Lilou Herran Loisir | 5 Questions | 12 Réponses

Après 3 ans dans un club sans mors et sans l'utilisation des jambes (tout à la voix), je vais changer pour aller dans un club d'équitation classique. Avez-vous des conseils ? :)

Après 3 ans dans un club sans mors et sans l'utilisation des jambes (tout à la voix), je vais changer pour aller dans un club d'équitation classique. Avez-vous des conseils ? :)
8
Il n'y a pas de quoi, si jamais tu as d'autres questions n'hésite pas ^^
Et un enorme merci a toi Mathéa :)
Bon courage 😅
Merci beaucoup pour toute vos réponses, la monitrice est au courant bien sûr :) Je pense qu'au niveau des jambes ça devrait aller, que je vais vite m'y retrouver mais c'est pour ce qui est de garder le contact dans la bouche, ne pas avoir une main trop dure et tout ça que je stresse un peu. Après je suis là pour apprendre mais j'espère ne pas faire trop de bêtises haha :)
Le premier conseil.. c’est de prévenir la monitrice :)
Dire « je monte depuis X an mais tout à la voix et sans mors. »
Après j’ai envie de dire que l’utilisation des jambes n’est pas forcément obligatoire dans la monte classique. Dans mon cas, l’utilisation de la voix et du bassin suffit à passer à une allure supérieure (arrêt/ trot etc).
Image Horsealot's top user
bon courage !
blague à part je pense que ça va te changer car les chevaux seront moins "au bouton" mais n'hésite pas à en parler à ton moniteur dès le départ afin qu'il ne s'étonne pas du décalage que tu pourrais avoir
Et bien sûr, pas de stress, monte "classique" ne signifie pas forcément monter à la militaire et faire des heures de mise-en-selle, des figures de dressage de haut vol ou de sauter 1m30 !

Les codes changent, mais pas la bonne ambiance, ni l'amour des chevaux ^^
Les clubs "classiques" ont toujours des codes qui diffèrent un peu, mais dans l'ensemble, les gros changements pour toi vont surtout se faire sur l'utilisation de tes jambes je pense.

En effet, au niveau de la monte avec/sans mors, on s'habitue vite au changement je trouve, car les codes sont plus ou moins les mêmes (rêne d'ouverture, rêne d'appui, ne pas mettre trop de tension...). La seule légère variante, c'est que souvent en sans-mors on privilégie un contact moins ferme avec la bouche, plus "libre". Avec un mors et surtout en équitation classique, on privilégie un contact permanent (ça ne veut pas dire tirer, ça veut seulement dire qu'on garde le contact).

En revanche, si tu monte depuis trois ans sans te servir de tes jambes comme aide, alors là ça va radicalement changer. En "classique", les jambes servent tout le temps ! ^^

Déjà, pour l'impulsion et les transitions inter et intra-allures.

Impulsion :
Si ton cheval est derrière ta jambe (manque d'impulsion), il faut serrer ton mollet au contact, et relâcher lorsque le cheval se porte en avant. S'il ne réagit pas à la pression, on donne un coup de talon derrière la sangle. Après, si là encore ton cheval ne se porte pas en avant, on peut donner une petite leçon de jambe pour le re-sensibiliser à la jambe (coup de talon suivit d'un petit coup de cravache/stick au même endroit).

Pour les transitions intra-allures :
- transition descendante (ex : passer du trot de travail à un trot lent) : ta jambe doit rester au contact pour maintenir les postérieurs sous la masse, ce sont tes autres aides qui demandent le ralentissement de l'allure (épaules qui reculent, mains qui se ferment sur les rênes, cavaliers qui bloque son mouvement de bassin...)
- transition montante (ex : passer du trot de travail au trot allongé) : ta jambe se serre à la sangle, au contact, et agit plus fermement que pour simplement maintenir l'allure (en même temps, tes autres aides guident ton cheval à allonger la foulée : doigts qui s'ouvrent légèrement sur les rênes, etc)

Pour les transitions inter-allures :
- transition descendante (ex : passer du trot au pas ) : ta jambe reste également au contact, comme pour une transition intra-allure, pour garder les postérieurs engagés
- transition montante (ex : passer du pas au trot) : ta jambe vient au contact avec plus d'énergie que pour une transition intra-allure, et les autres aides suivent

Nota bene (1) : le départ au galop nécessite une mise en équilibre où la jambe joue un rôle important. Si tu es piste à main droite, tu vas prendre le galop à droite : ton cheval doit être en équilibre dans le sens ou il tourne. Pour cela, tu dois reculer légèrement ta jambe externe sans agir avec, pour maintenir les hanches sur le tracé, et agir uniquement avec ta jambe interne à la sangle. De cette façon, ton cheval prendra le départ "ployé" autour de ta jambe interne, et partira à juste (bien sûr, il doit avoir le bout du nez orienté à l'intérieur).

Autre chose : lors de simples transitions inter ou intra-allures sur une ligne droite, ta jambe doit toujours agir à la sangle, c'est-à-dire directement derrière la sangle, à l'endroit ou ta jambe se positionne naturellement.

Pourquoi ? Parce que la jambe, lorsqu'elle se recule, n'agit plus de la même façon. En effet, l'action de la jambe ne sert pas seulement à l'impulsion. Elle sert aussi à diriger le cheval sur des tracés de figures. On différencie alors la jambe "d'impulsion" de la jambe "isolée".

Lorsque tu travailles sur une courbe, ton cheval doit en effet être incurvé sur le tracé de la courbe. Cela signifie que sa colonne vertébrale est ployée, de la nuque à la queue, suivant le tracé de la courbe. Si le cheval n'est pas incurvé, son équilibre est mauvais et il ne se muscle pas dans le bon sens.

Dans l'incurvation, tes jambes jouent un rôle. Sur un cercle, par exemple, tu auras ta jambe interne à la sangle, qui agit pour l'impulsion, mais ta jambe externe devra être légèrement reculée sans agir, en jambe dite "de position", pour maintenir les hanches sur le tracé du cercle et éviter qu'elles ne dérapent à l'extérieur.

Sur des exercices plus techniques, comme chasser les hanches sur le cercle, on pourra te demander l'inverse : de mettre les hanches à l'extérieur. Pour cela, ce sera alors à ta jambe interne de reculer et d'agir en arrière de la sangle, pour pousser les hanches à l'extérieur.

Pour résumer, l'action de la jambe peut être :
- impulsion : elle agit à la sangle, plus ou moins fermement selon la transition demandée ou pour simplement maintenir l'allure
- de position : elle n'agit pas, et selon sa position, permet de maintenir les épaules ou les hanches sur un tracé
- isolée : elle agit, indépendamment de l'autre jambe, pour demander le déplacement des épaules, ou des hanches, ou le maintient de l'allure sur une figure

Si tu n'as pas l'habitude, ça te paraîtra peut-être complexe de prime abord, mais en expliquant ta situation à ton nouveau moniteur, ce dernier t'accompagnera pour que tu intègre ces codes progressivement ^^
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X