Ask Zoetis : Quels sont vos conseils pour effectuer une vaccination raisonnée pour des chevaux n'en côtoyant pas d'autres, ne sortant pas en compétition,..?

Merci beaucoup pour cette réponse très complète !
Bonjour Jade,

Il existe 6 maladies contre lesquelles un vaccin est disponible en France :
- Le tétanos
- La grippe
- La rhinopneumonie
- La gourme
- L’artérite virale
- La fièvre du Nil occidental

La prévention contre ces maladies demande une gestion différente car leur épidémiologie est différente, de plus certaines sont réglementées.

Le tétanos:
Le tétanos ne se transmet pas d’un cheval à l’autre mais se développe au gré d’une plaie (même très petite) contaminée par une bactérie présente dans les sols: Clostridium tetani. Les chevaux sont extrêmement sensibles à cette maladie avec un taux de mortalité proche de 100%, il est donc indispensable de vacciner contre cette maladie quel que soit le mode de vie du cheval.
Les vaccins actuellement disponibles en France, ont une durée d’immunité de 2 à 3 ans après le premier rappel annuel, il n’est donc pas nécessaire de vacciner tous les ans contre le tétanos.

La grippe:
La grippe est une maladie virale fortement contagieuse. Elle se transmet d’un cheval à l’autre par voie aérogène, par l’intermédiaire d’aérosols émis par des chevaux infectés lors d’épisodes de toux mais aussi par voie indirecte puisque le virus peut être transporté par le personnel et le matériel.
La vaccination est obligatoire pour tous les chevaux participant à des rassemblements.
Même si vos chevaux ne sont pas dans le cas d’une obligation vaccinale et ne sont pas en contact direct avec d’autres chevaux, la grippe peut leur être transmise par voie indirecte. De plus, il est possible qu’un jour vous introduisiez un nouveau cheval qui pourra leur transmettre la grippe s’il est infecté (sauf si vous respectez une quarantaine). Il est donc recommandé de vacciner aussi les chevaux pour lesquels la vaccination n’est pas obligatoire en suivant le protocole de vaccination recommandé pour le vaccin utilisé Si vous choisissez de ne pas vacciner vos chevaux contre la grippe, ils doivent rester isolés des autres chevaux, vous devez mettre en place une quarantaine d’au moins 3 semaines avant d’introduire un autre cheval et vous devez soigneusement vous désinfecter les mains et le matériel utilisé au contact d’autres chevaux.

La rhinopneumonie:
La rhinopneumonie est une maladie virale fortement contagieuse, elle se transmet de la même manière que la grippe, de plus lors d'avortement, le fœtus, le placenta et la litière ainsi que toute autre matière souillée par ceux-ci sont aussi des sources de contamination.
La dissémination de la maladie est d'autant plus importante et facile qu'un cheval infecté reste porteur du virus toute sa vie (porteur latent asymptomatique), il peut alors réexcréter du virus à tout moment, à la faveur d’un stress ou d’une importante fatigue, et ainsi contaminer d'autres chevaux.
La vaccination contre la rhinopneumonie est obligatoire pour la reproduction pour certains des stud-books.
Comme pour la grippe, même si vos chevaux ne sont pas en contact direct avec d’autres chevaux, la rhinopneumonie peut leur être transmise par voie indirecte. De plus, il est possible qu’un jour vous introduisiez un nouveau cheval, dans le cas de la rhinopneumonie, une quarantaine vous permettra d’éviter d’introduire un cheval « malade » mais ne vous empêchera pas d’introduire un porteur latent asymptomatique qui pourra contaminer les autres chevaux par la suite si le virus sort de latence. Il est donc recommandé de vacciner même les chevaux « isolés » contre la rhinopneumonie.

La gourme:
La gourme est une infection bactérienne très contagieuse. La contamination se fait par contact avec les sécrétions nasales (ou le contenu des abcès) soit directement de « nez à nez » soit indirectement via le personnel ou le matériel.
Après infection, une immunité de longue durée se met en place, ce sont donc principalement les jeunes chevaux qui sont atteints.
La vaccination est conseillée chez les jeunes chevaux très exposés (effectif important, mouvements de chevaux importants…).

L’artérite virale (AVE):
Le virus de l'artérite équine peut être transmis soit par voie vénérienne par l'intermédiaire du sperme (frais ou congelé) des étalons porteurs sains soit par voie respiratoire par inhalation du virus provenant d'un cheval infecté et en phase clinique (juments, hongre ou entier).
L'aspect le plus important de la prévention de l'AVE consiste à diminuer la propagation du virus dans les établissements destinés à la reproduction, et plus particulièrement à éviter que les étalons ne deviennent porteurs et donc réservoir du virus.

La fièvre du Nil occidental:
Le virus du West Nile (VWN), ou Nil occidental, est un virus transmis aux mammifères par la piqûre de moustiques, eux-mêmes infectés lorsqu'ils se nourrissent du sang des oiseaux migrateurs porteurs du virus.
La prévention de la maladie passe par la vaccination et le contrôle de l’exposition aux moustiques. La vaccination est conseillée pour les chevaux situés dans les zones à risque (régions PACA et ex-Languedoc-Roussillon).

Votre vétérinaire est le mieux placé pour mettre en place les protocoles de vaccination les plus adaptés car ceci demande d’avoir toutes les informations sur les nombreux paramètres intervenants.

L’équipe Zoetis
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X