Luciana Diniz sera-t-elle la seule à oser interpeler la FEI sur le sujet des guêtres postérieures ou d'autres cavaliers de l'élite mondiale se mobiliseront-ils également ?

Le problème des guêtres postérieures soulève certainement d'autres questions liées au matériel voir à l'attitude des utilisateurs de chevaux. Par exemple: utilisation de la cravache, éperons, embouchures, enrênements... Si certains types de guêtres postérieures sont interdites en compétition, d'autres interdictions et interpellations naitront.
Une mobilisation est la bienvenue mais à mon sens pour faire bouger les consciences des cavaliers et peut être encore plus des propriétaires/sponsors qui financent le système.
J'espère qu'il y en aura d'autres. La FEI ne semblant pas vouloir régler ce problème rapidement je pense que c'est aux cavaliers eux mêmes de s'engager à ne plus utiliser ce type d'artifice.
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X