The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Que penseriez-vous de chaussettes connectées pour chevaux qui préviendraient les tendinites en envoyant une alerte (via une application) au cavalier quand le membre chauffe trop ?

Que penseriez-vous de chaussettes connectées pour chevaux qui préviendraient les tendinites en envoyant une alerte (via une application) au cavalier quand le membre chauffe trop ?
Je pense que se serait utile mais il ne faut non plus que le cheval soit recouvert d’electronique parce que ca reste un animal.
Ca peut être un bon projet effectivement pour plutôt suivre l'évolution de la tendinite déjà présente mais en tant qu'osteopathe rien ne vaut une main qui détectera une chaleur et qui prendra toutes les précautions pour soigner la tendinite. Les gadjets ne peuvent pas remplacer l'attention du cavalier sur le travail et la santé de son cheval 😊
Si un cheval est prédisposé aux tendinites pourquoi ne pas plutôt adapter sa ferrure et un travail adapté plutôt que se fier a une application qui en soi ne va pas guérir la tendinite
Je suis d'accord avec ce qui a été dit précédemment.
Hormis pour un contrôle vétérinaire à froid qui permettrait de ne pas recourir à l'écho qui est coûteuse...

Pour moi ça ne sert à rien.. Les cavaliers moins consciencieux s'en serviraient pour montrer que leur cheval ne souffre pas et les plus alarmistes laisseraient leur cheval au repos toutes les 5 mins sous prétexte d'une zone de chaleur inhabituelle.

Comme l'on fait remarqué Stephane, Emeline et Frédérique, une mauvaise interpretation peut être faite et les cavaliers pourront négliger la guerison de leur cheval. Idem pour les zones de chaleurs : un petit coup, un bobo, une piqure .. et il y aura une zone de chaleur.. De plus si la chaussette indique une zone de chaleur, elle n'en indique ni l'origine ni la profondeur.. Donc ça peut tout a fait venir d'autre chose que les tendons et là il faudra un contrôle vétérinaire.. que le cavalier aurait fait de toute façon dès l'apparition de la boiterie ou zone suspecte de chaleur à froid.
Je n'adhère pas du tout.
Nos mains ont une sensibilité largement suffisante pour détecter une chaleur. L'avantage de vérifier manuellement les membres de nos chevaux quotidiennement avant et après le travail c'est que outre une chaleur anormale on détecte des choses qui ne dégagent pas forcément de chaleur : suros, dermite, petit bobo, etc. D'ailleurs si on prend l'exemple d'une petite coupure il n' y a pas de chaleur au début, par contre si ça n'est pas soigné à temps il peut y avoir infection donc chaleur et donc en se fiant à ce type d'appareil on commencerait à soigner trop tard.
Dans le suivi d'une tendinite ça serait pire que tout, la chaleur disparaît au bout de quelques semaines de repos mais les fibres ne sont pas reformées à 100% pour autant, seule une échographie permet un diagnostic fiable.
J'adhère totalement à ce type de produit :)
Bonjour Whitines, je me permets juste de soulever ce qu'on a dit au dessus : le problème étant que mettre des guêtres par dessus c'est justement faire monter drastiquement et durablement la température des canons :( la faisabilité du projet me paraît compliquée.
Bonjour Célia,

La chaussette peut vraiment être bien mais il faut faire attention à ce qu’elle ne blesse pas le cheval, à la matière, le mieux serait qu’on puisse mette des guêtre par dessus toujours sans blesser le cheval, ça doit être pratique à mettre, etc.
Bonjour Célia,

ça me fait un peu penser au système de camera/capteur thermique.

Ce qui me fait peur dans ce genre d'outil c'est qu'on écoutera plus vraiment son cheval, qu'il ai déjà eu une tendinite ou non, on fera confiance aux chaussettes et on risque d'oublier que certains chevaux sont plus fragiles que d'autres...Tout comme on risque de mal l'utiliser.

En résumé je trouve que ce serai vraiment à double tranchant. Quand on sait que la patience est l'atout principal pour une bonne guérison et que justement, les vétos mettent généralement un gros frein pour permettre aux lésions de vraiment guérir au mieux.

Je met un cas de figure très simple. Si un cheval à déjà une fragilité qui s'installe, le véto donne 4 mois de repos. Au bout de 2 mois, le cheval ne boite plus, la chaussette ne déclare rien, un impatient risque de se dire qu'une promenade ne peut pas faire de mal ou en se disant que ça limite les frais de contrôle vétérinaire justement.

Ce qui serait plus interessant ce serai comme Emeline l'a dit, quelque chose qui permettrait de contrôler les parties dans le pied...Et je suis directement concernée pour ça lol
Je rejoins ce que dit Emeline.
Je pense qu'au lieu de s'équiper de gadgets en tout genre, il vaudrait mieux être à l'écoute de son cheval, et adapter les séances au terrain, à la forme du cheval etc... Sinon beaucoup vont devenir assistés des gadgets, et ne feront plus rien par eux mêmes.
Après, ces chaussettes peuvent avoir une utilité pour des chevaux qui ont déjà déclaré une tendinite, pour en surveiller l'evolution par exemple.
Bonjour,
Je fais partie des sceptiques sur les gadgets. En effet, la matière des chaussettes/l'absence de protection par dessus garantirait-elle l'absence d'échauffement momentané dû à leur port ? Par ailleurs, des tendinites graves peuvent survenir plus bas que le canon ou le boulet et difficiles à englober pour appliquer des capteurs. À mon avis il est bien plus intéressant (et plus fiable) de développer un système de capteurs applicable à froid qui permette d'identifier les zones de chaleur. Sans compter que porter ce genre de capteurs dont la fiabilité pourrait être mise à rude épreuve pourrait être la porte ouverte pour bien des cavaliers non encadrés à faire des séances qui n'en finissent jamais (pour que leur cheval s'use et casse à moyen terme).
Bonjour, merci ! Nous sommes encore entrain de développer notre projet, mais la chaussette serai basée sur le style des chaussettes de contention (matière assez élastique) car elles auront en plus un effet de soutient sur les tendons