Après la tragique disparition de Maxime Debost, pensez-vous qu'il faille remettre en question l'épreuve de cross de concours complet ?

Nous montons à cheval, quand on traine un peu ses guêtres dans le milieu on en voit beaucoup des accidents graves... Pas toujours mortels mais il ne s'en faut souvent de pas grand chose pour que ça basculé.

Un cheval qui panache et qui tombe sur son cavalier c'est fréquent, ça a failli arriver à mon grand-père le mois dernier.
Un poulain au débourrage qui shote et atteint la pro dans le ventre, atteinte grave au foie et à la rate il y a trois mois. Professionnelle expérimenté, poulain ne chez elle et manipulé tous les jours depuis la naissance.

Médecin, gilet de protection classique, concours de CSO. Un écart, le cavalier se prend la lisse. Fracture de deux cervicales, il a évité la tétraplégie par sa compréhension immédiate de la situation.

Amateure avec son cheval de toujours, en rando. Une petite portion en bord de route, le cheval s'est fait piquer par un frelon que la cavalière a voulu chasser de l'encolure. Il est partit en live et a percuté une voiture.

On peut continuer longtemps, c'est omniprésent dans ce milieu.
C'est pour ça qu'on doit respecter scrupuleusement les règles de sécurités et ne pas rogner sur l'équipement.

Mais de là à modifier une épreuve... Je pense que le danger se situe plus dans la routine que dans la compétition.
Bonjour Anne-Sophie.

Ça a déjà été très bien dit précédemment, je ne pense pas non plus qu'il faille supprimer le cross. Il y a régulièrement des blessures graves et des décès dans notre sport: que ce soit par un automobiliste en balade qui percute le cheval ou un cheval qui se lève et retombe sur le dos et sur le cavalier, le risque mortel est présent et accepté par les pratiquants. Le risque en cross est circonscrit sur le terrain grâce aux mesures de la fei, et c'est la responsabilité de chacun de concourir avec un cheval et un entraînement qui minimise le risque.

D'un point de vue plus large, si on veut supprimer le risque on ne monte pas à cheval, on ne traverse pas la rue, on reste dans son lit et encore... ;) monter à cheval c'est faire un choix, celui d'accepter de risquer sa vie pour un sport, une passion, un animal; et ce bien sûr à des degrés différents selon la discipline de chacun.

Sous un angle tout à fait différent, supprimer le cross supprimerait une branche entiere de notre filière qui va déjà mal et n'a pas besoin de ça économiquement. Cela susciterait également des tensions et divisions à toutes les échelles et un refus assez massif de la nouvelle mesure. Cela décrédibiliserait les fédérations et déstabiliserait aussi "politiquement" toute la filière cheval.
Donc de toute façon la fei n'est pas en mesure de prendre une telle décision, du moins pas actuellement.
C'est un accident terrible qu'on souhaiterait qu'il n'arrive pas. Mais avec les chevaux le risque 0 n'existe pas et n'existera jamais je pense. Les grosses chutes existeront toujours malgré la grosse évolution au niveau des casques, des gilets, la confection des obstacles et les parcours. Le cross reste une épreuve impressionnante et très difficile, les obstacles en dur n'arrangent rien. C'est très triste, j'ai une grosse pensée pour sa famille et heureusement cela n'arrive que très rarement mais quand ça arrive c'est vraiment triste.
Bonjour Anne-Sophie..

Je participais au CCE de Châteaubriant ce week-end... La chute est incompréhensible. L'obstacle était banal (Spa) et assez petit, l'abord et la configuration étaient bonnes .. c'était censé être un saut de confort après les difficultés de la première partie de tour... tous les cavaliers précédant Maxime l'ont sauté sans difficultés particulières...

La chute, c'est vraiment la faute à pas de chance.. maxime n'a pas été éjecté de Qurt quand il a panaché comme c'est le cas dans 99,9% des cas dans cette situation. Le cheval lui est tombé dessus... il était très bien protégé avec un casque Antares homologué, un gilet airbag ... Le cavalier et le cheval étaient expérimentés sur des épreuves bien plus dures.

De plus le concours était sous l'égide de la FEI, le terrain était très bon, les conditions idéales et les parcours très bien construits... Les amateurs 3/2 et les CCI** ont pris le départ le lendemain sur leurs épreuves respectives... Tout s'est bien passé, malgré l'appréhension des cavaliers et quelques chutes anodines.

Le cross reste dangereux mais au même titre que prendre sa voiture, monter tout simplement à cheval ou s'en occuper...

Depuis plusieurs années, si le niveau des épreuves reste élevé en haut niveau, les compétitions ont évolués pour la sécurité des couples (obstacles à pins, airbag, casques, protections des chevaux...). En complet on mise désormais d'avantage sur le dressage des chevaux que sur leur courage comme c'était le cas il y a 15 ou 20 ans avec des épreuves impressionnantes et des obstacles ultra massifs à la limite du dangereux.

Pour moi, l'épreuve du cross n'est pas à remettre en cause... c'est un évènement tragique qui avait des chances infimes de se produire...

Nous tous avons concouru pour Maxime... avec l'espoir de franchir la ligne d'arrivée dans de bonnes conditions.

Les officiels du concours ont été formidables et on su gérer avec brio cette catastrophe en nous permettant de concourir le plus sereinement possible. Des minutes de silences ont été respectée en mémoire de cette étoile du CCE...

Nous sommes tous bouversés mais le sport continue.. en espérant que cette catastrophe ne se reproduise plus jamais !
Bonjour Anne-sophie,

personnellement je ne pense pas. La FEI et les marques de protections et sécurités travaillent déjà à prévenir ce genre de tragédie, petit à petit les systèmes et précautions vont êtres encore plus techniques et minutieux mais on ne peut malheureusement pas éviter un accident...

Je repense à la chute de Karim Laghouag, comme il l'expliquait, l'air bag lui à tout de même sauvé la mise, on peut donc penser que la sécurité du cavalier est déjà bien avancée. Mais personne n'est à l'abri d'un dysfonctionnement.

C'est délicat...
C'est tragique oui ..... Le monde de l'équitation connaît des accidents de ce type tous les ans hélas. Mais je pense que malgré plusieurs remises en questions nouvelles règles etc le risque 0 n'existe pas.
Salut Anne-Sophie, malheureusement cela fait des années que le cross connaît de tragiques accidents. Et ceux malgré les avancée en terme de protection type air bag etc..
pour moi, une grosse remise en question sur la notion de sécurité aurait dû être posé depuis bien longtemps ! Revoir la réglementation, les conditions d'epreuves etc...
apres cela reste un sport, et ce genre d'incident arrive dans tous types de discipline au quotidien, donc bon..
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X