Ask Zoetis : Pouvez-vous expliquer ce qu'est la rhinopneumonie, quels sont les risques et comment la prévenir ?

Bonjour Antoine,

L'herpèsvirose, autrement appelée rhinopneumonie, est une infection virale très contagieuse due à un virus de la famille des herpèsvirus. Bien que le terme de rhinopneumonie évoque une atteinte respiratoire, ces infections peuvent prendre 3 formes différentes: une atteinte respiratoire, des avortements, une atteinte neurologique.
2 espèces majeures d'herpèsvirus équins (EHV) sont impliquées: les herpèsvirus de type 1 (EHV1) qui causent principalement des atteintes respiratoires et des avortements mais aussi des symptômes nerveux et les herpèsvirus de type 4 (EHV4) qui causent principalement des atteintes respiratoires, plus rarement des avortements et des symptômes nerveux.

Comme pour beaucoup d'infections virales, une augmentation de la température corporelle pouvant atteindre 41°c est le signe d'appel.
La forme respiratoire est très semblable à la grippe, on observe des écoulements nasaux (clairs à jaunâtres), de la toux (non systématique), une baisse d'appétit et des signes de "fatigue", les chevaux se montrant peu intéressés par leur environnement et portant la tête basse.
Dans un élevage, une infection à EHV est un réel danger, c'est la cause virale d'avortement la plus fréquente. Lorsque le virus s'y répand, on peut observer jusqu'à 90% d'avortements. Celui-ci se produit généralement dans le 3ème trimestre de gestation sans signes avant-coureur (rem: les herpèsvirus de type 2,3 et 5 ne causent pas d'avortement).
L'EHV1 mais aussi l'EHV4 peuvent également infecter le système nerveux causant une méningo-encéphalite se manifestant en premier lieu par une ataxie. Le pronostic est sombre, cette forme est mortelle dans 50% des cas.

Le problème majeur des infections à EHV est qu'une fois infecté, le virus persiste de manière asymptomatique dans l'organisme. A la faveur d'un stress ou d'un épisode de fatigue (transport, exercice intense...), le virus redevient actif entraînant une réexréction avec ou sans symptômes.

L'infection se transmet par les voies respiratoires supérieures, par inhalation des particules virales émises par les chevaux malades ou porteurs asymptomatiques en phase de réexcrétion. La transmission peut aussi se faire par voie indirecte via le personnel ou le matériel d'écurie contaminé.
La dissémination de la maladie est d'autant plus importante qu'un cheval infecté reste porteur du virus toute sa vie, il peut alors réexcréter du virus à tout moment et ainsi contaminer d'autres chevaux.
Lors d'avortement, le fœtus, le placenta et la litière ou tout autre matière souillée par ceux-ci sont des sources majeures de contamination.
la propagation du virus dans un effectif de chevaux est facile et rapide.

Une bonne gestion d'écurie, surtout en présence de chevaux potentiellement infectés, est un premier rempart pour contrôler la maladie.
En temps normal, limiter le stress et la concentration des chevaux ainsi qu'isoler les nouveaux chevaux à leur arrivée permet de maintenir des conditions environnementales défavorables à la dissémination du virus.
Lorsqu'un animal est malade, il est indispensable de l'isoler des autres chevaux.
Cependant, ces mesures suffisent rarement à une bonne prévention, la vaccination joue un rôle primordiale. En effet, celle-ci va non seulement limiter le développement de la maladie mais va également réduire l'excrétion du virus et donc sa dissémination.

Dans certains cas, la vaccination contre les infections à EHV 1 et 4 est obligatoire mais cela ne représente pas la majorité des chevaux. Cependant, en raison de la forte contagiosité de la maladie et des conséquences qu'elle peut avoir, il est fortement recommandé de réaliser cette vaccination aussi bien dans les élevages que dans les écuries de sport, de course et de loisir.
Pour comparaison, un seul foyer de grippe, dont la vaccination est obligatoire, a été déclaré en 2016 contre 109 foyers à EHV 1 ou 4.
Demandez conseil à votre vétérinaire, une approche d'effectif est la meilleure solution pour gérer cette affection en réduisant la circulation du virus.

Pour plus d'information sur la situation actuelle et les mesures à suivre, vous pouvez lire le communiqué du RESPE du 27 avril 2018 en suivant le lien ci-dessous:
http://www.respe.net/node/3560

L'équipe Zoetis
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X