayés à l'époque où je l'ai achetée (et ce sur le centre d'entraînement donc "bruts de décoffrage") aucun n'avait peur de l'homme, des manipulations etc... par contre là où je suis entièrement d'accord c'est l'usage excessif fait des enrênements et tous les artifices pour certains limite barbares (du moins c'est l'impression que ça donne) qu'on voit sur les trotteurs, et qui peut effectivement s'apparenter pour certains à une forme de maltraitance 😕
Realité de mon point de vue... mon trotteur reformé bien des années plus tard a toujours aussi peur des hommes il se laisse facilement approcher que par des femmes. Il n'as pas eu une tendre enfance quoi 😐 Puis certaines choses comme les piques sous les filets et rennes juste pour qu'ils avencent... Malheureusement la majorité sont maltraités...
Image Horsealot's top user
... (je suis trop bavarde lol) ... j'en passe et des meilleurs à chaque fois qu'il y a un accident car la très grande majorité des entraîneurs, jockeys... sont profondément peinés quant un cheval se blesse ou pire.
Par contre là où le bât blesse c'est lorsque par facilité ou économie (dans une certaine mesure s'entend...) dans ce genre de situation certains choisissent l'euthanasie plutôt que les soins, ou pire le couteau. Et ça m'amène au gros point noir des courses à mes yeux : le devenir des réformés quand ce ne sont pas des cracks juments/entiers qui ont de toute façon leur place qui les attend au haras. Les choses bougent (un peu), témoins les nombreuses associations de placement des réformés et la création récente de "au-delà des pistes" sous l'égide de puissants acteurs de la filière (l'aga khan entre autre il me semble) mais beaucoup trop de (très) jeunes chevaux pour la plupart en bonne santé finissent encore au couteau ou expédiés par bateaux dans des conditions terribles vers des haras maghrébins, et ça par contre même si ce n'est pas ce qui est le plus visible pour moi c'est vraiment de nature à ternir l'image des courses car c'est un manque de respect et de considération pour ces merveilleux athlètes, qu'on parle des purs-sang ou des trotteurs (et là je parle en connaissance de cause, ma juju est une ps réformée, mais elle était destinée à la reproduction si elle n'était pas vendue 😉)...
Image Horsealot's top user
Entre les deux mon capitaine! 😂 Plus sérieusement à mon avis pour ce que j'en connais (c'est-à-dire quand même un peu plus que regarder une course de temps en temps à la télé mais pas non plus d'y avoir travaillé, ou alors que ponctuellement en tant "qu'intervenant extérieur" pendant certains de mes stages en fin d'études) le côté "machine à fric rien à faire des chevaux" est dans la très grande majorité des cas largement surfait : oui c'est un milieu qui brasse des sommes considérables et où les chevaux doivent "gagner leur avoine" mais ils sont chouchoutés en terme de soins, conditions d'hébergement etc. (bon par contre c'est sûr qu'ils ne sont pas câlines, gratouillés et gavés de bonbons lol) et certainement pas plus malheureux que beaucoup de chevaux de sport, club ou loisir bien moins bien traités qu'eux. Leur travail est exigeant physiquement mais ce sont des athlètes de (très) haut niveau sélectionnés et entraînés comme tels. Quant aux accidents en courses c'est malheureusement une réalité mais je pense sincèrement que la majorité des acteurs de la filière (organisateurs, entraîneurs, jockeys...) font tout leur possible pour essayer qu'il y en ait le moins possible, mais ça reste un sport dangereux (surtout l'obstacle même si j'aime beaucoup cette discipline) pour les hommes et les chevaux. Et je trouve abjects les commentaires qu'on voit régulièrement fleurir sur fb et autre genre "vous en avez rien à faire des chevaux, vous les envoyez au casse-pipe"...
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X