The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Pour les courbes serrées faut-il utiliser les aides de l'incurvation ou au contraire pousser les épaules de son cheval avec la jambe extérieure à la sangle?

Pour les courbes serrées faut-il utiliser les aides de l'incurvation ou au contraire pousser les épaules de son cheval avec la jambe extérieure à la sangle?
Merci pour vos réponses ça m'a bien éclairé !
Évaser la courbe, surtout s'il manque de dressage. Il reste cependant d'autres choses à faire qui font partie des "aides de l'incurvation":
- La rêne extérieure évite que les épaules ne dérapent en étant un peu plus tendue que la rêne interne et en étant appuyée sur l'encolure. C'est elle qui va pousser les épaules du cheval et permettre de tourner serré avec un cheval en équilibre.
- Enfin, la jambe extérieure peut se reculer pour éviter que les hanches du cheval ne dérapent à l'extérieur de la courbe et donc garder un cheval droit dans ses deux rênes (la rectitude sur la courbe étant l'incurvation)

On peut parfois tourner en poussant les épaules avecla rêne extérieure, en emmenant le bout du nez avec une large rêne d'ouverture intérieure et en poussant le corps du cheval sur la jambe extérieure la sangle. Le cheval met tout son poids vers l'intérieur de la courbe et est donc en déséquilibre latéral, ce qui explique qu'on n'utilise que peu cette technique. Elle est néanmoins utile s'il faut tourner de l'arrêt ou serré en extérieur, en particulier avec un cheval très peu dressé ou dans l'urgence, et en équitation de travail. On voit aussi ce genre de choses en barrel race, en pony games ou en equifun où l'équilibre n'est pas une priorité, mais aller sauter avec un cheval qui court après son poids n'est pas une option ;)

J'espère t'avoir répondu :)

Hello Pauline :)

Maely et Alexia ont toutes les deux quelque part raison :p

En équitation classique, on cherche a avoir un cheval en équilibre, que ce soit pour sauter ou en dressage. Pour cela, on utilise généralement les aides de l'incurvation pour tourner, ce qui évite que le cheval ne se couche sur la courbe (voire qu'il se fauche si la courbe est serrée...) car le cheval n'est pas en déséquilibre d'un côté ou de l'autre.
Cependant, utiliser les aides de l'incurvation, ce n'est pas seulement ployer le cheval autour de la jambe intérieure ou mettre un pli. Quand on tourne dans les aides de l'incurvation, avec un cheval dans l'impulsion et la tension de ses rênes:
- Le regard, l'orientation du buste et le couloir des deux rênes emmènent le bloc des épaules sur la courbe (dans cet ordre)
- La jambe intérieure tient le cheval pour qu'il ne se couche pas, et le fait ployer son corps autour d'elle en agissant de façon discontinue à la sangle, ce qui a pour effet d'inciter le cheval à tendre sa rêne extérieure.
Si on s'arrête là, le cheval peut effectivement avoir tendance à
Bonsoir Pauline,

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec Alexia. Je dirai que c’est à toi de voir et de doser en fonction du cheval et de son niveau de dressage. Le risque à n’utiliser que les aides de l’incurvation, c’est que ton cheval dérape dans ses épaules/hanches. Tu ne serai donc plus sur la bonne trajectoire.
Les aides de l'incurvation, jambe intérieur pour que ton cheval ne se couche pas reste en équilibre et avec les postérieurs à leur place et après quand tu l'as en équilibre comme ça et qu'il pousse sur ces postérieur la tu peux faire des courbes serré