Image Horsealot's top user
Stéphane Legros Saut d'obstacles | 22 Questions | 310 Réponses

Epidémie en cours : pensez-vous que des concours devraient être annulés et maintenez-vous vos engagements?

Epidémie en cours : pensez-vous que des concours devraient être annulés et maintenez-vous vos engagements?
6
Image Horsealot's top user
Bonjour Aude,
Ce que je trouve grave c'est que la FFE ne communique pas. En fait c'est pire une alerte a été mise sur ffecompet puis enlevée (influence d'organisateurs ...?) résultat il y a près de 5.000 engagés dans un même lieu (au Mans) dans un département ou un foyer de rhino est maintenant officiel et de toutes façons entourés de département ou on en est maintenant à 92 cas et 2 décès (ceux déclarés au RESPE).
Image Horsealot's top user
Bonjour Stéphane !

Annuler les compétitions , je ne sais pas mais en tout cas il revient à chaque cavalier d'assumer la responsabilité et le risque encouru par sa participation au concours.
Perso, je pense que je n'engagerais pas sur une compétition dans un département à risque.
Image Horsealot's top user
Ce qui m'échappe c'est que la FFE met bien en garde sur le SIF mais absolument pas sur FFECOMPET ...
EXTRAIT DU TEXTE SUR LE SITE DU RESPE;
Bilan de suivi des foyers d'herpesviroses de type I (HVE1) - Appel à la vigilance - 12/04/2018
jeudi 12 Avril 2018
Depuis le premier appel à la vigilance du 30 mars dernier, la situation n’est toujours pas stabilisée et tend à s’aggraver. De nouveaux foyers sont détectés presque quotidiennement, dans des départements déjà touchés ou non.

A ce jour, 16 foyers ont été recensés par le RESPE depuis le 29 janvier, à savoir uniquement les foyers confirmés au travers des déclarations faites par les Vétérinaires Sentinelles du RESPE ou par des analyses de laboratoire. Une sous déclaration est d’ores et déjà remontée et, sur le terrain, le nombre de foyers pourrait être bien supérieur. Dans ces foyers, 92 chevaux malades ont été recensés, dont 32 ont fait l’objet d’analyses confirmant l’infection. L’enquête épidémiologique menée par le RESPE s’est poursuivie depuis fin mars ; les éléments relevés sont les suivants :

- Les symptômes enregistrés sur les équidés atteints reprennent l’ensemble des manifestations de la maladie : respiratoires plus ou moins marqués, abortifs, neurologiques dont plusieurs cas graves et 2 chevaux morts.

Des formes plus légères ont également été notées avec uniquement des pics d’hyperthermie et œdèmes des membres.

Les formes les plus sévères sont rapportées sur des chevaux non vaccinés, mais l’excrétion de virus dans cet épisode est également importante chez des chevaux vaccinés ne présentant que peu ou pas de signes cliniques.

- Au-delà de la vaccination, des mesures de précaution et de gestion STRICTES sont le moyen de lutte le plus efficace ; leur mise en place dans plusieurs sites a permis de limiter fortement l’extension de la maladie au sein du foyer, comme à l’extérieur.

- Des cas ont été confirmés chez des chevaux de sport, des Pur-Sang et des Trotteurs.

- A ce stade, des liens épidémiologiques autour de manifestations équestres sont suspectés entre plusieurs foyers hébergeant des chevaux de sport, avec principalement des symptômes respiratoires ou asymptomatiques. Aucun lien épidémiologique n’a pu être confirmé pour le moment, car les premiers cas suspects remontent à fin février et n’ont pas été soumis à analyses.

- Les sources de contamination restent d’une part, les rassemblements et d’autre part, l’introduction/retour de chevaux dans un effectif sans précaution particulière, notamment dans le cadre d’une polyactivité des structures (élevage + autres), mais également dans des structures où les mouvements sont très importants (nombreux chevaux sortant sur de nombreux concours).



Dans l’état actuel des informations recensées, le RESPE maintient donc son appel à la plus grande vigilance auprès de l’ensemble de la filière, principalement les cavaliers et propriétaires engagés dans des concours ou épreuves ces prochaines semaines ainsi que les organisateurs de concours, et met toutes ses ressources à la disposition de la filière équine pour relayer les informations au jour le jour.



Le RESPE incite également à suivre les mesures de précaution précisées en Annexe.
Sur le site du respe , on voit les alerte sur le virus qui concerne sur les dep 49, 53,61. la gourme sur 81;77, 91.93. Est ce que le principe de précaution doit être mis en place. Bien sur que oui mais il est fort possible que l'argent généré par l'événement va surement passer devant les intérêts sanitaires. Je pense que chaque propriétaire doit se poser la question. le jeu en vaut -il la chandelle. et ainsi prendre sa décision. Et participer ou non au concours.
Image Horsealot's top user
De très nombreux département de l'ouest sont en alerte rouge pour les virus HVE1 et HVE4 et plusieurs chevaux sont déjà morts, le concours Harcour au Mans va rassembler plus de 2.000 chevaux, qu'en pensez-vous? (personnellement nous avons annulés nos engagements).
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X