Que pensez-vous des aides artificielles ? (bien ou pas,pour ou contre, les utiliser un peu ,de temps en temps, certaines).

Naturelles ou artificielles tout dépend comment les aides sont utilisées.
En restant dans le milieu des chevaux on peut se promener avec un chien en liberté total sur un terrain de concours si on est persuadé que l'aide naturelle qu'est la voix suffira, sinon on peut aussi lui mettre un collier et une laisse et l'utiliser au cas ou la voix ne soit pas suffisante.
Merci @annso ;)
Franchement j'ai utilisé un gogue commandé sur ma jument quand elle était jeune et ça m'a bien aidé ! jument de 4ans 1/2 et cavalière de 16 ans qui sortait plus ou moins de poney ... ^^ et récemment sur ma jument actuelle qui est compliquée au galop mon coach m'a fait mettre une paire de rênes allemandes accrochées au pommeau de la selle ... et bien j'ai gagné en fluidité quand je les ai enlevé !

bref, il ne faut pas diaboliser l'utilisation de ces aides parce qu'on ne monte pas tous comme Michael Jung et que parfois on a besoin d'un coup de pouce plutôt que de se mettre et mettre son cheval dans l'inconfort... (exemple courant : un cavalier qui refuse les enrênement mais déroule une reprise de dress avec un cheval ouvert, qui se prend des "droite-gauche" dans les dents ;) )

Après c'est sur que mettre des éperons ou une paire de rênes allemandes pour de la balade ou sur un cheval qui n'en a pas besoin c'est pas forcément pertinent !
Je n'ai qu'une chose à dire : Amen @audesrichard ! Tu as tout dit et bien mieux que ce que j'aurai pu faire ! Si beaucoup plus de monde pensait comme ça... Il y a des extrêmes partout et c'est bien là que se trouve les dérives. Les aides artificielles sont comme leur nom l'indique des aides. Leur emploi est ponctuel et n'est pas une fin en soi.
coucou !
Débat houleux qui risque de voir s'affronter les pro et les contre enrenements, aides artificielles ... ;)

Mon point de vue est le suivant :
Tous les cavaliers et tous les chevaux sont différents. Il existe autant de monte que de cavaliers et autant de façons de faire que de chevaux.

Les aides artificielles comme les enrênements, cravaches ou éperons ont un but éducatif autant pour le cavalier que pour le cheval.

Ainsi, je pense qu'il n'est pas aberrant de mettre un gogue à un poney de club lorsqu'un enfant apprend à poser ses mains , rester fixe et fonctionner sur sa selle... Idem, je ne trouve pas ça choquant de mettre une petite paire de rênes allemandes ou un howlett sur un jeune cheval en phase de rébellion et qui met en difficulté son cavalier. Toujours dans la même idée, une petite paire d'éperons peut permettre d'être plus précis dans ses demandes, surtout pour les "tontons" un peu mou ou chevaux froids aux jambes, cela évite au cavalier de finir rouge comme une tomate, complètement en vrac et qui au final n'arrive à rien ^^

certains enrênements permettent de préserver aussi les dos de nos bon petits soldats de club qui subissent malgré toute la bonne volonté des cavaliers, des coups dans la bouche, des déséquilibres, des mauvais sauts, des coups dans le dos.. etc donc merci les gogues commandés, élastiques &co

Les personnes contre les enrênements crierons au scandale en disant que les cavaliers n'ont qu'à apprendre à bien monter.. plus facile à dire qu'à faire surtout quand on monte une fois par
semaine ;)

Donc oui les aides artificielles permettent au cavalier d'être plus à l'aise de de mieux contrôler son cheval,. je ne pense pas que ça soit une mauvaise chose à partir du moment où les aides sont utilisées à bon escient, adaptées au niveau du cheval et du cavalier et surtout qu'elles soient bien réglées (pour les enrênements) et utilisées dans un but ponctuel !

En revanche comme partout, il y a toujours des abus avec des gens qui vont serrer les gogues, rênes allemandes à outrance, des gamins qui mettent des éperons alors qu'ils n'ont pas la jambe fixe, des personnes qui utilisent la cravache avant même de serrer les mollets..

En gros il faut trouver un juste milieu entre le refus d'utiliser des aides artificielles quitte à se retrouver totalement en difficulté avec un cheval en défense et l'utilisation trop "normalisée" de ces aides qui sont mises à tout bout de champs avant même de comprendre la cause du dysfonctionnement cavalier/cheval.

Pour moi, il faut utiliser ces aides dans un but d'apprentissage et pédagogique de façon à résoudre un souci ponctuel identifié et donc à passer un cap . Toujours en veillant bien à ce que le matériel soit adapté et bien utilisé. ;)
J'avais un gros problème avec mon trotteur a nos tous débuts. Dés que je passais la porte de la carrière, il s'arrêtait et impossible de le faire avancer. Sachant que je ne veux pas utiliser de cravaches au vu de son passé, ni de stick, j'ai opté pour les éperons. Je les ai portés dix minutes et depuis il ne m'a plus jamais fait de problèmes.
La question est complexe étant donné que ça dépend en totalité de la situation. Personnellement j'utilise cravache, stick pour la monte et chambrière pour la longe. Si on souhaite approfondir sa discipline, à un moment on doit être plus précis et ces outils peuvent être utiles. Là encore, ça dépend de beaucoup de choses et du context
@manonderbaix C'est la cravache, éperons, chambrière, etc.
Les naturelles étant l'assiette, la main, les jambes, la voix, etc.
Sinon pour répondre je les utilise en dernier et comme rappel à l'ordre et j'en ai pas systématiquement, ça dépend de chaque cheval.
Q’entends Tu par aide artificielle?
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X