Quel travail privilégiez vous en hiver plutôt qu’en été ?

Coucou Eva, l'hiver je travaille davantage sur le plat pour avoir des chevaux en pleine forme pour le début de la saison. Beaucoup d'exercices sur des barres au sol, des exercices d'assouplissement et de décontraction et des exercices pour travailler la cadence et la biomécanique du cheval. On saute mais rarement sur les hauteurs que je fais en concours ou sinon sur un enchaînement de 5 obstacles max pour travailler la trajectoire et les contrats de foulées. Par exemple ce soir j'ai travaillé sur une ligne avec des barres au sol pour régler la cadence une croix une foulée un oxer sur mes hauteurs.
Coucou !

Alors le travail en dressage en été ou en hiver varie très peu pour ma part : on continue dans la même optique de souplesse, décontraction, travail de deux pistes, barres au sol, transitions, amélioration des allures etc... Parfois je déroule des éléments de ma reprise de dressage mais je ne la fais jamais en entier (afin que mon cheval n'anticipe pas une fois sur le carré en concours)

En revanche à l'obstacle, je vais privilégier le travail de mécanisation en hiver suite à la petite pause suivant la période de concours. On en profite pour travailler la souplesse, la régularité, la hauteur etc.
Ceci pour la simple raison que ce sont des exercices de bases qui obligent les chevaux à réfléchir, prendre de leur temps et s'assouplir... mais aussi parce que les terrains ne permettent pas toujours d'enchainer !!

Au printemps été, on est dans la saison de concours ! donc on va privilégier les parcours : trouver le galop de référence, travailler sur les triples ou les doubles, les lignes brisées ou courbes, les foulées courtes ou en avançant, les biais afin de se préparer aux difficultés que l'on pourra rencontrer sur le terrain.
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X