The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Selon vous est-il plus "facile" de former un jeune cheval ou de reconvertir un cheval plus âgé ?

Selon vous est-il plus "facile" de former un jeune cheval ou de reconvertir un cheval plus âgé ?
Merci pour toutes vos réponses ! C'est sympa de savoir l'avis un peu de tout le monde. Du coup je me rends compte que tout le monde pense un peu pareil, et je suis également dans la même idée, je me dis que ca dépend effectivement des chevaux, du cavaliers etc etc...

Pour vous faire part également de mon expérience, j'ai un selle francais de maintenant 13 ans qui a fait du CSO pendant plusieurs années...
C'est (était?) un VRAI cheval de CSO, origines Quidam de Revel, il a tourné jusqu'en 125, et il était monté dans l'esprit concours etc... C'est à dire qu'on posait la selle dessus, qu'il s'est prit des barres dans les pattes pour les lever, qu'il bossait tellement pas sur le plat qu'il était monté en pelham ou releveur ou je ne sais quoi... Bref le pauvre il a pas été chouchouté lol.... Et pourtant c'est un amour !

Je l'ai eu dans son année de 11 ans (il y a 2 ans et demi), je voulais un cheval maitre d'école à l'obstacle avant tout, mais polyvalent pour me faire plaisir en dressage (même si à l'époque j'étais partie dans le cso, alors que ca n'a jamais été mon truc...). On m'a dit qu'il avait des bonnes bases en dressage etc... Sauf que pas du tout ! XD ... Je vous raconte pas les premiers cours de dressage, une catastrophe, le cheval ne savait même pas être sur la main, il n'engageait rien, sur les épaules de ouf (forcément, le pelham et compagnie ca l'a pas aidé), il se déplacait super mal et pétait des cables au moindre petit effort (ca tirait trop pour lui le pauvre, logique)... En plus il avait un petit défaut d'aplomb qui devait pas l'aider (mais ca l'a pas empêché de sauter donc ce défaut ne m'a pas refroidi pour l'achat lol)...

Du coup bah, j'ai du tout (re)faire avec lui. Déjà à pied, car très mal éduqué, pas respectueux, mais pourtant tellement adorable... enfin ca c'est une autre histoire...

En deux ans et demi on a énormément évolué, lui comme moi, car au final je découvrais un peu le vrai dressage en même temps que lui. Avant j'étais à poney, j'ai monté 10 ans dans un club loisir, j'avais mon galop 5 depuis des années quand j'ai débarqué dans mon nouveau club, mais le niveau et l'exigence n'étaient pas du tout les mêmes que ce que j'ai connu, donc j'étais à la ramasse total (cours galop 4 au début haha), il y a 4 ans de ca, j'avais mon poney camargue qui n'a pas beaucoup de potentiel dans quoique ce soit... etc.. bref. Du coup on s'y est mit en même temps avec mon grand ^^

On a encore beaucoup de choses à bosser, comme améliorer la souplesse pour améliorer le contact etc.. Mais maintenant il se déplace mieux, son défaut d'aplomb s'est beaucoup estompé d'ailleurs, il connait beaucoup de mouvements, il est devenu super fin aux aides, dans la bouche etc .. On bosse comme des ptits fous pour progresser encore et encore... Cette année on attaque les concours amateurs du coup :)

Bref, tout ca pour dire qu'avec un jeune le parcours n'aurait surement pas été le même, mais au final le résultat est toujours le même :) Après peut être que ca aurait été moins long, ou plus long.
Ca je le saurais dans quelques années quand j'en prendrais un jeune haha :D
Salut !

J'ai eu les deux cas ! Ma jument que j'ai eu a 4 ans avec laquelle j'ai pu évoluer et tout apprendre.. J'ai été bien entourée et si elle disposait de bonnes bases de dress, tout le reste était à faire ;) . J'ai beaucoup appris et on se connaît par cœur et je lui fais une confiance absolue... Elle fait maintenant plaisir à une jeune fille qui s'éclate avec elle en balade et un peu en dressage .. Reconversion de cheval de concours à cheval de rando plus que facile pour elle ^^.

Mon autre jument.. c'est complètement une autre affaire ! Achetée en fin d'année de 6 ans... On suppose mal débourrée, barrée a l'obstacle, certainement traitée à la "va vite", possiblement accidenté en transport.... On a du tout reprendre de zéro .. et quand les habitudes sont ancrées... difficiles de passer outre.. tout dépend évidement du cheval (certaines reconversions de chevaux de courses se passent très bien/ dresseurs qui deviennent des sauteurs et vice versa !).

Bref au bout de 2 ans et quelques mois, on commence à en voir le bout et elle commence à perdre ses mauvaises habitudes à l'obstacle et en dressage.. Etrangement, en cross, il n'y a que mon coach et moi qui avons posés nos fesses dessus et s'l y a eu quelques erreurs de pilotage de ma part au début.. c'est une jument qui se montre sans failles sur cette épreuve ... comme quoi, quand les chevaux sont bien débutés, c'est quand même bien plus facile.

Je trouve donc plus facile de débuter un jeune que l'on va mettre un peu "à sa main" , dont on connaît l'histoire et surtout son passé que de reconvertir/ re dresser un cheval plus âgé et expérimenté qui aura certainement eu des traumatismes ou des habitudes de travail complètement différentes ou autres.

Après bien sur, encore une fois la santé, l'équilibre mental du cheval ainsi que son caractère peuvent faire toute la différence
Pardon c'est pas gaz mais haut 😂
Bonjour ! Je pense que cela dépend vraiment du cheval et de son caractère.
Personnellement je montais une ponette en saut qui était une ancienne ponette de dressage. Et j'ai galèrer pendant un an avec (bon en même temps j'ai appris à sauter avec cette tête de pioche 😂) mais après quand elle avait bien compris il y avait toujours des grands gaz et des grands bas... on n'était jamais sur si le cours / concours allait bien se passé.
Maintenant je monte un jeune en saut... pareil j'ai galèrer pendant un an mais maintenant on est comme connecté et tout vas toujours bien :)
Coucou Justine !
Comme dit par les autres Horsealoters, il s'agit de deux démarches différentes qu'il est difficile de comparer.
Reconvertir un cheval qui a du métier peu être facilité par le fait qu'il soit déjà dans le travail, sache concentrer son attention et dispose de supposées bonnes bases. En revanche il est toujours difficile de changer des habitudes...
Former un jeune c'est hyper instructif pour vous deux, pas de mauvaises habitudes à faire évoluer, et il ne sera pas fatigué du travail ! En revanche, tout est à faire.. mais le résultat vaut le coup je pense. :)
Je pense personnellement que ça dépend beaucoup du cheval, selon son caractère, sa personnalité. Certains jeunes sont très compliqués ou au contraire relativement faciles et de même pour un cheval expérimenté. Je pense que la façon de faire du cavalier est très importante aussi car en s'y prenant correctement on eut leur apprendre des tas de choses mais l'inverse existe aussi.
Bonjour. Voici mon expérience. J'ai eu le bonheur de monter un ancien PSA de show en dressage. Azram a été un véritable cheval professeur avec moi. Il avait un très bon niveau en dressage : changements de pied, appuyers, ... Il aimait vraiment ça et apprenait très bien. Après sa mort, j'ai repris un jeune cheval : Atali. Je dois dire que grâce à Azram, j'ai su former Atali au dressage. Certes, j'ai eu de la chance avec Azram et Atali qui sont 2 magnifiques chevaux avec un top caractère, 2 chevaux qui aiment apprendre. Ce qui a été le plus facile ? Je ne saurais vraiment pas le dire
Bonjour, je te donne mon avis qui est peut-être faux mais je ce n'est qu'un avis. Selon moi il est plus facile de former un jeune car comme on dis il est plus simple d'éduquer que de rééduquer. Le jeune ne saura rien alors que le cheval plus âgé aura ses automatismes, il faudra donc lui changer ce qui sera compliqué. Voilà voilà 😋
Admettons en dressage, vous pensez que c'est moins long de former un jeune a ca directement, ou de reprendre le boulot sur un ancien cheval d'obstacle d'une dizaine d'annees qui n'a jamais fait de dressage ? Simple curiosité 😊 Je voudrais savoir ce que les gens pensent