Quel est votre point de vue et expérience avec les infiltrations ? C'est ce que préconise mon vétérinaire... Merci par avance

Bonjour, pourriez-vous préciser l'importance de l'arthrose, quelles articulations sont touchées (et/ou à traiter selon le vétérinaire), quel âge a-t-il, reste-t-il destiné à la compétition et si oui quel niveau et discipline... Cela change tout quant-aux réponses ;).
Les infiltrations restent une injection qui perce la capsule articulaire et augmente sa fragilité à long terme (infections incurrables si mauvaise désinfection aussi d'ailleurs...) raison pour laquelle on évite de commencer trop tôt, mais cela dépend aussi de plein d'autres facteurs. Vous a-t-il d'abord préconisé un traitement de type Tildren par exemple, a-t-il eu de l'effet ? Le cheval est-il complémenté à la chondroïtine et cela a-t-il un effet pour le soulager efficacement ?
Merci beaucoup pour vos réponses...
Mon cheval à beaucoup d'arthrose et ça le fait boiter de temps en temps...
Mais il est encore jeune et ne supporterait pas qu'on le mettent au placard...
Salut !

J'avais fait infiltrer mon cheval quand on a découvert qu'il n'avait plus de disques entre les vertèbres des sacro-héliaques. Nous l'avons fait pour le soulager et lui permettre de se muscler la zone sans douleurs pour compenser, le temps que les vertèbres se soudent.

J'ai même pu concourir un dernier championnats en CCE E1 elite (ancienne Club 1/Club Elite, mais cotes Am2 pour le cross lol) sans soucis. Je l'ai ensuite donné pour de la balade et un peu de plat car il était tout à fait montable. Le véto nous avait dit de l'infiltrer environ une fois par an.
Bonjour Bérengère,

les infiltrations c'est bien...Mais si on peut éviter d'en faire trop tôt, c'est encore mieux.

Le soucis étant qu'au fil du temps, il faut souvent en faire plus souvent...Les premières on peut parfois tirer 2 ans, ensuite 1 an, et ça peut devenir 2 fois par an après 4/5 ans selon la pathologie et le type de travail du cheval.

Si c'est une infiltration pour retirer une inflammation comme pour une tendinite ou autre, donc nécessaire à la guérison, c'est plus que conseillé. Si c'est pour un problème récurent qui évoluera dans le temps et qu'à l'heure actuelle le problème n'est pas déjà assez avancé, alors si possible, mieux vaut essayer de se tourner vers des traitements complémentaires type produits Loën, nutrigénomie ou autre phyto plus ciblée

Mais ça reste très paradoxal pour tout ce qui est complément car tout dépend du cheval (capacité à guérir et état général, mental qui peut jouer, état et type de lésion/pathologie, type et fréquence de travail,...)
Bonjour, pour quel problème?
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X