The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Savez-vous si un défaut de naissance (une hanche plus basse qu’en que l’autre) peut avoir des répercutions à long terme et devons-nous prendre certaines précautions lors du travail?

Savez-vous si un défaut de naissance (une hanche plus basse qu’en que l’autre) peut avoir des répercutions à long terme et devons-nous prendre certaines précautions lors du travail?
Coucou 🌸
Ma jument à se type de problème...
les conséquences pour l'instant sont : douleurs au postérieurs à cause de la hanche, douleurs au antérieur car elle mets son poids en avant pour compenser. Galop croisé pour éviter toute douleurs...
personnellement vu tout ce qu'elle a eu à cause de ca, je te conseille de mettre des bandages quand tu travail. L'hivers mets une couverture même fine quand elle est dehors, le vétérinaire m'a conseillé ça pour éviter qu'elle boîte. (Car les articulations ont de la peines avec le froid)
Elle aura peu être de l'arthrose...
nous avons vu énormément de vétérinaire, chez la mienne c'est très sévère mais certains chevaux n'ont aucun problème malgré une hanche décalé.
Je fais venir une masso therapeute, sa aide beaucoup.
Bonne chance, j'espère que la tienne sa ira ✨✨
D'accord, bah ca va si ce n'est pas trop gros comme décalage :) Avec du bon boulot adapté ca devrait s'arranger un minimum. Ca ne sera jamais parfait ca c'est sur, mais ca peut se bouger un peu, la preuve avec le mien. Pourtant il avait presque 11 ans quand je l'ai eu, donc fini la croissance tout ca :)

Pour la longe, le mien à droite me fait un peu le coup de regarder à l'extérieur pour pas trop s'embêter à bien engager son postérieur droit, du coup j'ai trouvé un ptit subterfuge dernièrement, je passe ma longe dans le mors et je l'attache au surfaix. Ca lui propose donc un pli plus ou moins léger (c'est lui qui gère) et donc il engage son postérieur et ainsi il est plus équilibré sur ses 4 membres !
Ca aide aussi à ce qu'il ne s'appuie pas sur son mors et qu'il se tienne, parce que plus il va s'appuyer, plus ca va lui demander un pli fort à l'intérieur, donc ca coûte plus, et on sait tous à quel point les chevaux ont besoin de confort et de sécurité, et il est assez intelligent pour prendre ce genre de décision tout seul. Du coup il régule son pli, pour avoir juste ce qu'il faut, et c'est parfait.

Il m'a fait une séance magnifique en longe la semaine dernière, et lui qui a tendance à s'appuyer au galop, là il se tenait tout seul et il fonctionnait super bien :)

Sinon pour un cheval qui a une hanche plus basse que l'autre, je te conseille pour la gymnastique latérale de faire pas mal de contre épaule en dedans du côté de la hanche basse, comme le postérieur en question doit passer par dessus l'autre, ca lui fait un peu monter la hanche. Par contre y aller petit à petit, faut pas trop en demander au début, ca viendra tranquillement :)
Et ne pas oublier de bosser quand même l'autre côté lol sinon ca sera pas symétrique (déjà que le cheval ne l'est pas naturellement xD)
@lizzieshaddix

Merci beaucoup ça va beaucoup m’aider !
Non le cheval n’a pas non plus un gros décalage ! D’ailleurs je ne l’avais pas remarqué avant de le longer dernièrement 😊
Salut Noémie !

Mon cheval a un défaut d'aplomb de naissance, il a les jarrets cambrés, et la hanche droite légèrement plus basse que l'autre. Par conséquent il est naturellement plus sur les épaules qu'un autre cheval.

Cependant, il a tourné plusieurs années en CSO jusqu'en 125 (notamment sous la selle de Ilona Garcia durant ses deux dernières années dans cette discipline, avant que je le rachète). Je ne sais pas comment ca se passait niveau travail à ce moment là, en tous les cas il était monté en pelham, parce que manque d'équilibre.

Depuis que je l'ai, c'est à dire 3 ans et quelques mois, je fais du dressage, j'ai du tout prendre à zéro étant donné qu'il n'en avait jamais fait, et effectivement le travail ne s'est pas forcément fait comme il se serait fait avec un autre, mais seulement sur certains points.
Et encore aujourd'hui, je lui demande beaucoup plus progressivement un exercice latéral qui sollicite son postérieur droit qu'un exercice qui sollicite son postérieur gauche. Je m'explique :
Comme il a la hanche droite plus basse, il a le postérieur droit plus faible, donc du mal à l'engager. Du coup quand il faut passer celui ci sous la masse latéralement, ca devient plus compliqué (attention, ca ne lui fait pas mal ou quoi que ce soit hein!). En revanche de l'autre côté c'est l'inverse, quand il faut passer le postérieur gauche c'est plus facile et du coup il aurait tendance à exagérer un peu.

Il n'empêche que je bosse quand même bien la souplesse du postérieur droit pour l'aider à mieux engager et que les mouvements lui soit de plus en plus facile. Ca prend du temps mais ca vient !

Par contre je ne vois pas de répercutions, au contraire, avec le travail ca s'améliore vraiment ! Il donne beaucoup moins l'impression de marcher comme un cowboy maintenant que quand je l'ai eu. Il a plus d'équilibre "naturel".... Au pré il se marchait toujours dessus, il se forgeait, maintenant il ne le fait que très rarement voire plus du tout...

Après, c'est pas non plus un défaut super balèze, donc peut être rien comparé au cheval en question, mais c'est surtout pour donner une idée. :)
@clemencechasles

Merci beaucoup pour votre réponse !
Le cheval en question est très grand et encore un peu jeune dans le travail alors question équilibre il y a du boulot!

Mais lorsqu’on le longe il a toujours tendance à accélérer lors d’un depart au galop et donne des coups dans de cul vers l’interieur, c’est là qu’on a remarqué qu’il avait toujours une hanche plus haute que l’autre quelque soit la main.
L’ostéo nous a dit que c’etait irréversible car défaut depuis la naissance.
J’espere juste que cela n’en va pas endommager ses tendons ou lui provoquer des dommages corporels du fait de ce déséquilibre.
Bonjour !

A l’époque, je travaillais un cheval ayant une patte plus courte que les autres, il avait donc tendance à plus se marcher dessus et être plus déséquilibré que d’autres chevaux sans cette malformation.

Pour le cavalier c’est plutôt perturbant au premier abord, durant le travail il faut prendre en compte le fait qu’il puisse plus être irrégulier et moins équilibré qu’un autre, le cheval en question est né comme ca, il est donc habitué à fonctionner de cette façon.

Je ne connais pas de cas d’un cheval, comme dans ton exemple, d’une hanche plus haute/basse que l’autre, mais pour ce genre de défaut il faut évidemment prendre en compte le fait que le cheval en question ne fonctionnera pas de la même manière qu’un autre sans ce défaut.

J’ai essayé de te faire partager un maximum mon expérience même si j’en conçois que le défaut que j’ai rencontré n’est pas le même que toi^^
En espérant avoir pu t’aider un minimum :)