Pour des sabots souvent cassés, fissurés, que faites-vous (cure de biotine,...) et est-ce que huiler les sabots avant chaque séance peut réduire l’érosion avec le sable ? Merci

Merci pour vos réponses. Effectivement ma jument est ferrée, j’en parlerais à mon maréchal. Mais merci pour vos réponses qui m’ont permise de voir plus clair sur tout ça.
Un maréchal m’avait dit de donner une cuillère à soupe de 4 huiles (colza,tournesol... de l’huile de table quoi) + une cuillère à soupe de vinaigre de cidre par jour à mon cheval car pas fan de la biotine. Et bien ça marche à fond non seulement c’est pas cher mais en plus il a un bon poil.
Des études ont été menées en long en large et en travers sur les effets de la graisse. Les peincipes actifs sur ces zones sont utiles, mais le gras lui... Ne sert pas. Il peut aider a l'hygiène du cheval en 100% box avec fer. Dans tout les cas j'ai dis xé que j'avais a dire pour aider l'auteur de la question. Si vous avez besoin de sources, il faut chercher les grands principes d'hippologie.

Ah. Et le roll n'est pas dangereux et ne modifie pas les applombs. Mais de toute manière il faut laisser un pro s'en charger.
L'erosion c'est l'action de la détérioration par l'eau tandis que l'abrasion se fait par le sable et le vent. Dans le cas d'un travail en carrière cette abrasion n'assèche pas le sabot. Et cette abrasion est souhaitable. Comment les chevaux en liberté et semi-sauvages auraient de bon pieds sans graisse alors ? Puisqu'ils sont sur des sols arides.

La graisse n'aime en rien à conserver l'état d'hydratation du pied. Et vouloir garder l'eau hors du pied est également une erreur.

Quant à ce qui a été avancé de ferrer sur les étampures avant pour laisser l'arriere du pied se distordre, ok soit. Mais le fer ne peut toujours pas se déformer sur un axe vertical alors que le pied si. Donc l'argument avancé ne tient pas.

Je pense pas que j'ai a être chaleureuse avec des inconnus, de plus, je pense pas qu'un "c'est une blague" manque de cordialité.

Pourquoi utilise-t-on un fer ? En cas de pathologie grave où d'usure excessive du sabot (endurance), ou si un cheval a vecu plus de 10 ans ferré et ne peut plus refaire sa musculature avec le pieds qui fonctionne
Dans tout les autres cas, l'usage du ferrage traditionnel est discutable.

Pour finir sur l'usage de la graisse: elle ne peut pénétrer que sur le bourrelet perioplique et peut aider en cas de pourriture profonde de la fourchette: si votre cheval a une lacune mediane, c'est une déformation causée par le fer, donc il y a pourriture ou risque de pourriture. Faites des economies, n'en mettez pas sur la paroi et la sole.
*dont
Je ne comprends pas bien 😅quelle différence entre érosion et abrasion faites vous dans ce cas?
Évidemment que l'hydratation se fait par l'intérieur, je me suis mal faite comprendre pardon, mais l'eau s'évapore donc mettre de la graisse permet de limiter le dessèchement naturel (car la graisse dans la paroi empêche l'eau présente naturellement dans les tissus de s'évaporer). C'est comme nous avec la crème hydratante ;)

(Vous êtes par ailleurs priée de vous exprimer de façon courtoise sans chercher à insulter/provoquer/dénigrer les membres de la communauté horsealot donc l'ADN est d'être chaleureuse, merci !😄)
Abrasif ne veut pas dire qui erode voyons...
Et alors là le fer qui laisse le pied qui peut s'ecarter... C'est une belle blague.

De plus l'hydratation de la corne se fait en interne pas en externe: de l'eau
Élisa le sable est très abrasif au contraire ! Donc si si, le sable "érode" le pied comme tu dis Aurore, mais mettre de l'huile n'y changera rien. Par contre veiller à une hydratation correcte de la corne et effectivement un parage correct, oui. Notons simplement que le pied d'un cheval bien ferré peut s'écarter à partir du "quartier" (parties du pied = théorie galop 3) car le fer n'est cloué presque qu'en "mamelle" :) (pince - mamelle - quartier - talon).
Attention au rolling qui modifie les aplombs et lorsqu'il n'est pas très très bien fait va sur solliciter certains tendons.
Jamais de Biotine ! Cela dérègle la production naturelle de biotine, et si on fait une cure, on doit en faire régulièrement tout au long de la vie du cheval !
L'huile, ok uniquement si elle permet la transpiration du pré (exemple : kevin bacon et Ek1n, ou huile de laurier) et seulement sur le bourrelet périoplique. Le sable "n'érode rien" et ne sèche pas du tout le pied. Donc le mettre avant une séance, à part jeter de l'argent pas les fenêtres, (ou plutôt dans le sable) ça ne servira à rien. On en met un tout petit peu, après séance, et on attend bien 15min que tout sèche avant de libérer le cheval.
On peut faire une cure de levure de bière (en plus cela fait de jolis crins) et c'est pas du tout invasif contrairement à la biotine.

Concrètement, si ça casse, c'est qu'il y a trop de poids et de forces appliqués sur la paroi, qui ne doit par porter le poids du cheval. Il faut donc revoir le parage qui est mauvais. On peut faire toutes les cures du monde, mettre toute les graisses et autres plaques, si ça casse, c'est que le parage ne convient pas à votre cheval.

Et s'il est ferré, et bien, c'est que le fer applique des forces supplémentaires à cette paroi porteuse (et qui ne devrait pas l'être) : le pied cherche à s'élargir au posé du membre, sauf qu'il ne peut pas car le fer l'en empêche (fer qui impose une largeur définit), et donc, ça casse.

La meilleure des solutions d'après mon expérience est de faire un roll prononcé (entre 30° et 45°) au parage, (sans fers) : cela aide le pied à fonctionner, et comme il n'y a plus de forces appliquées là où il ne faut pas, le pied s'adapte et s'élargit en fonction du sol, et la sole joue son rôle : ça ne cassera plus, plus de fissures et de seimes
Hello Aurore ! Moi j'ai fait une cure Hilton herbs "Sabots et Santé" qui a bien aidé : https://mlleponey.com/2017/09/01/hilton-herbs-sauve-les-pieds-de-ton-poney/
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X