Image Horsealot's top user
Frédérique Pollart Saut d'obstacles | 70 Questions | 1417 Réponses

Avez-vous des astuces pour la dysphagie non systématique? Autre que les compléments mais pour agir en cas de période de dysphagie plus prononcée.

Avez-vous des astuces pour la dysphagie non systématique? Autre que les compléments mais pour agir en cas de période de dysphagie plus prononcée.
5
Oui j'ai une visite véto de prévue pour lui avec une véto plus spécialisée mi Janvier (Avec les fêtes pas évident à avoir...) et je te tiendrai au courant. On le suit de prêt pour ça de toute façon depuis quelques années maintenant, ça n'a pas l'air de bouger en mieux ni en pire... Il fait aussi un peu d'hyper-acidité gastrique et reçoit du Gastro-Less pour ça.

Le dernier qui était venu parlait plus d'une sensibilité du pharynx/ larynx provoquée par la compression et la gêne des poches gutturales qui auraient selon lui finit par sensibiliser à force d'avaler... Mais comme avant lui, les vétos étaient tous persuadés que c'était de l'allergie ou de l'emphysème... On à perdu une année.

Oui on lui donnait un sirop homéo (Stodal) contenant du sirop de Tolu qui est: antiseptique, cicatrisante, antidouleur, antirhumatismale et antispasmodique

Ca le calmait pas mal. Je vais voir avec la véto de tout les jours si il existerait quelque chose pour ça mais en plus "grosse" quantité car une bouteille part vite, le mélange pour ses poches gutturales l'avait aidé car la dysphagie est un symptôme justement des affections des poches...Peut être que je me tournerai de nouveau vers le mélange en cure de fond même si elles n'ont pas besoin d'êtres spécialement drainées...

Mais définitivement tout ce qui est sirop phyto, ect... pour les bronches ect n'ont jamais rien fait, pareil pour la cortisone... Donc le point de vue respiratoire est vraiment écarté.

Si j'y pense je te ferai une photo de ce qu'il recrache, ce sont vraiment des petits paquets de foins bien mâchés mais ultra compact et collants à souhait quand ça colle à la porte... Un peu comme des pansements quand ils se blessent au niveau dentaire et se font des pansements pour se soulager des douleurs.

Et je te tiens au courant dès que j'en sais plus
Et donc, chez l'homme l'achalasie est due à un fonctionnement anormal des muscles œsophagiens.
Le péristaltisme devient anarchique voir absent et le cardia ne s'ouvre plus à l'arrivée d'aliments.
En gros ça descend mal pour tomber sur une porte fermée. La gêne à la déglutition lié à la perte du péristaltisme ressemble à la sensation quand on avalé une trop grosse gorgée d'eau, mais en plus lent.
Les gros blocages c'est juste atroce.

Les stases d'aliments dans l'oesophage dues au manque de relâchement du cardia ne sont pas douloureuses en elle même mais la fermentation des aliments va donner des douleurs similaires à des remontées acides très très violentes.
La présence d'acide dans l'œsophage, qui va migrer vers la tête quand celle ci est en bas, peut irriter la trachée et les bronches, comme lors de vraies remontées acides. D'où une toux sèche, puis grasse lorsque trop irritée (la nuit et au réveil chez l'humain, en gros quand on est à l'horizontale).

Vois avec ton véto si ça paraît plausible ?

Et dans tous les cas pourrais tu me tenir au courant ? C'est assez étrange de voir un cheval avec des symptômes similaires aux siens
Bon au moins là mon expérience est utile car je le vit de l'intérieur XD

Essaie de mouiller le foin pour que ça passe, et peut-être de le saler un peu pour le faire saliver et le forcer à boire. C'est peut-être l'occasion de faire un apport en sel type clorure de magnésium, tu en trouves en sac de 20kg en coopérative agricole.

Car définitivement, les aliments secs passent moins bien que les trucs mouillés.

Si vraiment ça coince, vois pour faire des soupes de foin dans une grande poubelle ?

Quand ça bloque je fais une bouchée une gorgée d'eau, rien d'autre à faire...

Certaines personnes atteintes de la même maladie que moi gèrent les grosses crises avec des antispasmodique type spasfon, voir s'il y a un équivalent pour les moments où tu ne peux faire faire autrement ?

Et méfie toi, chez l'homme c'est lié à une maladie dégénérative (l'achalasie) donc c'est susceptible de s'aggraver dans le temps.
Bonsoir,

Oui c'est bien ça, on parle bien du même trouble :)

En fait de ce que j'ai observé, la dysphagie chez lui est provoquée par du foin (le foin est extra chez nous et il n'est pas sensible ou allergique à la poussière) ... Mouillé ou non, il mange et tousse en recrachant du foin mâcher (à jour dentiste, il fait ça depuis des années), et niveau milieu de vie il est dans un couloir ouvert avec énormément de passage et renouvellement d'air, plafond haut, tête à l'extérieure,...

Au départ on était partit sur les poches gutturales qui en étant gonflées comprimaient un peu, seulement cette année je ne les trouvent pas gonflées, il à eut un drainage guttural qui à aidé mais cette année il n'y a vraiment rien d'aussi visible que d'habitude... Tout est bien "creux", pas de mouchage, naseaux nickels,...

Il ne tousse pas spécialement après les repas, c'est vraiment le foin. J'ai testé d'étaler le foin dans le boxe en mélangeant à la paille pour vérifier le fait qu'il puisse éventuellement mâcher trop peu, oui ça aide un peu mais ça revient tout de même. Et des suites de ça, il se retrouve avec une irritation et toussote (carotte, mélange,...) et ça finit par amener un petit jetage un peu épais qu'on retrouve dans ce qu'il recrache en toussant. De là je l'aide avec un sirop homéopathique pour l'aider à se dégager en cas de début d'irritation des bronches (On est jamais trop prudent)... Mais j'aimerai vraiment éradiquer ça. Niveau toux on entend que c'est vraiment une gêne dont il veut se débarrasser, et une fois qu'il s'est bien dégagé c'est fini et ça reprend si il remange son foin...

Quand il est au préfané type Horsedinner assez "gras", aucuns soucis. De l'herbe, pareil aucun soucis, si il n'a pas de foin ça va également...

Ce qui m'ennuie aussi c'est que chaque année il part au pré jusqu'à ce que je vois qu'il commence à perdre, là il rendre la nuit mais sort à l'herbe après le repas du matin jusque tard le soir, mais cette année avec sa blessure il n'a pas pu profiter de ça donc le pauvre n'à pas été franchement aidé ni soulagé à ce point de vue...

Niveau stress il est chaud mais se sent bien au boxe, il fait ses siestes, ici malheureusement on l'a passé au calmivet pour pouvoir le marcher en main sans risquer qu'il mette son traitement en l'air, mais il n'est franchement pas de nature stressée, en boxe il est vraiment pépère, pas de tique ni de signes d'inconfort psychologique... En concours il se montre beaucoup et se sent chez lui partout et pareil, aucun soucis.

Je suis juste assez ennuyée car par facilité, les propriétaires de l'écurie on un roundballer de foin par bâtiment, et en changeant de couloir pour aller là où c'est bien ouvert, il reçoit le même foin que les autres, c'est un réflexe que les palefreniers ont de ne pas prendre le préfané disponible pour l'autre bâtiment.

J'ai déjà demandé à la proprio si je pouvais amener mes propres ballots de Horsedinner, bon en dehors du fait qu'il en aura moins et ira manger sa paille, elle ne me retire que 25 euros sur la pension, et on tourne aux environs de 2 ballots sur 10 jours... Et pour une pension à 300 euros, ce n'est pas que je veux éviter de rajouter en plus mais je suis encore en plein dans le paiement des frais effectués pour sa blessure du coup, même 50 euros comptent car j'ai des compléments à lui donner en plus, et tu imagine bien que ce n'est pas du simple complément abordable qu'on trouve en sellerie...

Donc j'espérais (bêtement sans doute) trouver une éventuelle solution d'appoint...
Qu'entends tu par dysphagie chez les chevaux ? Et quelles en sont les origines ?
Car je suis atteinte de dysphagie chronique, j'ai donc quelques solutions potentiellement transposables ... Qui sait ?

Mais en gros, ostéopathie, acupuncture, accupression et shiatsu sont utiles.
Certains aliments vont accentuer les dysphagies, donc si tu en remarques après la distribution d'un granulé, d'une friandise... Supprime la.
Le stress est un gros facteur, donc attention aux concours etc...
Et chez certains, un choc thermique dans l'alimentation va déclencher ou apaiser la crise. En principe de précaution on évite les boissons trop chaude mais aussi trop froide donc attention à l'eau du cheval en hiver peut-être ?

Après mon expérience est radicalement différente car c'est moi et non mon cheval qui en souffre ^^ je ne sais pas si on comprend la même chose dans dysphagie, mais pour moi ce sont des troubles lors de la déglutition qui peuvent dans des cas extrêmes empêcher totalement le passage des aliments.
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X