Yannick Vulliens Complet | 5 Questions | 8 Réponses

Que faire avec un cheval qui mord ? Je m’occupe d'une ponette et cette hiver j’ai pas pu beaucoup faire de travail à pied, et maintenant quand je m’occupe d’elle, elle me mord.

Que faire avec un cheval qui mord ? Je m’occupe d'une ponette et cette hiver j’ai pas pu beaucoup faire de travail à pied, et maintenant quand je m’occupe d’elle, elle me mord.
6
Sauf que je ne crois pas que le fait de laisser un cheval avoir un comportement agressif lui permette d'être équilibré. Surtout si un jour il attaque quelqu'un de violent qui pourrait lui rendre. Parfois il vaut mieux traiter le mal par le mal plutôt que de prendre le risque que le cheval attaque quelqu'un ce qui pourrait avoir des répercutions bien plus grave.
En toute circonstance je ne crois pas dans les punitions... surtout quand elles reposent sur la souffrance. C'est un problème d éducation et le cheval a besoin d être guidé et aidé dans son processus d apprentissage. La souffrance bloque un comportement par la terreur et ceci peut avoir de graves répercussions.
Sinon tu fais bouillir une pomme de terre et tu " l'envoie à la faute " donc a morde et lorsqu'elle ouvre la bouche pour mordre tu y enfourne la pomme de terre brûlante, ton cheval ne va pas pouvoir manger pendant quelque jours mais il ne mordera plus jamais, C'est radicale.
Merci je vais voir. Je pense effectivement qu’elle doit penser que je suis égale à elle. Surtout qu’elle vient d’avoir 7ans et c’est une haflinger
http://ccambien.blogspot.fr/2017/03/le-cheval-qui-mord.html
Image Horsealot's top user
Salut Yannick

Un cheval qui mord, c'est qu'il y a souvent une raison :
- le jeu : il attend une réaction de ta part en retour.. il n'y a qu'a regarder des chevaux jouer au pré, ils peuvent mettre les dents assez fortement
- la douleur : inconfort physique qui incite à la défense = cheval qui mors quand on le sangle trop vite par exemple
- la peur : d'une douleur antérieure ou actuelle (dents, dos, membres...) ou en réaction face à une situation passée (cheval battu ou un peu malmené, mauvaises expériences avec les personnes précédentes)
- l'ennui ou l'anxiété : un cheval qui s'ennuie va développer des tics ou s'il est anxieux (de nature ou face à une situation) va chercher à extérioriser donc mordre ou taper ou développer des tics ou comportements anormaux.
- la dominance : le cheval ne respecte pas ton espace, ne te reconnais pas comme son "protecteur" donc il te teste


J'ai plusieurs exemples qui illustrent mon propos :
- ma vieille jument très dominante, botte peu mais mord ou fait mine de mordre ses congénères.. En revanche, en 10 ans elle ne m'a jamais mordu sauf une fois, lors du retrait de sa couverture qui lui brulait le garrot = douleur donc réaction immédiate..

- le cheval de ma mère : jeune cheval de 6 ans, sorti de son pré et n'ayant jamais trop travaillé.. L'environnement boxe + grosse structure équestre induisait chez lui un stress qu'il extériorisait en mordillant tout ce qui se passait a portée de bouche (rênes, matériel de pansages, matériel posé à coté de son boxe...) il nous mordillait également. Nous avons changé son environnement : structure équestres familiale avec peu de chevaux et en pré/stabulation.. il ne mord plus du tout ...

- mon 4 ans : cheval castré récemment, ancienne proprio un peu laxiste sur l'éduction ( pas de limites de posées donc un cheval qui fait ce qu'il veut quand il veut) et ayant manqué de nourriture pendant un temps. Du coup il mordait beaucoup à son arrivée. Plusieurs facteurs : le jeu (c'est encore un bébé qui explore son environnement et teste les limites), l'anxiété (nouvel environnement, vie en boxe et surtout nourriture) et dominance (ancien étalon)

Il a fallu que je sois très ferme avec lui. Punir ne sert à rien si c'est fait de manière aléatoire. Il faut donc instaurer des codes : on associe le NON (ou le mot équivalent que tu veux) à un inconfort: pression sur le licol, pichenette sur le nez, claque (jamais avec la main) , petit coup de cravache ... Il faut aussi être très ferme sur les limites et recommencer jusqu'à ce que le cheval comprenne (et ce dans le calme) ...
Ex : mon cheval me dépasse ou se rapproche trop de moi + Je l'écarte et le fait reculer. idem pour le boxe, il n'a pas le droit de mettre un pied dehors tant que je n'ai pas décidé de le sortir . Pour le jeu, il n'a pas le droit de me chatouiller ou jouer avec mes vêtements (la limite est mince entre choper et mordre) sinon c'est pichenette sur le nez.

En 2 mois il a complètement changé de comportement. Un conseil tout de même, il faut que la relation soit donnant/donnant. Par exemple, j'accorde toujours un moment de jeu avec mon cheval : gratouilles, papouilles, bisous, jeu en liberté, pause brouting ..
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X