Virginie Lifrange Dressage | 16 Questions | 4 Réponses

Que faut-il faire lorsqu'on nous dit d'être moelleux et de pianoter avec nos doigts? A part bouger les doigts et ne pas les laisser fermés ? Merci !

Que faut-il faire lorsqu'on nous dit d'être moelleux et de pianoter avec nos doigts? A part bouger les doigts et ne pas les laisser fermés ? Merci !
2
Image Horsealot's top user
C'est compliqué à expliquer tant cela est lié au ressenti du cavalier... Au tact!

Je n'ai pas de mot! En fait, on sent le cheval sur la main! Il y a cette impression de légèreté tout en ayant les rênes tendues : une tension tellement légère qu'on a l'impression qu'elle n'existe pas. A la différence du cheval qui prend la main et où on a l'impression de faire une séance de musculation!

Mais, tout ceci n'est que la finalité d'une main moelleuse en laquelle le cheval a confiance! Pianoter est outil pour y arriver!

Et si tu y arrives, je peux t'assurer que la sensation est géniale!
Image Horsealot's top user
Hello Virginie !
L'idée, au-delà de pianoter (même si l'image est très bonne) est d'alléger la main. On souhaite alléger le poids des mains, alléger la tension qui circule par les rênes et alléger notre "impact" sur la bouche du cheval. Pianoter c'est bien, mais pianoter avec une tension qui persiste c'est moins bien.
L'idée c'est de faire oublier ses mains, d'agir en "discontinu"..
On doit pouvoir être "moelleux" en ne formant que le prolongement de la bouche du cheval et de notre corps :)
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X