Suite à la fermeture du concours complet de St Mars et la difficulté des cavaliers à s'engager en complet, quelles seraient vos solutions pour faciliter les concours de proximité en France ?

D'ailleurs mes écuries ont participé au CCE de pervenchère en Juillet, première édition pour ce nouveau terrain ! .. La première édition était un peu brouillon surtout pour le CSO. Il y a eu une grosse chute et les pompiers ont mis énormément de temps à arriver. Il y a avait 2 parcours de montés mais pas assez de taquets de sécurité donc 2 oxers sur tout le tour.. manque de bénévoles sur les détentes et aux départs, ..(Les coachs et grooms ont joués le jeu et pris le relais !) sur le cross 2 obstacles ont été fatals aux Am3 et CL2 avec plus de la moitié des concurrents éliminés et un cross qui s'est terminé assez tard et enfin détente de cross sur des directionnels non fannionés(donc difficiles pour les jeunes chevaux) ! Malgré cela, un magnifique cross type petit international avec un terrain génial, une super ambiance avec des produits locaux aux stands et beaucoup de potentiel car terrain très chouette. Et aussi non négligeable : des lots de qualité pour les classés !

Il y a eu des remarques constructives de faites, pas de critiques et beaucoup d’encouragement de la part des participants et coachs.. résultats fin aout, on y est retourné et toutes les remarques avaient été prises en compte. Le concours ressemblait à un CCE anglais.
Très bonne organisation et préparation des terrains, cross très intéressant, CSO bien mieux construit et très chouette, bénévoles et organisateurs au RDV. Il reste juste à différencier la détente de CSO et Cross mais nous y retourneront sans hésiter l'année prochaine !!

et je le conseille fortement également ! :)
Il faudrait peut être que certains cavaliers se remettent en questions afin de ne pas tuer les « petits concours ».
L organisation a un coup, sa prend du temps, il faut des bénévoles (perso je suis bénévole dans mon cce en campagne afin de lui permettre de perdurer et de pouvoir évoluer).
Les organisateurs savent entendre les critiques du moment qu’elles sont constructives mais je pense qu on ne leur dit jamais assez qd quelque chose a été bien réalisé.
Bonjour Aude, en effet le concours complet souffre de plus en plus j'ai l'impression.
La discipline demande une organisation particulière et surtout lourde pour une structure. Si les grosses structures spécialisées dans la disciplines s'en sortent avec une telle organisation ce n'est pas le cas de beaucoup de petites.

Pour l'organisateur cela demande plus de bénévoles, de matériel, de temps,... donc cela a un coût, ce qui rend l'organisation d'un concours complet moins rentable que celle d'un concours d'obstacle.

D'autant plus que le nombre de pratiquants est moins élevé qu'en saut d'obstacles, et évidemment ce nombre ne peut augmenter s'il n'y a pas plus de compétitions auxquelles les cavaliers peuvent s'inscrire. Il y a là un cercle vicieux.

Je pense que la fédération doit s'engager auprès des clubs afin de promouvoir la discipline et de faciliter l'organisation des concours. Peut-être que créer une version simplifiée du concours complet permettrait à plus de club d'en organiser, d'attirer plus de monde qui pourraient ensuite se diriger vers le complet traditionnel puisque les infrastructures se seraient munies du matériel nécessaire. Les épreuves de derby sont peut-être un bon début, je pense aussi aux concours alliant cross et obstacle comme le Forrest Jump.
Le CCE est la discipline la plus compliquée pour des organisateurs. Je suis cavalier de CSO mais Je pense que la FFE devrait soutenir cette discipline par exemple en fournissant ou prenant en charge des officiels, des techniciens pour le cross et ses obstacles, en prêtant du matériel : parc d'obstacle de cso, chronométrage, engins de t.p., etc.

La fédération prélève plus de 7.000.000€ chaque année sur les engagements. Je pense (jugement qui n'engage que moi) qu'une partie de cette somme pourrait être utilisée pour faciliter les compétitions en région plutôt que d’être engloutie dans le site pharaonique de Lamotte Beuvron ou après avoir terminé le plus grand manège d'Europe (12.000.000€), acquis une ferme pour l'élevage de mouton de Sologne, la FFE va maintenant s'attaquer à faire rénover un château dans son style Napoléon III d'origine.
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X