Pauline Baron Dressage | 27 Questions | 47 Réponses

Comment corriger le défaut de s'accrocher sur les rênes ?

Comment corriger le défaut de s'accrocher sur les rênes ?
4
Merci à vous 2 pour vos réponses très complètes donc je vais essayer de me déprogrammer et de jouer plus avec mes doigts.
Bonjour Pauline ! Bon, je ne réponds jamais/rarement (ne jamais dire jamais !) sur les questions techniques qui ne peuvent être résolues avec efficacité qu'en étant encadrée ; on ne vous voit pas, on ne connaît pas votre passif, comment vous avez appris, votre cheval, le fonctionnement du couple, etc. C'est difficile d'avoir une bonne appréhension des problèmes parce que souvent le cavalier peut citer un problème (qui est souvent la conséquence d'autre chose dont il n'a absolument pas conscience / dont il pense que ça n'a pas de grande importance ni de priorité) alors qu'il est bien ailleurs (et qu'il peut du coup être très très très varié).

Si ce n'est pas un problème seulement d'équilibre ou de confiance, pour lesquels Aude a fait un résumé très complet, une autre question intéressante sur laquelle se pencher c'est vos aides et votre usage des aides (et celui qu'on a essayé de vous apprendre). Si le réflexe est de tourner "comme un volant", ou que vous résolvez vos problèmes de contrôle par des actions de direction/sur la bouche cela n'aide pas et ne donne pas de raison à vos bras de se relâcher. Cela peut être dans votre posture à cheval, selon les chaînes musculaires dont vous vous servez pour vous tenir et agir de façon plus générale (et là vous avez besoin de vos bras en contraction, du coup).
Et à la fois la solution peut être à mille kilomètres.

Bon courage à vous
Image Horsealot's top user
Salut Pauline !

S'accrocher aux rênes provient forcément d'un mauvais équilibre ou d'une mauvaise appréhension de la bouche du cheval.

Par exemple, j'ai pris un très mauvais défaut, celui de fermer fort mes mains sur mes rênes et bloquer mes poignets lorsque mon cheval tire ou va trop vite (c'est un bébé)..Car ma jument précédente avait une bouche en béton armé et que je pouvais tirer à volonté sans que cela pose de réel soucis si ce n'est soit la ralentir à l'obstacle (et la faire chauffer par la même occasion) soit la faire tirer d'avantage en dressage.. Mais bon c'est réflexe ^^

Bref en somme, soit t'accroche par appréhension, soit par manque d'équilibre soit parce que ton cheval n'a pas la bonne attitude : tu tire, donc il tire, donc tu tire encore plus... et les chevaux qui ont une bouche un peu dure ne font qu'accentuer ce défaut ;)

Quand tu mets ton cheval "en place", ça ne doit pas venir des mains mais bien de l'impulsion. Tu dois pouvoir réceptionner l'activité que tu donne avec tes jambes et ton bassin sur ta rêne extérieur. Tu peux aussi jouer dans tes doigts pour favoriser la décontraction. Tes mains doivent être un peu écartée et au dessus du garrot. Il faut que tu te concentre pour encaisser le mouvement dans les épaules et dans les coudes en les gardant le plus souple possible.

Plus on se fige, plus on a une main dure. Il faut donc que tu trouve ton équilibre en t'asseyant (au trot enlevé c'est moins facile de ressentir le mouvement)
Voilà j'ai tendance à avoir trop de main et à m'accrocher aux renes lorsque mes renes sont ajustées. Pourtant, j'ai un bon équilibre renes longues. Est-ce que ouvrir et fermer les doigts à répétition peut corriger ce problème? Comment détendre mes bras ? J'ai l'impression que le problème c'est que je n'arrive pas à mettre le cheval rond et cela engendre soit trop de tension sur mes rênes soit des renes flottantes.
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X