Que pensez-vous des doubles pincons aux antérieurs ? Certains affirment que les maréchaux se faciltent la tâche ainsi et que c'est nocif.

Bonjour.
Je vais juste répondre de l'expérience avecon cheval 😉
Il a toujours été ferré avec un pinçon à l'avant. Et l'année dernière il s'est mis à trébucher, sur la plupart des sols. À jour d'ostéo. J'en ai parlé avec mon maréchal qui m'a proposé les doubles pinçon pour un effet rolling. Depuis plus de problème, il ne trébuche plus.
Si tu as confiance en ton maréchal, je pense qu'il fait ça parce qu'il y a besoin 😉
Pour ma part, j'ai opté pour les double pinçon à l'avant car mon cheval devenait boiteux en fin de ferrure. Je pense que le n'ombre de pinçon doit convenir aux besoin du cheval. Pour ma part, je pense que le pinçon seul modifiait l'aplomb avec la pousse de la corne et que sa le gênait beaucoup. Maintenant j'ai beaucoup moins de problème en fin de ferrure et je peux tenir plus longtemps pour une ferrure. Au final, je pense que tout dépend du cheval qui a les fers.
Le problème c'est que les débats ne s'arrêtent pas, je n'y prend plus part et ne lis même plus quand j'en croise parce que ça me fait bondir tout les x messages et c'est quasiment toujours stérile.

Chacun y allant de son point de vue, c'est vrai qu'on peut vite se perdre. Pour ma part je pense que si le double pinçons et rolling doit être fait, c'est qu'il y a une raison. Si une clinique qui n'a pas à s'en faire pour sa réputation me dit que pour aider et soulager le tendon de mon cheval le temps de sa rémission, et pour l'après pour éviter une possible récidive même si il est pleinement (et miraculeusement) guérit, c'est que ce n'est pas si "mauvais"...Ca me fait presque penser aux débats pieds ferrés VS pieds nus.

Si un cheval à besoin d'un type de ferrure particulier pour son bien-être, il faut penser au cas par cas et surtout éviter de généraliser. Ecoute les spécialistes qui connaissent vraiment le cas de ton cheval, ils sont plus à même de te conseiller sur ce qu'il y a de mieux, et si à coté en plus ton cheval le vit bien, c'est lui qu'il faut écouter et pas les débats internet sans fin sinon tu n'en aura jamais fini ;)
En même temps, on broche les pieds avec des clous qui réduisent fatalement le mouvement de la boite cornée (bien que pour cette raison les pinçons et les clous ne peuvent pas être trop reculés sur le pied), et non celle-ci n'a pas non plus une amplitude de mouvement de 1cm donc... Si ce n'est pas entièrement anodin, j'ai du mal à concevoir ceci comme un débat existentiel. Bien à vous, Emeline.
Merci de vos réponses ! Je suis toute à fait d’accord avec vous ma jument a aussi double pinçons devant mais par hasard je suis tombé sur des débats sur des forums ou les gens ont catégoriquement dit que les maréchaux qui mettaient des doubles pinçons c’était n’impor Quoi qu’ils se faciltent la tâche etc etc j’étais choquée pcq mon maréchal c’Est vraiment pas son cas et il connait tous ces chevaux par coeur comment ils marchent ce dont ils ont besoin donc voilà ...
et quand j’ai lu que cela évitait l’effet amortisseur j’ai vérifié chez ma jument et les pinçons étaient vraiment pas serrés ça laisse quand même encore la liberté au pied de s’etendre
Bonjour Hilda,

Le nombre de pinçons est d'abord fonction de la forme du pied qui sur les postérieurs est souvent avec peu de talon (d'où le fait que génériquement c'est ce qu'on y retrouve). Lorsque c'est un antérieur qui pousserait de la même façon, on se retrouve souvent aussi à le ferrer à deux pinçons (parfois sans, mais cela dépend de chaque cheval d'abord). Cela augmente le rolling et diminue le bras de levier du poids (et de l'épaisseur supplémentaire) du fer à chaque foulée. Idem lorsque on est face à deux pieds différents c'est au final souvent l'option viable. Alors, se faciliter la tâche... On ne se rend pas toujours bien compte que ce qui est nocif c'est surtout un travail tendineux et ligamentaire qui serait anormal et déséquilibré. Lorsque les pieds sont assez plats, même non ferré, le cheval peut avoir un départ du pied compliqué et donc dégrader son appareil locomoteur, idem si les talons s'affaissent de plus en plus.
En comparaison, il faut se dire qu'on peut aussi ferrer à un pinçon aux postérieurs dans de rares cas adaptés, car alors le fer n'est plus reculé sous le pied (donc il accroche plus le sol pendant la poussée du postérieur) et cela soulagerait alors la corde du jarret si j'ai bien appris ma leçon. Mais en général vous verrez plutôt cela sur des chevaux de trait dont le travail nécessite un travail de force particulier.

Ce qui est plutôt "se faciliter la tâche" de façon parfois douteuse c'est plutôt que les fers à deux pinçons les maréchaux qui ne laisseraient pas de garniture/enlèvent une taille de fer aux antérieurs "de peur que le cheval ne déferre" (sic, on déséquilibre alors la répartition du poids du cheval et ça c'est pas bon du tout), ou j'ai déjà vu des maréchaux qui rabotaient systématiquement l'avant du pied des postérieurs du cheval (quitte à avoir un plat presque vertical en pince... Mécaniquement le fer est encore plus reculé lui aussi, le cheval doit forcer bien plus fort sur ses articulations pour se projeter vers l'avant parce que le pied bascule très tôt dans la foulée au lieu de continuer de s'enfoncer dans le sol).
Donc bon, il y a sans doute des maréchaux sur terre qui mettent des doubles-pinçons systématiquement, et à ceux-là, personnellement, je ne fais pas toujours confiance a priori. Mais en général on en vient là parce que c'est bien le meilleur compromis. Si le fer a une taille suffisante, il ne rentrera pas en compression problématique sur le pied, tant que le cheval reste vu par le maréchal suffisamment régulièrement (bref, pas tous les deux ou trois mois, forcément avec la pousse on y viendrait).

La maréchalerie tient vraiment de la science orthopédique car il est très facile de ne pas respecter l'appareil locomoteur du cheval, alors que chaque cheval est très différent et a ses propres faiblesses en dehors de la boîte cornée elle-même qui peut être compliquée à travailler car, même sans fer, est loin d'être toujours très bien faite (que ce soit suite à une maréchalerie expérimentale, sur des facteurs génétiques, par rapport à d'anciennes pathologies locomotrices, etc). Ce n'est pas censé être quelque chose où chacun, selon ce qui l'arrange, peut faire différemment et que "ce ne serait pas grave". Par contre tout le monde n'est pas forcé de penser aux mêmes solutions pour soulager/optimiser la locomotion d'un cheval.
Bonjour Hilda,

alors, pour te répondre avec mon expérience:

Mon cheval à été blessé assez grièvement au fléchisseur profond du doigt + léger début d'irritation de la bourse naviculaire suite à un soucis de ferrure.

Mon orthopédiste lui à posé au début une ferrure à oignons à double pinçons + plaques en attendant le passage du véto pour la visite.

La clinique Equitom s'est ensuite occupée de mon cheval, traitements, ect... Mais aussi mise en place d'une ferrure orthopédique à traverse, double pinçons + fort rolling et plaque le temps que la sole ne se refasse convenablement.

Après le traitement et la convalescence mon cheval à été revu pour un dernier contrôle à la clinique, et après brève discussion avec le véto en chef de la partie orthopédique il à été prescrit de garder la ferrure telle qu'elle pendant encore un peu moins d'un an, et ensuite de passer à des fers à oignons en double pinçons toujours. Donc, si la clinique me dit de continuer à garder les doubles pinçons pour un cheval qui à été blessé assez profondément, c'est que ce n'est pas si mauvais.

Quand je lis "Se facilite la tâche", dans mon cas je peux affirmer que c'est faux. Mon maréchal passe tout de même 2h sur mon cheval juste pour les antérieures, on le voit très souvent travailler le parage, prendre le fer, vérifier l'inclinaison plusieurs fois avant de clouer,...Donc, possible que pour certains ce soit plus "facile", mais avec un travail sérieux et minutieux j'aurai tendance à plutôt dire que c'est le ferrage simple qui est plus simple si le maréchal veut vraiment prendre en compte l'inclinaison,...Pour ne pas mettre à mal les articulations des chevaux.

Le désagrément que je trouve à cette ferrure est qu'il faut un suivit beaucoup plus stricte, avant quand mon cheval avait des fers simples le maximum entre deux visites étaient de 10/11 semaines (Je précise dans les moments où ça ne poussait pas tant que ça, le maréchal passait voir en venant faire les autres chevaux), maintenant je ne peux plus laisser passer plus de 8 semaines grand maximum comme le pied ne peut pas s'évaser. Et le tarif qui n'est pas le même non plus...

Les avis divergent sans arrêt, mais chaque cas est différents.
Récemment equisens avait sorti un article à ce sujet et avait expliqué que les deux pinçons aux antérieurs permettraient un meilleur rolling ce qui reduisait les efforts sur les tendons. Les contres affirment que ces nocifs pcq cela reduit l’effet amortisseur du fer ... donc clairement il y a des côtés poostifs et négatifs pour chaque méthode... quel est votre avis?
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X