Lorsqu'un cheval est suspecté d'avoir la teigne. Que cela implique-t-il pour les autres chevaux et quelles précautions sont à prendre ?

Sans être aussi extrême que Lbh, je dirais qu'il y a effectivement des précautions à prendre. Nous avons déjà eu ce cas au club, ce n'est pas insurmontable.

La première chose à faire, c'est "d'isoler" le cheval. Disons qu'il ne faut pas qu'il ait de contact cutané avec ses congénères. En revanche, pas question de le cloîtrer ! Un cheval a quand même besoin de pouvoir appeler et voir ses copains, même s'il n'y a pas de contact direct (souvent en club avec la vie au box ils ont l'habitude).

Ensuite le cheval doit avoir son propre matériel : selle, tapis, brosses, couverture... rien de doit être partagé avec lui. Nous on avait mis en place un casier clôt où toutes ses affaires étaient rangées, à l'écart des autres : les cavaliers n'utilisaient que ce matériel.

Ensuite toutes ses affaires étaient lavées au moins une fois par semaine, machine à laver pour ce qui pouvait l'être, javel pour les brosses, désinfectant pour les cuirs.

Bien entendu pas de papouilles intempestives, quand on le montait ou qu'on s'en occupait on limitait le contact, et ensuite lavage des mains. Le bleu de travail qui passe à la machine juste après usage s'est avéré très utile !

Après la teigne se soigne, il y a des traitements à mettre en place, une fois le cheval "guéri" on veille quand même à relaver tous les équipements et on ne le remet pas en contact tout de suite avec les autres chevaux, uniquement quand on est certains que l'affection à disparu.

Pour ce qui est de mettre le club en "quarantaine", si un seul cheval est touché et que des précautions ont pu être prises assez tôt ce n'est pas nécessaire d'aller jusque-là. On peut très bien continuer d'accueillir du public tant que le cheval malade est signalé comme tel et que les gens sont informés.
En théorie, il faut désinfecter tout le matos et faire en sorte que chaque cheval ai tout son matériel nominatif et proscrire tous les échanges de matos (brosses comprises). C'est mieux d'interdire aux cavaliers de prendre leurs affaires de pansage et tapis perso pour éviter la propagation au sein du club et en dehors.

En pratique, peu de club ont du matériel nominatif par cheval pour les tapis/amortisseurs/protections/brosses (c'est bien dommage...).
Mais en gros déjà tout désinfecter (laver à 60°C avec du détergent c'est l'idéal, ou baigner dans du désinfectant pour les brosses) et récurer la sellerie + éviter les transferts de matériel entre les chevaux contaminés et les chevaux sains c'est la base.
Ne pas tripoter les chevaux contaminés, ou bien de laver et changer de vêtement (bleu de travail c'est pratique) après l'avoir tripatouillé c'est assez facile à mettre en place aussi.
Et mettre le club en quarantaine c'est mieux (pas de concours, dire aux proprios d'éviter les lieux où de prendre douche + laver les vêtements après la visite, ne pas amener de chevaux extérieurs...) mais là encore niveau financier et publicité c'est très mauvais (départ de proprios...).
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X