Seti Horse Non renseigné | 21 Questions | 20 Réponses

Que pensez-vous du milieu des courses et quelle en est votre expérience ?

Que pensez-vous du milieu des courses et quelle en est votre expérience ?
5
Si on voit se démocratiser les techniques de transfert d'embryon, de soins aux cellules souches pour les tendons des chevaux, de balnéothérapie et compagnie c'est en partie grâce aux courses.

Donc comme partout il y a du bon et du mauvais. C'est physiquement agressif pour les chevaux mais ils en ont conscience et ça profite à toute la filière équine derrière.
Je vais rebondir sur ce qui a été dit...

Globalement, c'est vrai que les courses sont physiquement très agressives pour les chevaux. Mais les autres disciplines aussi, quand on voit des chevaux de 13-14 ans en CSO qui sont arthrosés et "rincés" ou tout simplement les 5-6 ans qui n'ont pas résistés mentalement aux entraînements pour les CCJC et qui deviennent dangereux à la vue d'une barre on peut toujours dire que les chevaux de course sont maltraités dans ce cas les autres aussi.

Pour ce qui est des conditions de vie du cheval, c'est comme partout on voit de tout. Sur un même département j'ai vu des clubs avec des chevaux en pré-stabulation collective, d'autres en box mais avec foin à volonté et sorties quotidiennes au marcheur et un autre avec des chevaux au box mais sous nourris et enchaînant les coliques (7 chevaux morts de coliques en 4 ans). Donc bon là encore les courses ne sont pas vraiment pire que le reste.

Au niveau du harnachement et des soins, tout pareil. Du très bien (ostéo hebdomadaire, matériel adapté...) et du affreux (rênes à piquants...). Un peu comme en club non ? Ces clubs où les chevaux ont des selles déglinguées, ne voient jamais l'ostéo ou le dentistes, sont compléments à l'envers et du coup ont une martingale fixe réglée courte même en CSO...

Par contre les courses sont aussi un important lieu de recherche et développement de techniques de soin des chevaux : les gens ayant des champions et de l'argent ne rechignent devant rien.
Bonsoir Seti,

c'est comme dans tout...J'ai connus des centres d'entraînements vraiment pas top niveau respect des chevaux,... Et d'autres où les chevaux sont très biens (Promenade montée pour changer des sulky, entraînement dans des champs pour le gars qui avait aménagé un morceau de son champ pour entraîner à la belle saison, les chevaux en prairie,...)

Après je me fais sans doute un peu l'avocate du diable, mais ça dépend des chevaux aussi... Le demi frère de mon cheval a couru longtemps avant de finir sa carrière et former un nouveau jockey au trot monté, le cheval se porte vraiment très très bien, pas exploité,...Il a finit de fouler les pistes en Aout 2013 et se la coule douce.

Les ulcères viennent souvent de l'avoine, et de l'avoine tout comme de l'énergie ces chevaux en ont besoin. J'en vois beaucoup aussi qui s'offusque devant un trotteur réformé au physique "sec" donc côtes apparentes mais pas trop, croupe pas méga ronde,... Alors qu'il ne s'agit que d'une musculature faite par et pour les courses...

Certains propriétaires sont très bien avec leurs chevaux, j'en ai connu un qui les élevait lui-même en amateur et les plaçait en centre d'entraînement pour courir, il venait voir ses chevaux plusieurs fois par semaine, était présent sur les champs, apportaient des carottes à chaque fois,...Ses chevaux étaient la prunelle de ses yeux.

On diabolise beaucoup trop en ne montrant du doigt que les cotés négatif, mais sur 30 "mauvais" centres, il en existe tellement d'autres qui font bien leur travail.
Vision biaisée pour ma part :)

Alors certes, les gros centres d’entraînement sont ainsi. Ainsi que ceux qui sont tournés courses très connues/ argent.. mais pour côtoyer (club partageant ses structures avec un centre de course), les petites structures ne sont pas forcément toutes comme ça ;)

Débourrage à 3 ans, galop dans l’hippodrome mais aussi les champs. Sortie au paddock. Desensibilisation. Et l’entraîneur rachète les chevaux non performants pour les transformer en chevaux de chasse à cour..
Pour avoir un reformé : ça les défonce (j’ai pas d’autres mots désolé), débourrer à 2 ans , pousser à bout à 3 ans et mode de vie totalement inadapté. Le mien n’a pas été maltraité mais remplit d’ulcère et moral en berne, il a couru jusqu’à ses 9 ans. Il a le dos en compote vu que la croissance n’a pas pu se faire correctement
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X