Comment faire confiance à un cheval qui refuse souvent à l'obstacle ?

si il refuse c'est surement qu'il y a un problème , mal au dos etc
D’accord , “mon cheval ” est un cheval de club la selle doit donc sans doute ne pas être adapté à lui , pour l’osthéo j’ai essayé d’en parler à ma monitrice mais ils ne font rien donc je crois que la seule chose que je peut faire est de travailler sur ma confiance en moi , en tous cas merci pour vos réponses
Je pense que si tu as confiance en toi, comme je l'ai dis, tu auras d'office plus d'intention dans ta manière de monter et ça se transmettra à ton cheval. Si tu n'as pas confiance en toi, inconsciemment tu remet en doute, tu te pose peut être des questions,...Une simple pensée du style "C'est un peu gros quand même" ou encore réfléchir parce que tu n'es pas sûre de toi sur l'abord...

Donc tu ne monte pas vraiment ton cheval dans le sens où tu ne transmet plus l'intention de passer de l'autre coté parce que tu n'es pas dans le moment présent ni dans le ressentit, ça peut aller jusqu'à te faire chipoter un peu pour régler parce que tu perd confiance en toi sur ton abord ou ton tournant ou même ton rythme de galop,... Tout et n'importe quoi. C'est difficile à expliquer et j'avoue avoir du mal aujourd'hui lol

L'appréhension peut être inconsciente et apparaître une fraction de seconde qui peut court-circuiter, j'en ai fais l'expérience avec mon ancien cheval de concours.

Il passait tout et n'importe quoi, mais une fraction de seconde où je perdais confiance en moi sur un abord même un peu sans vraiment me rendre compte, il stoppait et sautait de l'arrêt si je me reprenais au dernier moment ou se mettait un peu sur le frein à main...C'est grâce à lui que j'ai appris l'importance de la confiance en soit et de l'intention que ça transmet :)

Avec mon cheval actuel plus technique et délicat à monter, avec de l'intention largement pour nous deux et même plus mdr, je manque de confiance en moi et je chipote, je réfléchis sans réfléchir vraiment, et...Ca casse parce qu'il ne me sauvera pas et que je l'énerve en chipotant alors qu'il suffit de monter comme je sais qu'il faut le monter et d'y aller avec lui et régler comme je sais qu'il faut le faire au moment où il le faut... Par contre, (C'est du vécu) quand je lâche prise devant une situation comme aborder un tronc avec mon cheval qui s'énerve et lutte pour prendre le contrôle et ne voit donc pas ce qui arrive, ma réaction se fait naturellement sans que j'y pense, j'agis comme il faut à dosage qu'il faut, et ça passe crème.

Je ne dis pas que c'est la réponse à tout encore une fois, il y a plusieurs facteurs techniques ou même physique ou mental chez le cheval qui peut pousser à refuser, mais si c'est un manque de confiance en toi et que tu le sais je pense que ce serait vraiment quelque chose sur quoi travailler. La confiance en ton couple à l'obstacle se tissera et se renforcera à partir du moment où tu aura trouvé ce qui coince.
Bonjour Coline,
Complètement d'accord avec Fred sur la notion de notre ressenti et le cheval ressent notre peur et si on pense refus, il y a des chances qu' il refuse.
Mais déjà, il faudrait comprendre les refus. Est ce qu'il est ok niveau ostéo, pas de douleur, pareil pour le dentiste ? La selle ne le bloque pas (si tu selles un peu en avant tu bloques le mouvement du garrot et de l'épaule, indispensable pour le saut) ?
Si tout est ok, n'hésite pas à reprendre confiance en toi et en lui sur des toutes petites hauteurs, limite du cavaletti. L'exercice basique qui rassure et quand tout est ok, monter petit à petit. Même si on reste sur du 60cm pendant 1 mois, si c'est le temps qu'il faut pour te sentir en confiance, être sûr que tout va bien, c'est le plus important. En allant trop vite, tu vas vraiment finir par te faire peur, ne plus avoir confiance en toi ou en ton cheval et lui il va être dégoutter du saut au bout d'un moment.
Merci pour votre réponse , je n’ai en aucun cas peur de sauter avec lui mais je n’ai pas confiance en moi . Est ce que si j’arrive à avoir confiance en moi , mon cheval le ressentira et fera moins de refus ?
Bonjour Coline,

certains chevaux un peu sur l'oeil ou inquiet, ou peu sûr d'eux auront tendance à réagir à l'appréhension du cavalier plus que d'autres...Ce qui peut amener à des refus.

C'est un peu le même principe que pour l'eau ou quelque chose qu'on croise en promenade, si le cavalier se met à appréhender une peur du cheval, il va la transmettre et un cheval un tantinet inquiet ou sensible va se méfier et se mettre à regarder également.

Après ce n'est pas l'explication ultime, certains chevaux ont tendance aux refus pour diverses raisons, mais as-tu déjà essayé de le monter vraiment? J'entend par là de donner de l'intention sur ton parcours et tes abords. Vraiment vouloir aller de l'autre coté et ne pas penser à un éventuel refus ou un regard sur un obstacle plus gros ou voyant.

Il faut aussi que tu essai d'avoir confiance en toi, si tu as confiance en toi, tu aura plus d'intention dans ta monte qui sera transmise à ton cheval et si il hésite, tu ne te figera pas et tu montera déjà plus pour passer.

C'est toujours plus facile à dire qu'à faire, j'ai une élève qui appréhende beaucoup le saut et qui avait un blocage à ce niveau, on à travaillé sur sa confiance en elle et en son cheval avec des exercices simples et petites hauteurs, et comme elle à confiance en moi, elle s'appuie aussi sur ça et réussit à passer ses appréhensions et son blocage petit à petit. Elle avait des appréhensions sur plus de 60 et elle passe 70/80 et même du 100.

Je reste persuadée que le psychologique du cavalier à un rôle très important sur des chevaux qui ne sont pas forcément des foudre de guerre :)
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X