Elo _b Saut d'obstacles | 14 Questions | 107 Réponses
Question à Destrier Horsealot page

ASK Destrier :Mon cheval vit au pré à l'année et est nourrit que d'herbe et foin à volonté, il travaille environ 2-3 fois par semaine parfois plus, que me conseillez-vous comme grains?

ASK Destrier :Mon cheval vit au pré à l'année et est nourrit que d'herbe et foin à volonté, il travaille environ 2-3 fois par semaine parfois plus, que me conseillez-vous comme grains?
4
Vigilance, la base du Mash, à ne pas confondre avec un aliment floconné, est un mélange de céréales, qui ne contient ni source de protéines, ni de matières grasses, ni de micronutriments. Le mash ne peut donc pas constituer la base journalière de la complémentation de fourrages. Il est préconisé de distribuer, 1 ou au maximum 2 mash par semaine, pour ne pas apporter un excès de céréales et ne pas introduire de carence dans les rations.
Non je pensais donner du grain pour le complémenter mais c'est vrai que j'avais pas pensé au mash
Si tu veux absolument des grains je te conseillerai un fond de mash et quelques compléments car souvent les grains de bonne qualité sont hors de prix 😉
Bonjour,

Pour le cheval de loisir, deux priorités interviennent dans l’élaboration d’une ration adaptée :

Garantir la justesse et l’équilibre des apports en micronutriments : vitamines, minéraux et oligoéléments. (Au vu de l’activité peu intense, les apports en énergie et en protéines font quant à eux rarement défaut).
Assurer la sécurité de la digestion, permise principalement par une faible concentration énergétique et une énergie fournie prioritairement par des fibres et des lipides plutôt que par des glucides issus de céréales.
Il est nécessaire d’apporter une complémentation aux fourrages (herbe ou foin) pour couvrir les besoins du cheval lorsque :

Le foin constitue le fourrage dominant. Les valeurs nutritionnelles de l’herbe, une fois coupée et séchée, diminuent fortement et ne permettent plus de couvrir totalement les besoins

L’herbe à disposition est moins nutritive : La valeur nutritionnelle de l’herbe est inversement proportionnelle à sa hauteur, et donc sa maturité. Plus l’herbe est haute, plus en s’enrichie en constituants rigides peu digestibles. En pratique, les conditions où l’herbe peut couvrir les besoins du cheval de loisir sont réunies durant quelques semaines au printemps où la prairie peut alors fournir l’ensemble des nutriments nécessaires. En cette période de pâturage exclusif, l’apport de sel et oligo-éléments sous forme de pierre à lécher (Destrier PLUS) ou d’aliment libre service (Destrier BLOC) permettra néanmoins de sécuriser les apports en micronutriments.

Dès que qualité ou quantité d’herbe font défaut, une complémentation adaptée s’impose, qui pourra se faire grâce à un aliment complémentaire de fourrages adapté aux besoins du cheval de loisir. Au pâturage, préférer un aliment présenté en granulé, afin de prévenir tout démélange et tri par les chevaux.
Pour votre cheval, dont l’activité est modérée, nous vous conseillons, Destrier Optimum.
Rendez vous sur le site Internet, pour identifier télécharger la fiche produit vous renseigner sur les quantités à distribuer ainsi que les points de vente les plus proches de chez vous.

Bonne journée
L'équipe Destrier
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X