Les coliques sont-elles augmenté chez le cheval par la domestication ? Dans la nature peuvent ils avoir le même pourcentage de risque d'en avoir ?

A mon avis, oui, il y a de très nombreuses coliques dûes à la domestication.
Les coliques ont dans presque tout les cas une origine digestive. Or, la domestication a complètement chamboulé la façon dont les chevaux se nourrissent. Le fait d'être en box, d'être nourris aux granulés, de développer des tics (notamment tic à l'appui il me semble), de ne pas pouvoir manger une vingtaine d'heures par jour et d'avoir une activité soit trop intense soit inexistante augmente le risque de coliques.

De très nombreuses maladies sont apparues avec la domestication, et surtout à notre époque, souvent à cause de la façon dont nous gérons les chevaux aujourd'hui
Bonjour Jess !
Alors je n'ai pas de stastique pour étayer mes propos mais je pense que oui la domestication du cheval a dû entraîner plus de colique. Car mine de rien, le box est encore fort présent, le cheval bouge moins, marcher fait fonctionner les intestins. La nourriture donnée (granulés, foins, paille, etc..) n'est pas ce qu'il y a de plus naturel et le système digestif s'en ressent (un cheval aux écuries faisait des bouchons de paille, même sur copeaux, il faisait des bouchons, sa proprio a trouvé un endroit pour qu'il soit le plus dehors possible).
Après difficile de savoir si les chevaux sauvages en ont moins, il faudrait les étudier pour. Mais je pense par contre qu'en cas de colique, les chevaux sauvages ne bénéficiant pas des soins appropriés survivent peut être beaucoup moins (pas de panier pour rationner, la paraphine pour aider à crotter).
Mais encore une fois, ce n'est qu'un avis sans statistique pour attayer ma pensée.
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X