The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Quels sont pour vous les critères pour prendre des cours avec un moniteur indépendants ?

Quels sont pour vous les critères pour prendre des cours avec un moniteur indépendants ?
Je suis d'accord avec toi que le niveau du monitorat est moins qu'avant et effectivement le niveau d'entré est pas très bonne.

J'ai eu la chance de choisir mon maître d'apprentissage ou j ai pu avoir un bon niveau même si je ne suis pas beaucoup sortie en concours. J'ai passer le BP au haras de Pompadour et le niveau étais plus stricte que dans certains lieu de formation.
Je souhaite faire par la suite DEJEPS dressage mais faut travailler encore et encore.
Après ça ne remet pas en cause la formation en elle même juste qu'à formation égale la personne avec un meilleur niveau à l'entrée aura un meilleur niveau en sortie. Pour ça je suis contente de l'instauration des tests de sélection à l'entrée du monitorat ! Pour moi c'est une formation sur la pédagogie et pas sur le sport, le nouveau sportif d'entrée devrait être équivalent à celui demandé en sortie... Mais là encore c'est mon côté "snob" qui parle et je sais bien que ce n'est pas une généralité (et en rien un jugement envers toi je ne te connais pas 😉). Donc tout ça fait que je regarde plus le parcours que le CV du cavalier, je me fiche de qui l'a formé et de son diplôme.

Comme en cours, quand je veux une réponse ou un éclaircissement sur le cours je vais voir un camarade plus doué ou un thésard, sur un point précis qui me pose soucis je vais directement voir le spécialiste qui encadre le thésard ^^

Par contre je peux comprendre que ce soit vexant d'entendre dire que tu ne correspond pas à nos attentes "juste" à cause de ton âge...
J'ai moins de vécu que Frédérique, je n'ai que 22 ans et les études font que j'ai perdu du niveau à cheval mais je monte depuis littéralement toujours. Je suis fille et petites fille de cavaliers, pour un soutien de base je vais voir mon grand père qui a plus de 1000 tours en amateur à son actif et une expérience plus que honnête en ce qui est du CSO et du travail du cheval.
Si je consulte un moniteur, indépendant ou non, en général je vais voir un instructeur en lui exposant mon problème en particulier pour avoir des "clés" précises. Je n'y vais pas pour suivre un cours, tout aussi bon qu'il soit, si je peux faire pareil pour moins cher avec ma famille.

Alors après c'est peut-être un aprioris mais pour proposer une solution à un problème précis j'ai tendance à privilégier l'expérience...

Et le monitorat a beaucoup baissé dans mon estime depuis que je vois mes copines rentrer en formation avec un niveau pitoyable, n'ayant jamais ne serait-ce que eu une DP ou tourné en amateur une seule fois et sortie diplomées.

Malgré le travail qu'elle vont fournir pendant la formation, avec ce genre de niveau d'entrée je reste dubitative du niveau de sortie. Après ça ne remet pas en cause la formation en elle même juste qu'à formation égale la personne avec un meilleur niveau à l'entrée aura un meilleur niveau en sortie.Après ça ne remet pas en cause la formation en elle même juste qu'à formation égale la personne avec un meilleur niveau à l'entrée aura un meilleur niveau en sortie.
Je comprends tout à fais Frédérique, c'est sur qu'avec un coach qui a une bonne expérience ont aura sûrement de très bon conseils etc.

Mais par exemple j ai fais un stage avec Pierre Voilà est j ai étais très déçu...
Je suis d'accord avec Lbh et pareil je n'aurai pas peur d'envoyer péter quelqu'un de plus jeune que moi ^^' Ce n'est pas à prendre mal, je crois que lbh par exemple à les mêmes optiques que moi et niveau d'équitation aussi donc comme elle dit, demander d'être coaché par un amateur2-3 c'est un peu limite.

J'ai 31 ans, personnellement mes cavaliers n'ont jamais plus de 22 ans sauf la propriétaire de la frisonne qui en à 41 mais là ce n'est pas encore pareil car on ne peut pas parler de "cour" mais de passage de clés puisque je connais la jument et c'est moi qui met le travail et les boutons dessus... Et si ça coince je n'hésite pas à proposer un cavalier plus expérimenté pour telle ou telle choses comme pour le dressage, je suis en coachant via ce que je sais et maîtrise mais si il faut pousser plus loin je préfère proposer des coachs de dressage pur et dur avec plus d'expérience dans la discipline et dont je suis sûre que ça passera avec le cavalier mais aussi le cheval, j'ai déjà travaillé en duo avec un prof de dressage pur et dur, c'était assez sympa et interessant et le suivit était meilleur puisqu'on se tenait au courant l'une l'autre.

Je pense qu'à partir d'un certain "niveau" il faut aller chercher plus loin et donc, des coach avec plus de vécus ce qui va d'office avec les années.

La dernière fois que j'ai essayé de prendre un cour avec le dernier groupe du club pour me remettre à cheval et comme "thérapie" pour mon grand, honnêtement si mon cheval n'était pas aussi difficile en groupe je me serai ennuyée car à part avoir un rappel pour ma manie d'être un peu trop à la fenêtre et me dire de me mettre au milieu si je sentais que je devais marcher pour calmer mon cheval et détendre mes jambes, la monitrice ne m'a rien dit de spécial et je trouve ça un peu dommage.

Alors oui ça a été une heure ou j'ai pu essayer d'habituer mon cheval à être dans un groupe car il ne supporte pas ça et ça me pose problème dans les paddocks d'échauffement mais voilà.

A l'entraînement de cross, mon cheval était comme d'habitude, il sautait les contre-bas comme un avion de chasse...La prof ne m'a pas poussée particulièrement mais n'avait pas de solutions à proposer pour que mon cheval ne saute pas, oui j'avais le soutient psychologique mais voilà, comme elle n'avait pas de solution elle m'a juste dit de faire comme je le sentais ou de ne pas le passer...J'ai eu plus de réponses et de solutions à essayer de la part d'un cavalier pro CCE par écrit.

Et pareil, ça aura été une heure sympa où on a rigolé un peu mais face à ça clairement c'est la même chose que quand je monte seule avec mon compagnon en bord de piste. Pour moi c'est une suite logique quand on veut évoluer concours et à cheval, les clubs mettent la base solide, et si le cavalier veut évoluer au delà il n'y a pas de honte à se dire que pour ça il ira voir un coach indépendant... L'expérience se prend au fil des années, c'est ça la pratique, d'ici quelques années si le moniteur prend de l'expérience et un bon bagage personnels ce sera à son tour de coacher des cavaliers pour du plus haut niveau, un peu comme les moniteurs petits laissent la place aux moniteurs de niveau moyen et ensuite confirmé :)
Disons qu'à compétences égales je préfèrerai quelqu'un de plus âgé, pour profiter de l'expérience acquise avec le temps.
Mais je ne suis pas fermée au travail avec quelqu'un de mon âge juste... Dubitative.
Je connais la différence entre connaissance apprise et expérience.
Si je paye des cours indépendant et particuliers c'est pour profiter de cette expérience bien souvent acquise en club qui (à mon humble avis) permet aux cavaliers et moniteurs de voir beaucoup de choses et de se former dans la continuité du monitorat
D'accord merci de votre réponse Lbh, c'est dommage de ne passer laisser de chance "au jeune.

Je monitrice indépendante de 24 ans, j'ai fais mon monitorat chez un cavalier pro dressage et j'ai fais de nombreux stages de dressage pour me perfectionner dans cette discipline avec de très bon cavalier et juges de renom.

Dans toutes les réponses je ne retrouve dedans.
Alors personnellement j'aime bien avoir un moniteur aillant une vrai expérience en concours (concours club et amateur 3-2 non merci, je monte dans un objectif de compétition si c'est pour avoir quelqu'un sans expérience).

Je préfère aussi prendre un moniteur plutôt âgé à choisir, j'aurais vite tendance à envoyer chier quelqu'un de mon âge ^^ il faudrait beaucoup de tact et un rapport bien particulier pour prendre des cours avec quelqu'un de 24 ans.

Je préfère avoir quelqu'un d'efficace et qui respecte mes choix tant que ce n'est pas un problème vis à vis de la monte. Je suis une forte tête, même si j'aime l'harmonie je préfère me faire secouer un peu trop que chouchouter. l'Entente entre cavalier et moniteur n'est pas fondamentale tant qu'il y a respect des opinions et qu'on juge au résultat des méthodes.

Après la pédagogie est indispensable, je monte dans un but d'autonomie donc j'aime bien quelqu'un qui explique l'intérêt des exercice et le pourquoi de la construction de la séance.
Oui je trouve sa normal comme choix, vous pensez que quelqu'un de 24 ans ne conviendrez pas? C'est sur que avec les années certains coach ont bien entendu plus d'expériences sa c'est normal.

Je trouve que certains aussi se lasse de l'enseignement. Quand je vois certains moniteur enseigner je me dis oh mon dieux mais les cavaliers doivent tellement s'ennuyer en cours....
Bonsoir, personnellement il faut que sa vision soit pareille a la mienne et convienne a mon cheval et ce n'est pas gagné mais ca existe même si le budget et la possibilité d'avoir des coachings vraiment suivis coincent 😂 De même pour moi il faut quelqu'un qui ne s'arrête pas a la race du cheval mais bien a son tempérament, ses points forts et plus faibles,... et pareil pour moi. L'effet "monte universelle" je fuis 😂

Je préfère quelqu'un de plus âgé, qui soit derrière et en qui j'ai confiance et a qui je n'oserai jamais dire "non"... j'ai un fort caractère donc il faut quelqu'un qui sache comment s'y prendre avec moi aussi 😊

Et dernière chose importante, il faut qu'on bosse vraiment et que les résultats se sentent...si je dois avoir l'impression de faire du bac a sable, ca ne m'intéresse pas lol

J'ai toujours eu des profs et ensuites coach hyper strictes qui m'ont fait souffrir et même parfois pleurer ou épuisée parce que ca n'allait pas a la séance alors que je sais le faire, ou qui m'ont tirée vers le haut. Mais chacun doit trouver son type d'enseignement 😊 personnellement je suis plus psychologue avec les cavaliers que je coach, je pousse parfois mais jamais au delà de l'état mental du cavalier...tout le contraire de ce qu'il me faut 😂
Merci pour vos réponse Lucie, d'accord je comprends tout à fais
De mon expérience j’ai choisi mon moniteur quand j’ai compris que j’allais pas chômer avec 😂 bon j’avais des objectifs particuliers, mais je savais dès le début quand je l’ai rencontré qu’on était pas là pour rigoler et qu’on allait travailler dur. J’avais anciennement une monitrice qui me poussait pas assez, et j’avais l’impression de ne pas progresser depuis plusieurs mois... j’accorde alors de l’importance à la variation des séances (saut/ dressage) et des exercices. Pour mon moniteur actuel son expérience, et le fait qu’il soit inspecteur ont aussi été des critères.
Merci beaucoup Florence pour vos réponses.
C'est ce que je pense aussi
Pour moi, il faudrait que je m'entendent bien avec le/la moniteur(trice), qu'il explique bien, qu'il est une grande variété d'exercices (pour ne pas toujours rester sur la même chose), qu'il soit patient, qu'il prennent en compte mes difficultés et celles du cheval, qu'il sache me corriger en me montrant comment faire (quitte à monter sur le cheval s'il faut), qu'il soit patient (prendre sont temps, ne pas tout de suite mettre de la hauteur à un obstacle par exemple) et je pense que c'est tout pour ma part. :)
Je suis d'accord avec vous Leatitia. Merci de votre réponse en tout cas
Pour moi, le faite de prendre des cours avec un cavalier pro, un moniteur indépendant ou un moniteur salarié dependent des memes critères. Mes critères sont : un enseignant qui travaille le cheval dans le bon sens, respectueux des chevaux, qui propose des exercices divers a chaque séance, qui ose matérialiser a fond ces exercices. Quelqu'un qui est capable de faire progresser le couple cavalier cheval (en vu de progression en CCE amateur, pour monter en niveau progressivement dans mon cas). Mon critère principal c'est vraiment une personne qui va travailler sa séance pour amener le couple cavalier cheval sur différents exercices en vu d'un objectif final sur un dernier exercice du coup. Je suis moi meme monitrice indépendante alors mes critères sont peut etre plus "strict" que les autres ^^
Merci 😀. J'aurais dû peut-être précisé que je suis monitrice indépendante
Tout d'abord, cela dépend de ton budget biensur :)
Ensuite, en fonction de tes attentes personnelles (type d'équitation, objectif à atteindre, ...)
Après il y a le feeling, c'est important de ne pas pratiquer un sport avec un professeur avec lequel on ne s'entend pas car généralement cela nous mène à nous lasser du sport, on a plus envie d'y aller, on souhaite abandonné ... Donc choisir son professeur quand on en a la chance c'est vraiment un avantage :)