Van boxsom Anne Saut d'obstacles | 1 Question | 0 Réponse

Ask Destrier : Que recommandez-vous pour un cheval qui pratique le concours de saut d'obstacles vivant au pré ? Quelle gamme d'aliment pour les chevaux ulcéreux ? Avez-vous un conseil pour un vermifuge naturel ?

Ask Destrier : Que recommandez-vous pour un cheval qui pratique le concours de saut d'obstacles vivant au pré ? Quelle gamme d'aliment pour les chevaux ulcéreux ? Avez-vous un conseil pour un vermifuge naturel ?
1
Bonjour,

L'alimentation au pré dépend d'un facteur principal qui est la disponibilité et la qualité de l'herbe, ces deux éléments varient naturellement au cours des saisons.

Ainsi, au printemps, nous aurons une herbe jeune, abondante et relativement riche. Plus l'herbe grandit, moins elle est nourrissante, typiquement en fin de printemps puis en été. A l'automne et en hivers, la pousse ralentie de manière importante, ce qui réduit sa disponibilité de manière importante. Il est dans ce cas souvent préconisé d'apporter un complément de foin afin de satisfaire les besoins minimum en fibres.

Au vu de l'activité votre cheval, nous vous conseillons de complémenter les apports de l'herbe par un aliment pour chevaux actifs dont les quantités seront à adapter en fonction des saisons, ces préconisations sont détaillées dans les fiches produits disponibles sur notre site internet : www.destrier.com

3 aliments seront adaptés dans la gamme Destrier, en fonction de votre préférence de présentation : Optimum (granulé), Open Floc (floconné) ou Power Save (floconné), si votre cheval présente des sensibilités digestives ou musculaires.

Ce qui nous permet de répondre à votre seconde question. Pour les chevaux sensibles aux ulcères, le premier réflexe est de préserver son organisme avec des pratiques, conseillées pour tous les chevaux mais indispensables pour les plus sensibles :

Ne pas imposer des périodes de jeun de plus de 3h, y compris la nuit, en alternant les distribution d'aliment et de fourrages (de préférence proposés à volonté et placés dans des filets à foin pour allonger le temps de prise),

Ne pas travailler l'estomac vide (fourrage à volonté) ou totalement plein d'aliment, attendre de 1 à 2h après un repas de concentrés,

De choisir un aliment adapté aux chevaux sensibles dont les sources d'énergie privilégient les matières grasses et les fibres et limitent les apports d'amidon, et enrichie en solutions assurant l'intégrité du système digestif (levures vivantes, pectines de pommes, fibres...). C'est en tenant compte de ces critères que nous avons conçu le Power Save, que nous recommandons pour les chevaux sensibles aux ulcères.

Concernant votre dernière question, nous menons actuellement des recherches sur l'efficacité de complexes de plantes sur la gestion raisonnée du parasitisme. A l'heure actuelle, nos travaux ne nous permettent pas de nous prononcer mais patience, on avance !


Bonne journée

L'équipe Destrier
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X