Aujourd'hui nous avons perdu Maxime Debost, cavalier de concours complet, alors que tout semblait garantir sa sécurité. Que pensez-vous de la place du risque dans notre sport ?

Comme j'ai déjà posté dans une autre discussion je vais un peu me répéter ..

Maxime était un ami de mon coach et qqun que l'on côtoyait régulièrement sur les concours.. il était apprécié de tous...

Mon épreuve du dimanche n'a pas été annulée (Amateur 2) mais j'ai pris la décision de concourir car sinon je ne serais jamais repartie sur un cross. L'ambiance était lourde, le cœur n'y était pas mais pour tous les cavaliers qui ont prit le départ de leur épreuve, c'était important de le faire. Pour Maxime et pour notre sport.

La chute était incompréhensible... les conditions, le terrain et le tour étaient top.. il s'agissait d'une banale Spa, obstacle de volée plutôt petite et insignifiante qui n'a posé aucuns problèmes aux autres concurrents.. un commissaire nous a dit : "un saut de confort après la première partie du tour plutôt technique"... Malheureusement Qurt a panaché et Maxime s'est retrouvé dessous.. il y avait une chance tellement infime que ça arrive et qu'il tombe si mal... surtout avec un cheval et un cavalier si expérimenté.

En partant sur mon cross je n'ai pas pensé à lui ni aux risques que je courais, j'ai juste pensé à monter "propre", soigner mes sauts et profiter de ma jument.. c'est après qu'on y pense..

Oui en équitation le risque zéro n'existe pas, au même titre que d'autres sport, que quand on prend la voiture.. la différence c'est qu'on forme une équipe avec un être vivant et qu'on ne peut pas tout contrôler.

L'équitation reste un sport dangereux et le complet encore plus, mais c'est une des plus belles disciplines aussi ! Alors on accepte le risque, on se protège avec tous les moyens mis à notre disposition et on profite de ces beaux instants !! C'est terrible, mais les accidents arrivent et on ne peut blâmer personne, on espère juste que ça ne se reproduira plus ... en attendant on continue de crosser et de prendre du plaisir.
Pauvre maxime un furur si promettan
C'est aussi mon impression, et c'est pour cela que j'ai posé cette question, parce que j'attache moi aussi beaucoup d'importance à la sécurité, sans être parano, mais parfois je suis qualifiée de cavalière "pas drôle" ou "ennuyeuse" parce que je ne joue pas les kamikaze ! Alors oui, excusez-moi mais je change de cours quand je suis avec des gens qui ne regardent pas leur route et ne respectent aucune priorité, non je ne "profite" pas de monter la jument de mon voisin que je ne connais pas, et oui quand je monte un nouveau cheval je prend les précautions qui s'imposent... Car quand je vois certains qui arrivent pour monter un nouveau cheval inconnu en mode éperons-cravache et rentre-dedans alors qu'en réalité c'est un tout jeune sensible qui vient d'arriver, je désespère.
Comme le disent les autres, le risque zéro n'existe pas. Dans n'importe quelle discipline, même si certaines sont plus dangereuses que d'autres...

Et je te suis dans ton idée, Mathéa, quand tu dis que tu es étonnée de voir encore autant de cavaliers prendre des risques "bêtes", comme le non port de bombe etc...
Personnellement je suis quelqu'un de très prudent dans la vie quotidienne (bon, c'est surtout parce que j'ai beaucoup de toc...) et encore plus dans la vie équestre ! Les gens qui partent en balade à la zeub je les suivrais pas, ou ceux qui s'marrent à cru à faire les couillons, je les suivrais pas non plus etc etc... ou même des trucs tout con... Quelqu'un qui ne regarde pas devant lui dans un cours et qui risque de me rentrer dedans se prend une bonne brasse de ma part parce que ca peut être super dangereux (j'en ai vu des trucs de ce style qui m'ont beaucoup impressionné)... Alors peut être qu'on peut se dire que d'être comme ca c'est d'être coincé ou quoi, peu importe, moi je trouve qu'on est jamais trop prudent pour quoi que ce soit !

Un cheval, même des plus adorables, reste un cheval, s'il prend peur etc... Ou s'il glisse... ou si on se foire sur un obstacle, ou si, ou si... il y en a plein des trucs qui peuvent arriver, même si on monte depuis 150 ans et que ca ne nous était jamais arrivé avant ! Mais ca les gens n'en ont pas conscience je crois... Et parfois même certains finissent par avoir une crasse pas terrible, mais ca ne les freine pas pour autant.. je comprends pas..
Au fond sur le départ d'un cross à haut niveau il me semble en effet que tous les cavaliers qui prennent le départ sont conscients des risques. En revanche cela me paraît moins évident chez certains cavaliers peu expérimentés : je le vois dans mon propre club, certains prennent parfois de gros risques en jouant dans le paddock avec un cheval inconnu ou autre... et cela me dépasse.
Je vois que tout le monde ici semble avoir conscience comme moi des risques de notre pratique équestre, qui me paraissent évidents, même si comme cela a été dit ça ne doit pas nous empêcher de pratiquer. Cela renforce d'autant plus mon étonnement qu'un nombre énorme de cavaliers montent encore sans bombe, ou prennent des décisions dangereuses (débourrage mal encadré sans expérience, exercices pas au niveau...) ! Je n'arrive pas à comprendre comment de tels comportements peuvent encore exister, à l'heure où la FFE et la FEI mettent l'accent sur la sécurité plus que jamais, et où les technologies nous garantissent de plus en plus de protection.
Le risque zéro n existe pas, on sait les risques que l on prend qd on prend le départ de notre cross. On a beau se protéger et protéger l animal, un accident reste un accident et celui ci peut être plus ou moins grave.
Perso hier je ne sais pas si j aurai pris le départ de mon cross si les officiels n avaient pas pris la décision de suspendre les épreuves Am du samedi (n étant pas à 100% dans ma tête cela aurait été risqué selon moi de prendre le départ).
Le risque est très présent dans notre sport...
Les chutes, les écrasements de pieds, les erreurs, etc... Tout ça est inévitable.
Comme l'a dit Frédérique "Le risque 0 n'existe nul part".

Le CCE est la discipline la plus risqué, car il y a le cross dedans, et sur le cross, les obstacles sont fixe et lourd, le terrain n'est jamais plat, contrairement au CSO, les barres tombent et le sol est plat. Malheureusement, il n'y a pas que des heureux événements dans la vie, on aimerait bien que personne ne laisse la vie sur un terrain de sport ou même dans la vie quotidienne, mais cela est impossible...

Normalement, les marques qui fournissent les cavaliers, sont les marques qui fond les meilleurs produits de sécurité, mais il suffit d'un seul défaut de fabrication (qui ne devrait pas arriver) sur un gilet air-bag, par exemple, le gilet ne se déclenche pas, et c'est la chute, grave, voir mortelle, si le cheval n'a pas le temps d’esquivé...
Bonjour Mathéa,

le risque 0 n'existe nul part... Et malheureusement, le complet est un sport où le risque est plus présent qu'en dressage ou jumping. Mais ça reste une belle discipline.

Je vais parler "cruement" mais lorsqu'on se lance sur un cross, ont sait qu'il y a des risques, comme aller en promenade et taper un galop de charge dans un champ, un cheval peut tomber...Se prendre le pied dans un trou qu'on ne voit pas... Le facteur risque 0 est impossible, quoi que la FEI puisse faire, je pense que tout est déjà mit en place autant que possible pour garantir de bons terrains, des obstacles certes difficiles mais où les chevaux peuvent passer,... Personne n'est malheureusement à l'abri d'un bref moment de déconcentration du cavalier ou d'inattention du cheval.

Ce que je trouve un peu triste c'est que l'image du complet est déjà quelque peu difficile, on met un peu trop en avant les facteurs "dangereux et difficiles", ils sont présents mais ont sait dans quoi on s'embarque, il faut être plus sélectif sur les chevaux que pour du cso ou dressage, travail beaucoup plus niveau entraînement,...

Personnellement si j'étais "nette" j'écouterai les spécialistes et j'arrêterai, mais j'ai connaissance des risques en cas de mauvaise chute même petite et malgré tout je continue...Et je me rend compte que le fait de faire trop attention me freine pas mal. Du coup je pars du principe que je peux sortir de chez moi et me faire ramasser par un bus ou une voiture, ou encore actuellement, rouler et prendre un cerf sur le pare brise de la voiture ou un sanglier dans le moteur.
Notre sport est l'un des plus dangereux mais nous avons aussi des risques de mourir en voiture, dans notre lit ou dans les escaliers! Alors il faut tout simplement continuer à vivre notre passion a fond en veillant à toujours porter sa bombe etc
Comme tout sport il y a des risques.. Et il ne faut pas oublier que l'on monte une grande bête de 500kg, alors les risques sont constamment présent, autant monté ,que à pied. Les épreuves de cross sont tout aussi dangereuse, voir même plus.. Les obstacles fixe et voyant augmente les risques, c'est sûr. Mais au fil des années il y a pas mal de nouveauté niveau sécurité, (ex: les gilets airbag), et il est important de respecter toute ces règles de sécurité , elles permettent de limiter certains risques...
C'est une triste nouvel d'apprendre qu'un cavalier décède .. Mais ce sont malheureusement les risques de ce sport : des blessures plus ou moins graves...
A quoi pensez vous lorsque vous apprenez ce genre de nouvelle ? Voyez-vous l'équitation comme un sport à risque, et pourquoi ? Que pensez vous des mesures de sécurité qui sont en place, et qui sont de plus en plus importantes en club comme en concours ? Pensez vous qu'elles soient efficaces ? Comment envisagez-vous le risque à cheval ? Est ce pour vous une fatalité ou quelque chose que l'on peut limiter voir éliminer ? J'attends vos avis.
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X